Djibouti

Djibouti

 

Nom du pays

DJIBOUTI

Nom officiel du pays

 République de Djibouti

Détails de l’évaluation

Du

02/12/2023

Au

01/04/2024

Nom de l’évaluateur

MOTCHEBE Guy Merlin

Titre et position

Logistics Officer

Contact

guy.motchebe@wfp.org

Table of Contents

Chapter  Name of Assessor  Organization Date Updated 
1 Profil du pays Guy Motchebe WFP Apr-24
1.1 Djibouti Contexte humanitaire Guy Motchebe WFP Apr-24
1.2 Djibouti Agences de régulation et de contrôle qualité Guy Motchebe WFP Apr-24
1.3 Djibouti Information douanière Guy Motchebe WFP Apr-24
2 Djibouti Infrastructures Logistiques Guy Motchebe WFP Apr-24
2.1 Djibouti Evaluation des ports Guy Motchebe WFP Apr-24
2.1.1 Port de Djibouti SA (PDSA) Guy Motchebe WFP Apr-24
Guy Motchebe WFP Apr-24
Guy Motchebe WFP Apr-24
Guy Motchebe WFP Apr-24
Guy Motchebe WFP Apr-24
Guy Motchebe WFP Apr-24
Guy Motchebe WFP Apr-24
2.2 Djibouti Aviation Guy Motchebe WFP Apr-24
Guy Motchebe WFP Apr-24
2.2.2 Aérodrome d'Ali-Sabieh Guy Motchebe WFP Apr-24
Guy Motchebe WFP Apr-24
2.2.4 Aérodrome d'Obock Guy Motchebe WFP Apr-24
2.3  Évaluation du Réseau routier Guy Motchebe WFP Apr-24
2.3.1 Poste frontalier de Galafi Guy Motchebe WFP Apr-24
Guy Motchebe WFP Apr-24
Guy Motchebe WFP Apr-24
Guy Motchebe WFP Apr-24
Guy Motchebe WFP Apr-24
2.6 Évaluation du stockage Guy Motchebe WFP Apr-24
2.7 Évaluation des meuneries / Minoteries Guy Motchebe WFP Apr-24
3 Djibouti Logistics Services Guy Motchebe WFP Apr-24
Guy Motchebe WFP Apr-24
Guy Motchebe WFP Apr-24
Guy Motchebe WFP Apr-24
Guy Motchebe WFP Apr-24
Guy Motchebe WFP Apr-24
Guy Motchebe WFP Apr-24
Guy Motchebe WFP Apr-24
Guy Motchebe WFP Apr-24
4 Djibouti Contact Lists Guy Motchebe WFP Apr-24
Guy Motchebe WFP Apr-24
Guy Motchebe WFP Apr-24
Guy Motchebe WFP Apr-24
Guy Motchebe WFP Apr-24
Guy Motchebe WFP Apr-24
Guy Motchebe WFP Apr-24
Guy Motchebe WFP Apr-24
Guy Motchebe WFP Apr-24
Guy Motchebe WFP Apr-24
Guy Motchebe WFP Apr-24
Guy Motchebe WFP Apr-24
Guy Motchebe WFP Apr-24
5 Djibouti Annexes Guy Motchebe WFP Apr-24
5.1 Djibouti Acronyms and Abbreviations Guy Motchebe WFP Apr-24

 

1 Profil du pays

image-20240711101557-1

Information générique

GENERALITES

Djibouti, en forme longue la république de Djibouti (en arabe : جمهورية جيبوتي, Jībūtī ; en somali : Jabuuti et Jamhuuriyadda Jabuuti ; en afar : Gabuutih Ummuuno) est un État de la Corne de l'Afrique, situé aux confins de l’Afrique et de l’Asie, à l’extrémité méridionale de la mer Rouge avec un débouché sur le golfe d’Aden. Il est limitrophe de la Somalie (Somaliland) au sud-est, de l'Éthiopie au sud et à l'ouest, de l'Érythrée au nord et a, au travers du détroit Bab-el-Mandeb, une frontière maritime avec le Yémen. 

D’une superficie d’environ 23 669 Km², la République de Djibouti dispose de 372 km de côtes et d’un espace maritime d’environ 7 200 Km2. Placé sur l’une des voies maritimes les plus empruntées du monde, la République de Djibouti bénéficie d’une position géostratégique incontestable à la croisée de trois rifts. Son relief est en grande partie constitué de roches volcaniques et soumis à une importante activité tectonique, à la sécheresse et des perturbations cycloniques occasionnelles de l'océan Indien.

Dans la sous-région, la République de Djibouti est au carrefour du monde arabe, de l’Asie et de l’Afrique ; ce qui lui confère un rôle stratégique de premier plan. Ce rôle de liaison entre le continent africain et les pays de la péninsule arabique est par ailleurs renforcé par l’appartenance du pays aux instances régionales telles que la ligue Arabe, l’IGAD (Intergovernmental Authority on Development) et la COMESA (Common Market for Eastern and Southern Africa).

Ci-dessous quelques informations pratiques :

 

  • Jours ouvrables : La semaine commence du dimanche au jeudi (les vendredis et samedis sont fériés)

  • Indicatif téléphonique Djibouti (+253)

  • Fuseau horaire UTC + 3 {heure de l'Afrique de l'Est}

  • Devise : 1 USD équivaut à 177 francs djiboutiens (DJF) (le taux de change est statique).

  • Langues officielles : Le français et l'arabe sont les langues officielles de Djibouti.

  • Électricité : L'alimentation électrique varie de 220 à 240 volts AC à 50 Hz et est extrêmement chère à Djibouti.

  • Météo : Le temps à Djibouti est souvent humide et chaud pendant les étés (d'avril à septembre) avec des températures allant de 23 à 45 degrés et modérées d'octobre à décembre ; les pluies sont rares et peuvent provoquer des crues soudaines vers mai et novembre

  • Permis de conduire : On ne peut conduire à Djibouti qu'avec un permis de conduire national ou international accepté par les autorités locales. Djibouti est un pays où l'on conduit à droite avec des limitations de vitesse strictes pour les zones urbaines et rurales. Les conditions routières et les habitudes de conduite sont difficiles à Djibouti, c'est pourquoi les nouveaux conducteurs sont priés d'être vigilants à tout moment.

POPULATION

La population Djiboutienne estimée en 2022 à un peu plus d’un million d’habitants, comprend trois grandes composantes : la population urbaine, la population rurale et la population nomade. Les deux tiers vivent à Djibouti-ville. Elle est également caractérisée par une proportion importante de population étrangère ; les réfugiés seuls sont estimés à 3,2% de la population totale du pays.

 

Années

Population totale

Djibouti ville

Ali Sabieh

Dikhil

Tadjourah

Obock

Arta

2009

818 159

475 322

86 949

88 948

86 704

37 856

42 380

2010

841 067

488 309

87 962

90 636

89 971

39 056

45 134

2011

864 617

501 598

88 987

92 356

93 362

40 293

48 021

2012

888 827

515 199

90 024

94 109

96 880

41 570

51 046

2013

913 714

529 119

91 073

95 894

100 530

42 887

54 210

2014

939 298

543 369

92 134

97 714

104 318

44 246

57 516

2015

965 598

557 959

93 207

99 569

108 249

45 648

60 966

2016

992 635

572 898

94 293

101 458

112 329

47 095

64 562

2017

1 020 429

588 199

95 392

103 383

116 561

48 587

68 306

2018

1 049 001

603 873

96 503

105 345

120 954

50 126

72 199

2019

1 078 373

619 933

97 628

107 344

125 511

51 715

76 241

2020

1 108 567

636 392

98 765

109 381

130 241

53 354

80 434

2021

1 139 607

653 264

99 916

111 457

135 149

55 044

84 777

*INSTAD (estimations)

https://www.presidence.dj/page/presentation-generale

image-20240708115900-1.

 

Les langues officielles (le français et l'arabe) sont utilisées en particulier pour l'éducation et l'administration tandis que l'afar et le somali dites « langues nationales » sont les principales langues de la vie quotidienne.

Depuis l'installation d'une base militaire des États-Unis en 2002, l'anglais est plus présent.

Deux groupes ethniques prédominent :

  • Le groupe Issa qui représente 50% de la population et parle le somali
  • Le groupe Afar qui représente environ 40% et parle la langue afar.

On dénombre également quelques Arabes et Européens.

CLIMAT

Le pays se caractérise par un climat de type semi-désertique avec des températures très élevées variant en moyenne entre 30°C en janvier et 45°C en juillet, à l’exception des régions montagneuses et côtières. L’année est partagée en deux saisons. Une saison relativement fraîche d’octobre à avril (la moyenne des températures tournant vers 26°C) et une saison chaude de mai à septembre (la moyenne des températures étant de 37° avec des pointes de plus de 45°). Les précipitations sont faibles (moyenne annuelle inférieure à 180 mm) et irrégulières. Il existe toutefois des zones où la pluviométrie est plus élevée, à savoir des zones situées en altitude, avec des précipitations annuelles atteignant en moyenne 3 000mm. A l’intérieur du pays, les eaux de surface sont rares en dehors du lac Abbé (à la frontière avec l’Ethiopie) et le lac salé d’Assal.

https://www.presidence.dj/page/presentation-generaleDjibouti est l’un des pays au monde les plus exposés au changement climatique. Les projections indiquent que le pays devrait connaitre une augmentation des températures, un accroissement de l’aridité, des précipitations plus faibles et une augmentation du niveau de la mer.

ECONOMIE

Après l’accession du pays à l’indépendance en 1977, l’économie djiboutienne a d’abord eu de faibles performances économiques avant de connaître une reprise importante, depuis 2000, avec une croissance de 5-7% par an, à partir de 2010.

Le produit intérieur brut par habitant est de l'ordre de 3 200 euros/an (estimation 2008) largement au-dessus de la moyenne africaine.

L'économie djiboutienne est très largement dépendante de son secteur tertiaire (82 % du PIB). La principale activité industrielle est le port de Djibouti, et maintenant son extension à Doraleh. En 2015, l'utilisation des ports djiboutiens par l’Éthiopie enclavée génère d'importantes ressources (80 % des importations et exportations éthiopiennes passent par Djibouti en 2015). Le pays est pauvre en activités industrielles (15 % du PIB) et surtout agricoles (3 % du PIB).

Pour ses besoins alimentaires, Djibouti s'approvisionne auprès de ses voisins (Éthiopie, Somalie et Yémen) et, pour ce qui est des produits manufacturés, principalement de la France.

L'État est le principal employeur du pays, mais le pays connaît officiellement un très important taux de chômage (70 % des actifs).

Outre de nombreuses ambassades, Djibouti accueille depuis son indépendance en 1977 la plus grande base militaire française dans le monde, depuis 2002 la seule base américaine en Afrique continentale, la première base militaire du Japon à l'étranger depuis la Seconde Guerre mondiale, installée en 2011, une base militaire italienne depuis 2012 et une base chinoise depuis 2017. Des contingents espagnol et allemand sont présents sur les sites français, les Allemands ayant toutefois quitté le site en 2021. Un accord est signé en 2018 pour une base saoudienne mais elle ne s'est pas concrétisée. Des demandes russes et iraniennes sont rejetées.

Ces bases militaires assurent des recettes importantes au pays sous forme de loyers rapportant, en 2017, 128 millions d'euros soit 3 % du PIB.

Le pays reçoit également une assistance internationale. La France apporte une aide économique au pays et participe à de nombreuses infrastructures, dont le lycée Joseph-Kessel dans le centre de Djibouti en 1991.

La République de Djibouti possède l’unique caisse d’émission (Currency Board) sur le continent africain, et ce depuis 1949. Le taux de change fixe de la monnaie nationale par rapport au dollar américain n'a pas changé depuis. Au cours de sa longue existence, la performance et la singularité de ce régime n’ont jamais été remises en cause.

Trois quarts des Djiboutiens vivent avec moins de trois dollars par jour.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Djibouti

 

ORGANISATION ADMINISTRATIVE

La République de Djibouti est divisée en cinq collectivités décentralisées régionales : régions d’Ali Sabieh, de Dikhil, de Tadjourah, d’Obock et d’Arta dotées de la personnalité morale, de droit public et de l’autonomie financière.

Elle s’administre librement par l’intermédiaire des Conseillères et de Conseillers Régionaux élus au suffrage universel direct.

La ville de Djibouti est dotée d’un statut particulier conformément à la loi n°122/AN/05/5èmeL. Elle est administrée par un Conseil de commune composé d’une Assemblée délibérante, d’un Président et d’un vice-président. Elle comprend 3 communes : les communes de Ras–dika, de Boulaos, et de Balbala.

Région d’Ali – Sabieh

Cette région située au Sud- Est de la République de Djibouti occupe une superficie de 2400km2 avec une population estimée à 99 916 habitants en 2021. Les perspectives de développement de cette région reposent principalement sur les activités liées à l’exploitation des matériaux de construction (cimenterie), et le développement de l’industrialisation, pierre taillée, marbre etc…

Région de Dikhil

La région de Dikhil avec une superficie de 7200km2 et avec une population estimée à 111 457 habitants en 2021, est située au Sud-Ouest de la République de Djibouti. Surnommée la ville de l’Unité, cette dernière bénéficie des retombées du commerce frontalier.  La spécificité de la Région est l’agriculture maraîchère.

Région de Tadjourah

Située au nord de Djibouti, cette région a une superficie de 7300km2 et une population totale qui s’élève à 135 149 habitants en 2021. La Ville Blanche se démarque d’une part par la détention d’un savoir-faire exceptionnel qui date de génération en génération, dans le cadre de la fabrication des produits artisanaux et d’autre part par l’exportation du sel à travers le monde extérieur qui constitue une des activités la plus ancienne de la région.

En raison de la proximité avec l’Ethiopie, Tadjourah possède des infrastructures modernes dont notamment un nouveau port et un corridor reliant la ville blanche à l’Ethiopie (Tadjourah / Balho). L’une des activités les plus prospères dans cette région est celle du tourisme et de la pêche avec un fond marin riche en crustacés, poissons etc.

Région d’Obock

Située au Nord-Est de la République de Djibouti sur le littoral occidental du détroit de Bab-el-Mandeb, Obock couvre une superficie de 5700km2 avec une population estimée à 55 044 habitants en 2021. La région se caractérise par le développement du tourisme notamment ses plages et ses infrastructures hôtelières.

Région d’Arta

Située au Centre de la République de Djibouti, avec une population estimée à 84 777 en 2021 et d’une superficie de 18km2, cette région se distingue des autres régions du pays par la possession d’un relief hors de commun et d’une plage avec un fond marin exceptionnel. La région abrite un observatoire qui suit les flux sismiques.

image-20240708115900-2

https://fr.wikipedia.org/wiki/Djibouti

 

Generic Information:

Wikipedia information on Djibouti

IMF Information on Djibouti

Economist Intelligence Unit Information on Djibouti*

(*note - this is a paid service)

Humanitarian Info:

WFP information on Djibouti

UNOCHA Information on Djibouti

Facts and Figures:

Wolfram Alpha Information on Djibouti

World Bank information on Djibouti

World Population Review Information on Djibouti

1.1 Contexte humanitaire

Classé parmi les pays les moins développés selon l’indice de développement humain (170/187), Djibouti est une terre de forts contrastes. Avec un climat aride, le pays subit de manière récurrente de longues périodes de sècheresse qui affectent les populations vulnérables à travers le pays, et principalement en zones rurales. Le manque de pluies des dernières années décime en effet les troupeaux ainsi que les zones de pâturage et pousse les populations à un exode rural. Environ 60% de la population réside ainsi à Djibouti-ville, sa capitale.

Cet exode augmente la dépendance des populations urbaines vis-à-vis de l’extérieur, en particulier de l’Ethiopie, pour la satisfaction des besoins primaires : l’alimentation dont plus de 90% est importée, mais également l’énergie ou l’eau potable.

Les opportunités de revenus limitées et fluctuantes, du fait d’un taux de chômage de 60 %, et les prix élevés de la nourriture de base et de l’eau potable ont réduit les mécanismes d'ajustement des ménages et le moindre choc externe a donc un impact dévastateur.

Selon la dernière phase de classification intégrée de la sécurité alimentaire (IPC), environ 285 000 personnes seraient confrontées à une insécurité alimentaire aiguë sévère (Phase 3 de l’IPC [Crise] et Phase 4 de l’IPC [Urgence]) entre juillet et décembre 2023. Ce chiffre, qui comprend environ 185 000 personnes en phase 3 de l’IPC (crise) et 100 000 en phase 4 de l’IPC (urgence), représente environ un quart de la population du pays et est près de 50 pour cent plus élevé sur une base annuelle.

La forte prévalence et la gravité de l’insécurité alimentaire aiguë ainsi que la détérioration de la situation de la sécurité alimentaire sont principalement dues à l’impact persistant d’une sécheresse grave et prolongée, qui a affecté les moyens de subsistance entre fin 2020 et début 2023, et a entraîné une réduction du cheptel d’environ 50 pour cent en raison de décès généralisés, limitant gravement les revenus et la disponibilité des produits de l'élevage pour les ménages pastoraux.

La République de Djibouti reste l’un des pays les plus stables dans la sous-région et, accueille actuellement 31 438 réfugiés et demandeurs d’asile originaires d'Éthiopie, de Somalie, d'Érythrée et du Yémen, ainsi que des centaines de milliers de migrants en provenance des pays voisins. L’afflux de population a mis à rude épreuve les infrastructures de santé, d’eau, d’assainissement et d’hygiène de Djibouti, entraînant des épidémies récurrentes de maladies d’origine hydrique dans tout le pays.

https://reliefweb.int/report/djibouti/djibouti-operational-update-octobre-2023

https://reliefweb.int/report/djibouti/giews-country-brief-djibouti-07-august-2023

https://www.usaid.gov/humanitarian-assistance/djibouti

https://www.unicef.org/djibouti/r%C3%A9ponse-humanitaire

Ci-dessous quelques chiffres clés du rapport 2022 de l’ONU

https://djibouti.un.org/sites/default/files/2023-05/UNCT%20Annual%20Report%202022_final_0.pdf

 

image-20240708120317-1

Catastrophes, Conflits et Migration

Catastrophes naturelles

Type

Se produit

Commentaires / Détails

Sècheresse

Oui

En octobre 2022, environ 72 000 personnes, dont 29 000 enfants, avaient besoin d’une aide humanitaire en raison de la sécheresse.

Tremblements de terre

Oui

En 2023, Djibouti a connu 4 tremblements de terre de faible amplitude, ce qui est supérieur à la moyenne de 1,34 tremblements de terre par an dans le pays. Sur la base des données remontant à 1950, nous pouvons supposer que Djibouti est frappé par 0,11 tremblement de terre par mois.

https://database.earth/earthquakes/djibouti#:~:text=How%20often%20do%20earthquakes%20occur,by%200.11%20earthquakes%20per%20month.

 

Epidémies

Oui

Les maladies telles que le paludisme, le sida, la tuberculose, la dengue et le choléra, consomment des ressources considérables.

Températures extrêmes

Oui

Pendant la saison sèche (mi-avril à fin août), la température moyenne est d'environ 40 degrés.

Inondations

Oui

Les inondations et les tsunamis relatifs font de Djibouti l’un des pays non insulaires à haut risque. Au moins 8 personnes sont mortes dans des inondations soudaines à Djibouti le 21 avril 2020.  18 000 ménages (environ 110 000 personnes) ont été touchés dans la ville de Djibouti et sa banlieue de Balbala

https://dtm.iom.int/reports/djibouti-%E2%80%94-evaluation-rapide-des-inondations-dans-la-ville-de-djibouti-20-21-avril-2020

Infestation d’Insectes

Oui

En janvier 2020, la baisse des températures due aux pluies continues enregistrées et à la régénération de la végétation (pâturages terrestres et aériens) ont favorisé une invasion massive, destructrice et persistante de criquets pèlerins. Plus de 80% des 1 700 exploitations agropastorales réparties sur 23 sites de production du pays et près de 5 000 hectares de pâturages ont été infestés de criquets pèlerins

https://reliefweb.int/report/djibouti/2020-appeal-international-community-desert-locust-invasion-republic-djibouti

Glissements de terrain

Oui

Les glissements de terrain sont particulièrement fréquents sur les nouvelles routes, les voies ferrées ou sur des pentes raides, surtout en temps de pluies abondantes

Éruptions volcaniques

Oui

Le volcan Ardoukoba est entré en éruption en 1978 pendant une semaine après qu'un tremblement de terre ait créé une fissure de 1,8 m. D’autres volcans existent, entre autres Boina, Garbes, Manda-Inakir et Tiho             

Hautes vagues

Oui

Trente-quatre migrants sont morts le 12 avril 2021 après le chavirage de leur embarcation surpris par de hautes vagues et une météo peu clémente au large de Djibouti (selon une Source de l’OIM)

Feux de brousse

Oui

La région de Djibouti-ville et la plaine côtière Djibouti-Loyada subissent une pression ... Il peut également être accentué par les feux de brousse.

Vents violents

Oui

En saison chaude (vers la mi-juin à août), Djibouti a été quelques fois affecté par des vents ou tourbillons de sable poussiéreux qui réduisent parfois la visibilité à environ 50 m. Ça s’appelle « Khamsin ».

Autres commentaires

 

Problèmes d’origine humaine

Guerre civile

Non

 

Conflit international

Non

 

Personnes déplacés internes

Oui

Environ 6,086 personnes déplacées internes et 1,506 migrants ont été recensés en septembre 2022

https://dtm.iom.int/fr/djibouti

Réfugiés présents

Oui

En 2023, plus de 31 438 réfugiés et demandeurs d’asile originaires d'Éthiopie, de Somalie, d'Érythrée et du Yémen

Mines terrestres / Munition non explosées UXO

Oui

Bien que Djibouti ait été déclaré « pays sans mines », les frontières entre Djibouti et la Somalie et entre Djibouti et l’Éthiopie ne sont pas très indiquées, et il peut s’y trouver des mines terrestres non explosées. De même, quelques mines ont été repérées également dans les districts d’Obock et Tadjourah dans le nord du pays, et Ali Sabieh, dans le sud du pays

Autres commentaires

La menace terroriste existe. Des attentats peuvent être commis à tout moment.

 

Effets saisonniers sur les capacités logistiques

Effet saisonnier sur le transport

Type de transport

Période

Commentaires / Détails

Transport routier primaire

N/A

Aucun effet saisonnier

Transport routier secondaire

Mars -Septembre

 

 

 

Les routes secondaires sont durement touchées dans tout le pays pendant la saison des pluies.

Transport ferroviaire

Avril - Juin

Le nouveau chemin de fer entre Djibouti et Addis-Abeba est opérationnel depuis janvier 2018. Il s’agit du premier chemin de fer électrifié à écartement standard du continent construit avec les normes et la technologie chinoises. La ligne à écartement 1 435 mm, électrifiée à 25 kV 50 Hz, remplace l’ancienne voie ferrée à écartement métrique, hors d'usage depuis 1917.

Transport aérien

N/A

Un vent de sable, le KHAMSIN, soufflant d’ouest en et durant 50 jours (juillet/août), réduit la visibilité jusqu’à 500m.

Transport fluvial

Juin – Aout

Durant le Khamsin (un vent poussiéreux déchiré) il devient difficile de naviguer sur la mer Rouge de Djibouti à Tadjourah et Obock.

 

 

Effets saisonniers sur le stockage et la manutention

 

Type d’activités

Période

Commentaires / Détails

Stockage

Mai - Octobre

Pendant la saison chaude, un stockage prolongé peut entraîner une infestation des produits. Il est conseillé de surveiller de près le ratio de marchandises stockées pendant la période mentionnée, sinon de procéder à une fumigation.

Manutention

Mai - Octobre

En raison des températures élevées pendant cette période, la performance des travailleurs, surtout vers midi, est faible. Ainsi, pour des performances meilleures/maximales, les travailleurs prennent une pause pendant ces heures.

Autres

 

RAS

Capacités et contacts pour les interventions d’urgence dans le pays

Grâce au Dispositif mondial de réduction des effets des catastrophes et de relèvement (GFDRR), dont l’administration est assurée par la Banque mondiale, le gouvernement de Djibouti (GoD) s’emploie à répondre à la nécessité de renforcer ses capacités d’évaluation et d’information des risques et des vulnérabilités aux catastrophes naturelles.

Le Plan d'organisation des Secours « Plan ORSEC » créé par décret du 23 mars 1985 est sous la responsabilité directe du Ministre de l'Intérieur qui assure la coordination de la prévention et la gestion des catastrophes.

https://www.journalofficiel.dj/texte-juridique/decret-n85-028-pr-int-portant-mise-en-place-dun-plan-dorganisation-de-secours-dit-plan-orsec/

En 2004, est créé au sein du Ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation une Direction en charge de la protection civile regroupant l’ensemble du personnel des sapeurs-pompiers et avec comme missions entre autres « l’organisation générale des secours (ORSEC) et la lutte contre les catastrophes de toute nature ».

https://www.journalofficiel.dj/texte-juridique/loi-n58-an-04-5eme-l-portant-creation-et-statut-particulier-de-la-direction-nationale-de-la-protection-civile/

En 2006, un cadre institutionnel de gestion de risques et de catastrophes est défini avec la mise en place de :

  1. Du Comité Interministériel de gestion des risques et des catastrophes (CIGRC), présidé par le Premier Ministre, chargé de la coordination de l’action gouvernementale ;
  2. Du Comité Technique Intersectoriel de gestion des risques et des catastrophes (CTIGRC) ;
  3. Du Secrétariat Exécutif de Gestion des Risques et des Catastrophes (SEGRC), instance permanente chargée de réaliser des évaluations de la vulnérabilité des populations aux risques de catastrophe, de promouvoir la prévention, la préparation et la mitigation à tous les niveaux, de coordonner les opérations de secours lors du déclenchement du Plan ORSEC et d’effectuer une évaluation des dommages causés par les catastrophes.

 

https://www.journalofficiel.dj/texte-juridique/decret-n2006-0192-pr-mid-portant-mise-en-place-dun-cadre-institutionnel-de-gestion-des-risques-et-des-catastrophes/

 

 

En 2012, l’Agence Nationale de la Météorologie voit le jour. L’observation, l’analyse, l’étude et la prévision du temps, du climat en vue d’assurer la sécurité des personnes et des biens dans le domaine de la météorologie et de la climatologie font partie de ses missions fondamentales.

 

https://www.journalofficiel.dj/texte-juridique/decret-n2012-167-pr-met-portant-mission-et-organisation-de-lagence-nationale-de-la-meteorologie-de-djibouti/

 

Le Centre d’études et de recherche de Djibouti (CERD) réorganisé en 2013, a déjà mis en place un fichier central d’inventaire des dommages et des pertes, permettant ainsi aux autorités publiques de quantifier systématiquement les dommages et les pertes subies après une catastrophe naturelle.

 

https://www.journalofficiel.dj/texte-juridique/loi-n19-an-13-7eme-l-portant-reorganisation-du-centre-detudes-et-de-recherche-de-djibouti/[AM1] [SD2] 

image-20240708120317-2.

L'armée djiboutienne n'est absolument pas mobilisée dans la gestion des catastrophes naturelles, ni dans la sécurité environnementale du pays.

Communauté Humanitaire

L’Equipe-pays des Nations unies (UNCT) à Djibouti est composée de 12 agences signataires du Plan-Cadre des Nations unies pour l’Aide au Développement 2018-2022 (PNUAD) étendu à 2024. Elle compte aussi 12 autres entités onusiennes qui ont souhaité rejoindre l’UNCT ces dernières années en raison de leur intérêt pour la mise en œuvre de programmes dans le pays. L’UNCT est menée par le Coordonnateur résident qui assure la coordination générale des agences opérant dans le pays, avec l’appui de son bureau, et rend compte au Secrétaire général des Nations unies.

 

 

 

image-20240708120317-3 image-20240708120317-4

 

 

Pour plus d’informations sur les coordonnées de l’Agence humanitaire de Djibouti, veuillez consulter la liste des contacts de Djibouti : 4.2 Liste de contacts des Agences Humanitaires de Djibouti

 


 [AM1]Tried locating the below snipped image on this link but seems I can't see it. Is this the source?

 [SD2]Please see source of the image in the document link below from United Nations Office for Disaster Risk Reduction (UNDRR).
https://www.undrr.org/media/79081

1.2 Agences de régulation et de contrôle qualité

ARMD - Autorité de régulation multisectorielle de Djibouti

Créée auprès de la Présidence de la République, l’Autorité de Régulation Multisectorielle de Djibouti est chargée de la régulation des activités exercées sur le territoire national dans les secteurs suivants :

  • Télécommunications, technologies de l’information et de communication ;
    • Les énergies renouvelables et non renouvelables, les gaz ;
    • Et tout autre secteur dont elle aura la charge.

 

https://www.journalofficiel.dj/texte-juridique/loi-n74-an-20-8eme-l-portant-creation-de-lautorite-de-regulation-multisectorielle-de-djibouti-armd/

 

Elle a notamment pour mission d’assurer la concurrence et le bon fonctionnement des marchés, de mettre en œuvre les lois, décrets, arrêtés pris par le législateur ou l’Autorité réglementaire, imposant des obligations ou accordant des droits aux opérateurs économiques, et d’assurer le respect de ces lois et règlements.

 

https://www.journalofficiel.dj/texte-juridique/decret-n2022-047-pre-pris-pour-lapplication-de-la-loi-n74-an-20-8eme-l-portant-creation-de-lautorite-de-regulation-multisectorielle-de-djibouti-armd/

 

 

DPFZA - Djibouti ports and Free Zones Authority

 

L'Autorité des ports et des zones franches de Djibouti est le régulateur des ports, des zones franches et des professions de transport connexes de Djibouti. Elle investit également à travers sa filiale GHIH (Great Horn Investment Holding) dans des projets d'infrastructures majeurs du pays ; Il a déjà investi plus de 1,1 milliard de dollars au cours des huit dernières années dans la construction de ports, de zones de libre-échange... etc.

L'Autorité des Ports et des Zones Franches de Djibouti a été créée par le décret modifié n°2003-0207/PRE du 9 octobre 2003 (prévoyant que l'Autorité de la Zone Franche de Djibouti devient l'Autorité des Ports et des Zones Franches) de Djibouti.

 

DPFZA a pour mandat de :

 

  • Promouvoir les Ports et Zones Franches de Djibouti en tant que plateforme commerciale et logistique ;
  • Établir un environnement favorable aux affaires avec un cadre juridique axé sur les affaires
  • Réglementer les ports et zones franches
  • Investir dans les infrastructures, les transports et l'énergie à travers sa branche d'investissement GHIH (Great Horn Investment Holding)

 

https://dpfza.gov.dj/

 

 

ANRCB - Autorité Nationale, de Coordination, de Régulation et de Contrôle en matière de Sécurité et Sûreté Nucléaires, Radiologiques, Chimiques et Biologiques

 

L’Autorité Nationale assure au nom de l’Etat, le contrôle de la sécurité et sûreté radiologiques, nucléaires, chimiques et biologiques pour protéger la population et l’environnement des risques liés aux activités nucléaires, chimiques et biologiques conformément à la loi n°107AN/20/8ème portant création de l’Autorité Nationale de Sécurité et de Sûreté Nucléaires, Radiologiques, Chimiques et Biologiques.

 

A ce titre, nul ne peut entreprendre une activité ou une pratique impliquant des sources de rayonnements ionisants, s’il n’est pas titulaire d’une autorisation délivrée par l’Autorité Nationale ;

 

Tout Ministère, Etablissement public ou privé devra notifier à. l’Autorité Nationale l’importation ou l’exportation de matières nucléaires, chimiques ou biologiques aux fins d’obtention d’une autorisation conformément aux prescriptions de la loi 102/AN/20/8ème et 106/AN/20/8ème L relative à la sûreté radiologique et nucléaire, à la sécurité nucléaire et à l’application des garanties.

 

https://www.journalofficiel.dj/texte-juridique/decret-n2022-126-pre-fixant-lorganisation-et-le-fonctionnement-de-lautorite-nationale-de-coordination-de-regulation-et-de-controle-en-matiere-de-securite-et-surete-nucleaires-radiologique/

 

Comité national multisectoriel pour la promotion, la régulation et la réglementation du commerce extérieur

 

Le Comité a pour mission de réfléchir sur une série de thématiques en lien avec la promotion, la régulation et la réglementation du commerce extérieur. Il a un rôle consultatif pour :

  • Identifier les défis rencontrés par les opérateurs économiques, les promoteurs et les investisseurs sur le marché extérieur et proposer des mesures adéquates ;
  • Analyser les données commerciales imports et exports des biens et services ;
  • Examiner les chaînes et processus d’importation et de l’exportation ;
  • Réaliser des études de prospection des marchés régionaux et internationaux ;
  • Mener une diplomatie commerciale pour garantir des sources d’approvisionnement en période de crises exogènes.
  • Proposer toutes autres mesures pour la promotion, la régulation et la réglementation du commerce extérieur.

 

https://www.journalofficiel.dj/texte-juridique/decret-n2020-147-pr-mc-portant-creation-dun-comite-national-pour-la-promotion-la-regulation-et-la-reglementation-du-commerce-exterieur/

 

 

 

ADN - Agence Djiboutienne des Normes et de la qualité

 

Créée le 14 janvier 2021, L’Agence Djiboutienne des Normes et de la Qualité est rattachée au Ministère du Commerce. C’est l’organisme national de référence en matière d’élaboration des normes.

A ce titre, elle est chargée notamment :

  • De l’élaboration et d’homologation des normes ;
  • De la certification de la conformité aux normes ;
  • De la promotion des normes et de la démarche qualité auprès des administrations publiques, parapubliques et des organisations du secteur privé ;
  • De l’accréditation des organismes d’évaluation de la conformité ;
  • Du raccordement des laboratoires d’étalonnage au système international de métrologie ;
  • Du suivi de la coopération avec les organismes internationaux et les comités spécialisés dans les domaines de la normalisation et de la qualité ;
  • De la conduite des études relatives à la normalisation et de l’élaboration des propositions de mesures visant à améliorer la qualité des produits et services et respect des normes ;
  • De la diffusion des informations et de la documentation sur les normes et la qualité ;
  • De toute autre mission qui pourrait lui être confiée par le Gouvernement, dans le domaine des normes et de la qualité.

https://www.journalofficiel.dj/texte-juridique/loi-n100-an-20-8eme-l-portantes-creation-de-lagence-djiboutienne-des-normes-et-de-la-qualite/

 

Commission de Régulation des Partenariats Public Privé - PPP

La Commission de Régulation des PPP est une Autorité Administrative Indépendante jouissant de la personnalité morale et de l’autonomie financière, placée auprès de la Présidence de la République.

Dans le cadre de la passation des PPP, la Commission de Régulation des PPP a pour missions :

  • De recueillir et trancher toute contestation déposée par un soumissionnaire évincé avant la signature du contrat par l’Autorité Contractante ;
  • De trancher les contestations relatives à l’acceptation d’une offre spontanée en méconnaissance des conditions et critères prévues à l’article 33 de la Loi n°186/AN/17/7ème L relative aux Partenariats Public-Privé formulées par tout concurrent de l’opérateur ayant soumis l’Offre Spontanée.

Dans le cadre de l’exécution des Contrats de PPP, la Commission de Régulation des PPP est chargée de :

  • Rechercher des éléments de droit ou de fait en vue de proposer aux parties au Contrat de PPP une solution amiable et équitable aux différends relatifs à l’exécution des contrats passés en application de la loi n°186/AN/17/7ème L relative aux Partenariats Public-Privé avant saisine éventuelle des juridictions nationales ou mise en œuvre éventuelle du recours à l’arbitrage ;
  • Trancher les différends entre les usagers et le Partenaire relatifs à l’exécution du contrat avant saisine éventuelle des juridictions nationales.

Il appartient à la Commission de Régulation des PPP de :

  • Proposer toute évolution de la réglementation applicable aux PPP après avis de l’Unité PPP placée auprès du Ministère en charge de l’Economie et des Finances ;
  • Préparer la partie du rapport d’évaluation de la Politique PPP portant sur l’évaluation de l’exécution des PPP, prévu à l’article 13 de la Loi n°186/AN/17/7ème L relative aux Partenariats Public-Privé.

https://www.journalofficiel.dj/texte-juridique/decret-n2018-175-pr-mefi-pris-pour-lapplication-de-la-loi-n186-an-17-7eme-l-relative-aux-partenariats-public-prive-et-portant-mise-en-place-de-la-commission-de-regulation-des-ppp/

AAC - Autorité de l’Aviation Civile

https://djibaviationcivile.com/

L'Autorité de l'Aviation Civile (AAC), créée conformément à la Loi n°108/AN/10/6èmeL du 10 janvier 2011, est un établissement public administratif, rattaché au Ministère de l’Equipement et des Transports en République de Djibouti. Elle est chargée de la mise en œuvre de la politique aéronautique nationale, notamment de la règlementation et de la supervision de l'aviation civile, en matière de sécurité, de sûreté, de la protection de l’environnement et d'économie. Son objectif est de veiller au développement sûr, ordonné et efficient de l'aviation civile en République de Djibouti.

 

Cette création a répondu au souci du gouvernement Djiboutien de mettre son aviation civile au standard de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI) qui préconise la cession de la gestion de l’aviation civile à des organismes autonomes à l’image de ce qui se fait déjà dans plusieurs pays environnants.

À cet effet, l'Autorité de l'Aviation Civile (AAC) est chargée :

  • D’assister le Gouvernement dans la définition et la conduite de la politique aéronautique nationale en tenant compte des besoins du pays mais aussi des normes et des conventions internationales ;
  • D’exécuter la politique de l’Etat en matière d’aviation civile ;
  • D’élaborer et de gérer le programme national de sécurité et le programme national de sureté de l’aviation civile, en collaboration et en coordination avec les parties concernées,
  • D’établir la réglementation, en suivre l'exécution et l'évolution en élaborant les amendements appropriés ; comme responsable du contrôle et de la coordination de l'application de la réglementation nationale et des conventions internationales ratifiées par la République de Djibouti quant à la sécurité aérienne et à la sureté de l’aviation civile et de l'efficacité du transport aérien ;
  • De définir des doctrines concernant le recrutement, la formation et l'emploi des personnels techniques, chargés d'assurer la régularité et la sécurité du trafic aérien, d'organiser et d'assumer la formation aéronautique ;
  • D’assurer la supervision et la certification des organes et du personnel aéronautique de la navigation aérienne, notamment :
  • Des exploitants aériens,
  • Des organismes de sûreté et de sécurité aérienne,
  • Des organismes de gestion des espaces aériens et des aéroports,
  • Des organismes de maintenance des avions,
  • Des aéronefs,
  • Des personnels techniques d’entretien et des navigants aériens.
  • De superviser la fourniture de l'assistance météorologique ;
  • De superviser la fourniture de service de la navigation aérienne ;
  • De participer à tous travaux et négociations à caractère international concernant l'aviation civile, d'assister et conseiller le Gouvernement dans la négociation des accords internationaux ;

https://www.journalofficiel.dj/texte-juridique/decret-n2021-045-pr-met-modifiant-le-decret-n2016-072-pr-met-portant-organisation-et-fonctionnement-de-lautorite-de-laviation-civile/

 

 

Commission Nationale de l'Assurance Maladie

La Commission a pour mission entre autres :

  • De statuer sur les propositions de régulations de la politique de remboursement des soins de santé proposées par la CNSS et nécessaires à l’équilibre budgétaire du système d’assurance maladie.

https://www.journalofficiel.dj/texte-juridique/decret-n2019-236-pr-mtra-modifiant-et-completant-le-decret-n2014-132-pr-mtra-portant-organisation-et-fonctionnement-de-la-commission-nationale-de-lassurance-maladie/

 

Observatoire National de la Qualité des Enseignements et Apprentissages

 

Il s’agit d’un organe de veille, de régulation, d’appréciation des déterminants pour un pilotage efficace de la qualité. Il constitue également un cadre de réflexion et d’analyse des données relatives à la question de l’éducation de qualité.

L’observatoire constitue un véritable laboratoire d’analyses et de recherches pédagogiques et didactiques visant l’amélioration des pratiques d’enseignement.

 

Ses missions principales se résument comme suit :

  • Mener des études prospectives, scientifiques conformes aux normes internationales et visant à orienter les actions en faveur de l’évolution de la qualité des enseignements-apprentissages ;
  • Élaborer et promouvoir des stratégies de mise en place d’indicateurs pertinents pour l’évaluation et le suivi de la qualité ;
  • Faire des recommandations et propositions d’amélioration en faveur de la promotion de la qualité.

 

https://www.journalofficiel.dj/texte-juridique/decret-n2017-373-pr-menfp-portant-creation-organisation-attributions-et-fonctionnement-dun-observatoire-de-la-qualite-des-enseignements-apprentissages/

 

 

CNC - Commission Nationale de la Communication

 

Autorité administrative indépendante, la Commission Nationale de la Communication a pour mission de conseiller et de soumettre au gouvernement et aux institutions publiques ses avis et recommandations afin :

 

  • D’assurer le respect de la loi, en matière de liberté de presse et de droit à l’information ;
  • De veiller au respect du pluralisme de l’information et de l’accès équitable des partis politiques aux médias, ainsi qu’aux syndicats et aux organisations reconnues ;
  • De défendre la dignité humaine et la vie privée ;
  • De sauvegarder la paix civile ;
  • De protéger l’enfance et l’adolescence ;
  • De veiller au respect de la déontologie et de l’éthique professionnelle ;
  • De valoriser le patrimoine culturel du pays, dans toute sa richesse et sa diversité, ainsi que son environnement

 

Dans sa mission de régulation, la Commission Nationale de la Communication propose des sanctions en cas de manquements observés, vis-à-vis des textes en vigueur, aux Radios et Télévisions publiques et privées, ainsi qu’aux distributeurs et opérateurs de réseaux câblés ou satellitaires. Après mise en demeure, ces sanctions peuvent aller de la suspension de l’autorisation d’émettre, à la réduction de la durée de la licence, jusqu’à son retrait pur et simple et la réaffectation des bandes de fréquences à un autre opérateur.

 

https://www.journalofficiel.dj/texte-juridique/loi-n114-an-15-7eme-l-instituant-la-commission-nationale-de-la-communication/

 

Commission Nationale des Marchés Publics

 

Au titre de sa mission de régulation, la Commission Nationale des Marchés Publics est chargée de :

 

  • Proposer, sous forme d’avis, de proposition ou de recommandation, toute mesure législative ou réglementaire de nature à améliorer le système des marchés publics, dans un souci d’économie, de transparence et d’efficacité ;

 

  • Conduire les réformes et la modernisation des procédures et des outils de passation des marchés publics ; élaborer, promouvoir et s’assurer de la mise en œuvre, par l’ensemble des acteurs du système, de dispositifs éthiques et de pactes d’intégrité visant à proscrire la corruption ; étudier les incidences des marchés publics sur l’économie nationale ;

 

  • Initier la rédaction et valider, en collaboration avec les ministères techniques compétents et les organisations professionnelles, les textes d’application relatifs à la réglementation des marchés publics, notamment, les documents-types et les cahiers des clauses administratives et techniques générales ;

 

  • Diffuser la réglementation et garantir la publicité de l’information sur les procédures de passation des marchés publics, en procédant à la publication, dans ses propres supports d’information, des avis d’appels d’offres nationaux et internationaux, des résultats des attributions, des montants et délais d’exécution des marchés ;

 

  • Veiller, par ses avis et recommandations, à l’application de la réglementation, des procédures relatives à la passation des marchés publics ainsi que des documents standards, et contribuer à la promotion d’un environnement transparent favorable au jeu de la concurrence ainsi qu’au développement des entreprises de droit djiboutien et de compétences nationales stables et performantes ;

 

  • Initier toute investigation relative à des irrégularités ou des violations à la réglementation commises en matière de marchés publics, et saisir les autorités compétentes de toute infraction constatée ; à ce titre, la Commission Nationale des Marchés Publics peut faire mettre l’action publique en mouvement, sans préjudice de toute action civile ou administrative qui pourrait être engagée ;

 

  • Faire réaliser des audits techniques et/ou financiers en vue de contrôler et suivre la mise en œuvre de la réglementation en matière de passation, d’exécution et de contrôle des marchés ; dans ce cadre, la Commission Nationale des Marchés Publics commande, à la fin de chaque exercice budgétaire, un audit indépendant sur un échantillon aléatoire de marchés, transmet aux autorités compétentes les cas des violations constatées de dispositions réglementaires et établit des rapports périodiques sur l’exécution des marchés sur la base des enquêtes et audits réalisés dont elle assure la publication et qu’elle transmet également aux autorités compétentes ;

 

  • Recevoir les réclamations relatives aux irrégularités en matière de procédure de passation des marchés publics, et les soumettre au Comité de règlement des différends placé auprès d’elle, ainsi que tout recours à l’effet de statuer sur toute violation de la réglementation des marchés publics, à défaut de conciliation entre les parties ; recevoir les réclamations relatives à l’exécution des marchés publics dans le cadre d’une procédure de règlement amiable ; sanctionner les personnes physiques ou morales qui auront contrevenu à la réglementation applicable en matière de passation ou d’exécution de marchés publics par des exclusions temporaires et/ou des pénalités pécuniaires ; tenir et publier la liste des entreprises exclues des marchés publics ;

 

  • Participer à l’élaboration des normes, des spécifications techniques et des systèmes de management de la qualité applicables aux marchés;

 

  • Générer/collecter toutes documentations et statistiques relatives aux procédures de passation, d’exécution ou de contrôle des marchés publics ; à cet effet, la Commission Nationale des Marchés Publics reçoit des administrations contractantes copies des avis, autorisations, procès-verbaux, rapports d’évaluation, marchés et de tout rapport d’activité dont elle assure la bonne tenue et la conservation dans les archives relatives aux marchés ;

 

  • Evaluer périodiquement les procédures et pratiques du système de passation des marchés publics, et initier des actions correctives ou préventives de renforcement des capacités et du cadre professionnel y afférent ; contribuer à la programmation et à l’organisation de la formation initiale et continue des acteurs publics du système de passation des marchés publics en relation avec les centres et écoles de formation spécialisés, au niveau national, régional et international, afin de promouvoir la mise en place de filières spécialisées ;

 

  • Proposer des programmes d’information et de sensibilisation des acteurs économiques (opérateurs privés nationaux) sur la réglementation des marchés publics, en vue d’accroître leurs capacités ;

 

  • Participer aux réunions internationales ayant trait aux marchés publics, et entretenir des relations de coopération avec les organismes internationaux agissant dans ce domaine ;

 

  • Transmettre au Président de la République, et au conseil des ministres, un rapport annuel de ses activités assorti de toutes recommandations susceptibles d’améliorer l’efficacité et la fiabilité du système de passation, d’exécution et de contrôle des marchés publics.

 

https://www.journalofficiel.dj/texte-juridique/decret-n2010-0083-pre-fixant-les-attributions-la-composition-les-modalites-dorganisation-et-de-fonctionnement-de-la-commission-nationale-des-marches-publics/

 

Banque Centrale de Djibouti[AM1] [SD2] 

 

image-20240708120822-1La Banque Centrale a pour mission générale de veiller à la stabilité de la monnaie nationale et au bon fonctionnement du système bancaire et financier. Elle exerce seule le privilège d’émettre les billets de banque et les pièces de monnaie métalliques en francs.

 

La Banque Centrale est l’agent financier de l’État pour toutes ses opérations de caisse et de banque. Elle tient gratuitement dans ses livres le compte courant du Trésor National.

 

La Banque Centrale effectue la supervision du système bancaire et financier ainsi que des intermédiaires agréés. A ce titre, elle procède aux contrôles sur pièces et sur place de tout établissement bancaire et financier agréé et édicte toute réglementation ou instruction en la matière.

 

Dans le cadre de sa mission de surveillance et de régulation du système bancaire et financier national, est habilitée à prendre toutes mesures qu'elle jugera nécessaires contre le blanchiment d’argent.

https://www.journalofficiel.dj/texte-juridique/loi-n91-an-05-5eme-l-relative-aux-statuts-de-la-banque-centrale-de-djibouti/

 

 

Pour plus d'informations sur les coordonnées du gouvernement, veuillez consulter les informations suivantes : Le personnel du siège saisira ici un lien vers la section 4.1 Liste des contacts du gouvernement.

 

 

 

Laboratoires d’analyses

Il faut dans certains cas faire des analyses qualité de certains produits pour valider leur importation à Djibouti ou tout simplement pour s’assurer de la qualité et des propriétés des produits thérapeutiques ou Alimentaires.

Offre publique

Laboratoire Central du Bâtiment et de l’Equipement (LCBE)

Le LCBE est chargé d’une mission de service public, dans le domaine de l’ingénierie de laboratoire et de contrôle de conformité des ouvrages de construction. Dans ce cadre, il est le seul organisme public habilité, contre rémunération, à conduire les actions suivantes :

  • Réaliser le contrôle de conformité des ouvrages de construction par l’exécution de prestations relatives aux activités de laboratoire du BTP ;
  • Constituer le support technique de l’Etat pour la production réglementaire, normative et les évaluations techniques expérimentales relatives aux ouvrages de construction ;
  • Procéder, à la demande des juridictions, à l’arbitrage et aux expertises techniques entrant dans le champ de ses compétences.
  • Le LCBE est chargé, en particulier, des missions suivantes :
  • La réalisation des études d’ingénierie de laboratoire, des études géotechniques et des études de conception et de définition des matériaux préalablement à tout projet de construction ;
  • La réalisation des essais d’agrément des matériaux et matériels proposés pour la construction des ouvrages ;
  • Le suivi et le contrôle de la qualité des matériaux et leur mise en œuvre au cours de l’exécution des travaux.
  • Les domaines de compétences du LCBE sont :
  • Les structures et Bâtiments ;
  • Les infrastructures de transport ;
  • Voiries et réseaux d’assainissement.

Le LCBE est l’organisme public habilité à contrôler les matériaux et fournitures de construction, importés ou fabriqués en République de Djibouti, et à délivrer un certificat attestant leur conformité aux normes Djiboutiennes des fournitures et matériaux de construction visées par le Décret n°89-133/PR/MTPL, en date du 29 Octobre 1989, définissant les normes des matériaux de construction applicables en République de Djibouti.

https://www.journalofficiel.dj/texte-juridique/decret-n2015-218-pr-portant-statuts-du-laboratoire-central-du-batiment-et-de-lequipement-lcbe/

 

 

Laboratoire d’analyse des sols et des eaux.

Rattaché au ministère de l’Agriculture de l'Eau, de la Pêche, de l'Elevage et des Ressources Halieutiques, le Laboratoire d’analyse des sols et des eaux est chargé :

  1. Des études de pédologie générale ;
    1. Des études et des recherches des ressources édaphiques ;
    2. De l’établissement des programmes annuels et pluriannuels d’études détaillées des sites à vocation agricole ;
    3. Des études spécifiques concernant l’usage des sols ;
    4. Du contrôle de l’évolution de la qualité des sols et des eaux des puits et forages ;
    5. De l’analyse des constituants chimiques des eaux souterraines et de surface pour les besoins humains, des animaux, industriels et urbains ;
    6. De l’analyse des éléments nutritifs et autres constituants minéraux et chimiques importants à la croissance des plantes ;
    7. De l’étude du comportement de la plante en fonction des qualités des eaux et des sols ;
    8. De l’élaboration de toutes les cartes des bassins versants, des pentes, de la climatologie, des sols à l’échelle appropriée et les cartes d’occupation des sols ;
    9. De l’interprétation de chaque sol et échantillon d’eau et de leurs usages futurs (agricoles, industriels, urbains…) ;
    10. De l’évaluation des ressources en sols de toute la République de Djibouti ;
    11. De l’assistance technique nécessaire à la vulgarisation des techniciens agricoles ;
    12. De la lutte contre l’érosion ;
    13. De la détermination des sites menacés par la désertification et des moyens de lutte ;
    14. Du suivi, des populations phytosociologiques ;
    15. D’apporter son concours technique et actif :
  2. Au service de l’Agriculture et des Forêts dans   le cadre des politiques de conservation des sols et du choix des types et doses d’irrigation aussi bien que dans les quêtes auprès des jardins administratifs et privés
  3. Au service de l’Élevage et des Pèches en ce qui concerne l’assistance technique à la gestion des pâturages, zones à mettre en défense
  4. Au service du Génie rural dans le cadre de l’hydraulique pastorale et des analyses des eaux ;
  5. À l’Institut supérieur d’Études et des Recherches scientifiques et techniques pour les analyses de ses échantillons d’eau et de sol ;
  6. Au service d’Hygiène et d’Épidémiologie, à la direction des Travaux publics, à la Régie des Eaux, aux agriculteurs privés et à tous les propriétaires fonciers qui font la demande.

https://www.journalofficiel.dj/texte-juridique/loi-n241-an-82-portant-creation-dun-laboratoire-danalyse-des-sols-et-des-eaux/

 

Laboratoire National d’Analyses Alimentaires (LANAA)

Placé sous la tutelle du ministère de l’Agriculture, de l'Eau, de la Pêche, de l'Elevage et des Ressources Halieutiques, le Laboratoire National d’Analyses Alimentaires a pour mission d’effectuer les analyses microbiologiques et physico-chimiques dans le cadre du contrôle officiel et de l’autocontrôle conformément à la réglementation nationale en matière de sécurité sanitaire des aliments.

Il a également pour rôles et missions :

  • D’appuyer les services vétérinaires lors des contrôles officiels ainsi que la Direction de la Pêche ;
  • De réaliser les analyses microbiologiques physico-chimiques dans le cadre des autocontrôles exigés par la réglementation nationale en matière de sécurité sanitaire des aliments ;
  • D’améliorer la qualité des produits djiboutiens destinés à l’export (produits de la pêche, bétail …) et à la réexportation ;
  • De protéger la santé des consommateurs djiboutiens grâce à l’analyse des produits mis sur les marchés djiboutiens et destinés à la consommation humaine ou animale.

https://www.journalofficiel.dj/texte-juridique/loi-n48-an-09-6eme-l-portant-creation-du-laboratoire-national-danalyses-alimentaires/

L’accréditation du laboratoire LAANA selon la norme ISO/CEI 17025-2017 démontre sa capacité à produire des résultats d’essais, d’analyses ou d’étalonnages, justes et fiables.

Laboratoire de géochimie du CERD

Le laboratoire de géochimie a été créé en 1979 et est rattaché à l’Institut des Sciences de la Terre du CERD (Centre des Etudes et de Recherche de Djibouti).

Il a pour mission de réaliser des analyses physico-chimiques et bactériologiques des eaux potables, industrielles, usées et naturelles, tout en garantissant la confidentialité, l’indépendance et la qualité attendues par les clients. Son champ d’intervention couvre aussi bien les analyses des roches, sels, sédiments et les tissues animales pour la recherche, l’environnement et la santé. Nos techniciens, ingénieurs et chercheurs forment les étudiants des universités et les jeunes en phase de recherche d’emploi.

Le LGC joue un rôle principal dans la gestion des ressources en eau, en assurant le suivie de la qualité des eaux des forages de la république de Djibouti. Mais il est également une plateforme analytique pour les autres laboratoires du CERD. De ce fait, le LGE est une référence nationale en matière d’analyse.

http://www.cerd.dj/

Pour plus d’informations sur les coordonnées des services réglementaires et des laboratoires de contrôle qualité, veuillez consulter les liens suivants 4.1 Liste de contacts du gouvernement et 4.3 Liste de contacts des laboratoires et des sociétés d'essais de qualité.


 [AM1]The picture below has no credits, kindly include source.

1.3 Information douanière

http://www.douanes.dj/index.php/en/

https://www.dpcs.dj/TFBPCS/cusLogin/login.cl

 

La Direction Générale des Douanes et Droits Indirects est l’une des régies financières relevant du Ministère du budget.

Pour obtenir les coordonnées des autorités douanières gouvernementales, veuillez suivre le lien ci-dessous : (Voir section 4-1 contact gouvernement)

Réponse d’urgence

Remarque : Cette section contient des informations liées et applicables aux périodes de « crise ». Ces instruments peuvent être activés lorsqu’une urgence est officiellement déclarée par le gouvernement. Lorsque cela se produit, le gouvernement définit généralement un processus simplifié pour importer des marchandises affranchies de droits et de taxes.

 

Description des Accords / Conventions

Ratifiés par Djibouti ?

(Oui / Non)

Membre de l’OMD (Organisation Mondiale des Douanes)

https://www.wcoomd.org/-/media/wco/public/fr/pdf/about-us/wco-members/liste-des-membres-de-lomd-avec-dates-dadhsion.pdf?db=web

 

Oui, le 19 mars 2008

Convention de Kyoto Révisée Annexe J-5

https://www.wcoomd.org/Topics/Facilitation/Instrument%20and%20Tools/Conventions/pf_revised_kyoto_conv/Instruments

Non 

Accord Modèle OCHA

Non 

Convention Tampere (relative à la fourniture de ressources de télécommunication pour l'atténuation des catastrophes et les opérations de secours)

https://treaties.un.org/pages/ViewDetails.aspx?src=TREATY&mtdsg_no=XXV-4&chapter=25&clang=_fr

 

 

Non

 

 

 

 

 

Accords régionaux – Union douanière

 

Oui

IGAD (Intergovernmental Authority on Development) créée en 1996 avec 8 états membres

https://igad.int/

 

COMESA (Common Market for Eastern and Southern Africa) qui comprend 21 états africains crée en 1994 et ratifié par Djibouti le 31/10/2000

https://www.comesa.int/?lang=fr

 

 

Accord du 1er juin 1981 pour la promotion, la protection et la garantie des Investissements entre les États membres de l’Organisation de la Conférence Islamique ; entré en vigueur le 23 septembre 1986.

 

Accord unifié de 1982 pour l’investissement des capitaux arabes dans les États arabes.

 

Quatrième Convention ACP – CEE (Lomé IV) de 1989, entrée en vigueur le 1er mars 1990

 

Charte sur un régime d'entreprises industrielles multinationales (EIM) dans la zone d’échanges préférentielle (PTA) pour les États d'Afrique d l’Est et du Sud, signée le 21 novembre 1990 et entrée en vigueur en août 1995.

Source : Zone d'échanges préférentielle pour États d'Afrique orientale et australe : Rapport de la seizième Réunion du Conseil des Ministres, 17-19 novembre 1990,

Mbabane, Swaziland (PTA/CM/XVI/2)

 

Statuts de la Société Islamique pour l'Assurance des Investissements et des Crédits à l'Exportation du 19 février 1992, entrés en vigueur le 1er août 1994

Exemption Régime Régulier (Réponse non urgente) 

Le code douanier de la République de Djibouti dispose ce qui suit : (page 77 SECTION II – IMPORTATIONS EFFECTUEES A DIVERS TITRES – Article 223)

http://www.douanes.dj/images/code-douanes-2011.pdf

 

Bénéficient de la franchise de droits prévue à l'article 217, entre autres, les marchandises expédiées à titre de dons ou acquises par des organismes à caractère humanitaire ou œuvres de bienfaisance et destinées à être distribuées gratuitement à des nécessiteux, sinistrés handicapés et autres catégories de personnes dignes d'être secourues

Une compilation générale des réglementations, tarifs, publications, contacts peut être obtenue auprès des douanes. www.douanes.dj (site non mis à jour régulièrement)

Le principal conseil aux opérateurs du marché est d’obtenir de la douane une confirmation écrite avant l'expédition via un déclarant/transitaire fiable, surtout lorsqu'il ne s'agit pas de livraisons courantes.

 

 

 

Exigences organisationnelles pour obtenir la franchise des droits

 

Agences des Nations-Unis

Approbation obtenue auprès du service du protocole de MAECI (ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale)

L’ONU et ses agences spécialisées, les hauts-commissariats du patrimoine commun, les ambassades, consulats ou missions diplomatiques sont exonérés des droits puis taxes sur à l'importation d'articles à leurs fins. Il existe cependant des procédures d'exonération qui doivent être respectées par l'agence.

Le gouvernement de Djibouti (GoD) établit avec les agences des Nations Unies présentes dans le pays des protocoles d’accord avec des clauses spécifiques relatives aux installations, privilèges et immunités pour les personnels, fret et équipement à importer/exporter.

Le PAM a signé 06 octobre 1981 un protocole d’accord avec le GoD via le MAECI. Ce protocole d’accord constitue avec les conventions des Nations Unies ratifiées, le cadre des opérations en matière d'exonération des droits et taxes.

https://www.un.org/en/ethics/assets/pdfs/Convention%20of%20Privileges-Immunities%20of%20the%20UN.pdf

 

Organisations Non Gouvernementales (ONG)

Approbation obtenue auprès du service protocole de MAECI

  • Les ONG sont tenues de signer un accord de projet avec le gouvernement pour avoir droit à une exonération des droits et taxes à l’importation. Ils doivent s'assurer que l'accord est signé par le ministère des Finances et/ou le ministère des Affaires étrangères.

  • S'il n'existe aucun accord, il est nécessaire de soumettre une lettre (directement ou par l'intermédiaire du ministère de tutelle du projet) au ministère des Affaires étrangères/ministère des Finances et de demander, avant toute expédition, les exemptions nécessaires.

  • Puisqu’il n’existe aucune réglementation en la matière, considérez ce qui précède comme une pratique courante et judicieuse.

 

Procédure de demande d'exonération des droits et taxes

 

Généralités (inclure une liste de la documentation nécessaire)

 Important !

Service protocole MAECI :

  • Lettres : Demande d’exonération (Certifiée par le service de protocole du ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale)

  • Note Verbale.        

  • Formulaire remplie pour la déclaration de la demande d’exonération des droits et taxes en vertu du statut de l’utilisateur.  

  • Documents de Transport (Connaissement/Lettre Transport Aérienne) endosses par l’agence humanitaire

  • Facture commerciale.

  • Liste de colisage.

 

Douane

  • Lettre d’exonération endossée par MAECI + Formulaire douanier rempli par l’agence humanitaire

  • Documents de Transport (Connaissement/Lettre Transport Aérienne) endossés par l’agence humanitaire

  • Facture commerciale.

  • Liste de colisage.

 

 

 

 

 

 

 

 

Processus à suivre pour la mise en œuvre d’une exonération douanière (étape par étape ou organigramme)

 

  1. Réception de la pré-alerte d’expédition de la part du Siege/ Fournisseur et vérification des documents par l’agence humanitaire

  2. Avant l'arrivée de l'expédition, l'agence humanitaire émet une lettre de demande d'exemption et une note verbale au ministère des Affaires étrangères (Protocole) avec copie des documents d'expédition, par ex. connaissement & Facture commerciale, liste de colisage et certificats optionnels (origine, sanitaire, phytosanitaire, fumigation…).

  3. L’originale de la note verbale reste au ministère des Affaires étrangères et la lettre de demande d'exemption est endossée par le MAECI pour l’agence concernée avec la mention : « Autorisation d’exonération des droits et taxes de douanes comme privilèges diplomatiques’’

  4. L'Agence humanitaire remplit le formulaire de « Demande d'Exonération des Droits et Taxes » des Douanes.

  5. L'agence ou son déclarant ou transitaire soumet au directeur des douanes pour approbation à la fois la lettre (Demande d’exemption) et le formulaire (Demande d’Exonération des droits et taxes) avec copie des documents d'expédition, par ex. Connaissement et facture commerciale, Liste de colisage et Certificats optionnels (origine, sanitaire, phytosanitaire) pour procéder au dédouanement.

  6. L'agence humanitaire endosse le connaissement original et le remet au transitaire la demande d’exonération approuvée par MAECI et le formulaire douaniers rempli par l’agence ainsi que les documents d'expédition originaux, par ex. Connaissement, certificats (origine, sanitaire et phytosanitaire, fumigation…), liste de colisage et facture commerciale

  7. Le transitaire présente le connaissement original à la compagnie maritime et/ou a l’Agent maritime afin de récupérer le Bon de Livraison.

  8. Le transitaire paie les taxes portuaires.

  9. Le transitaire prépare la déclaration en douane en fonction de la destination finale et soumet à la douane la demande d'exonération, le formulaire douanier et les documents d'expédition (copie du connaissement, de la liste de colisage, de la facture commerciale et/ou d'une lettre de l'agence indiquant la valeur de la marchandise et les Certificats d'Origine, etc.) et les Factures Portuaires (Droits Portuaires et THC).

  10. Les douanes de Djibouti vérifient tous les documents et délivrent la déclaration de mainlevée de la cargaison.

  11. Le transitaire récupère la déclaration de dédouanement et se dirige sur l’enceinte portuaire afin de récupérer l'envoi au port et de le livrer jusqu'à la destination finale.

Exigences relatives aux certificats d’exonération des droits et taxes

 

Exigences relatives aux certificats d'exonération des droits et taxes (par marchandise) 

 

 

Aliments 

NFI (Abris, WASH, Education) 

Médicaments 

Véhicules & pièces détachées 

Personnel & Fournitures de bureau 

Équipement de télécoms 

 

Facture 

Originale 

OUI 

S’applique aussi bien aux ONGs qu’aux agences UN 

 

Idem

 

Idem

 

Idem

 

Idem

Idem

Une autorisation de la présidence de la république pourrait s’avérer nécessaire

AWB/BL/autres Documents 

Originale 

OUI 

S’applique aussi bien aux ONGs qu’aux agences UN 

 

Idem

 

Idem

 

Idem

 

Idem

 

Idem

Donation/ Certificats Non-Commerciaux  

Originale 

OUI 

S’applique aussi bien aux ONGs qu’aux agences UN 

 

Idem

 

Idem

 

Idem

 

Idem

 

Idem

Liste de colisage 

Originale 

OUI 

S’applique aussi bien aux ONGs qu’aux agences UN  

 

Idem

 

Idem

 

Idem

Idem

 

Idem

Autres documents 

Lettre de l'agence et Note verbale signée par le ministère de Affaires étrangères

 

Idem

 

Idem

 

Idem

 

Idem

 

Idem

 

Notes additionnelles :

 

Dans le cas où un protocole d'accord a déjà été signé, une réponse positive est prévisible.

Pour les équipements de télécommunications sensibles, une demande supplémentaire adressée à la présidence de la république est normalement nécessaire.

 

 

Dédouanement - http://www.douanes.dj/index.php/en/2-uncategorised/41-application-mobile

La douane Djiboutienne met à la disposition des usagers, douaniers, particuliers ou professionnels, un outil de communication et d'information, pratique : une application mobile que vous pouvez télécharger via le lien ci-dessus.

Cette application mobile offre une large accessibilité sur les procédures de dédouanement, le guide du voyageur, les commissionnaires en douane (transitaires) de Djibouti, mais aussi permet de télécharger et/ou de consulter des documents importants tels que par exemple le code des douanes ou celui des investissements, les contacts téléphoniques utiles et ceux de la Douane et bien plus encore, voir même de consulter le site web de la douane à travers l’application.

Elle propose des éclairages sur les aspects liés à l’activité de l’administration des douanes.

Informations Générales 

 

Informations douanières

 

 

 

Exigences documentaires

Documents exigibles pour l’importation :

  • Connaissement original ;

  • Lettre de transport aérien

  • Liste de colisage ;

  • Certificat d'origine, sanitaire, phytosanitaire

  • Titre de transport ;

  • Facture commerciale

  • Lettre de garantie (si le navire vient ou accoste sans documents)

Embargos

La douane interdit l'importation / l'exportation de produits contaminés pouvant être dangereux pour la santé humaine végétale ou animal. La douane exige un certificat de conformité du fret des autorités compétentes faute de quoi la marchandise est détruite/incinérée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Articles prohibés

PROHIBITION (Code des douanes p. 22-23, Art 38, 39)

https://firebasestorage.googleapis.com/v0/b/aviation-57c71.appspot.com/o/AIP%2FPublications%20d'Information%20A%C3%A9ronautique%2FAIP-DJIBOUTI.pdf?alt=media&token=3183b89c-e2e5-4f08-a1dd-3632182c934d

Des formalités particulières sont exigées pour les articles suivants :

 

Prohibitions à titre relatif

 

  1. Marchandises en admission temporaire ;

  2. Stupéfiants et substances psychotropes (autorisation du ministère de la Santé Publique - Inspection de la pharmacie) ;

  3. Médicaments (importations réservées aux pharmaciens locaux) ;

  4. Végétaux, semences, terres et leurs emballages (contrôle phytosanitaire par le ministère de l’Agriculture et du Développement Rural et exigibilité à l'importation d'un certificat phytosanitaire du pays d’origine) ;

  5. Produits parasitaires réputés dangereux (autorisation du ministère de l’Agriculture et du Développement Rural) ;

  6. Animaux vivants, produits et denrées d'origine animale ainsi que produits de la pêche (Autorisation du ministère de l’Agriculture et du Développement Rural) ;

  7. Animaux sur pieds (exportations réservées à des exportateurs agréés par le Ministère du Commerce) ;

  8. Khat (importations réservées à des importateurs de nationalité djiboutienne agréés par le Ministère du Commerce) ;

  9. Matériaux de construction (visa préalable du Laboratoire du Bâtiment et des Travaux Publics) ;

  10. Armes, articles d'armement, munitions, matériels de guerre, équipement et d'une manière générale tous matériels ou produits à usage militaire ainsi que les armes de chasse et de défense (autorisation du ministère de l’Intérieur) ;

  11. Matériels du ressort du monopole des postes et télécommunications (autorisation du Ministère chargé des Postes et Télécommunications)

 

Prohibées à titre absolu

  1. Les importations, exportations et transits de produits originaires ou en provenance d’Israël ;

  2. L’importation et la commercialisation de certains produits cosmétiques et d'hygiène corporelle ;

  3. L'importation de déchets ou résidus industriels toxiques, radioactifs ou polluants ;

  4. L'importation de toutes publications, de films sous forme de vidéocassette ou sous forme d'autres procédés, de disques, de photos ou d'enregistrements sonores à caractère pornographique

Restrictions Générales

La loi n° 51/AN/09/6ème L portant Code de l’Environnement dispose qu’il est interdit, sans l’accord préalable du Ministère chargé de l’Environnement, l’importation, le transit et l’exportation d’organismes génétiquement modifiés.

https://www.journalofficiel.dj/texte-juridique/loi-n51-an-09-6eme-l-portant-code-de-lenvironnement/

 

Selon la législation en vigueur, l'importation des véhicules dont le volant est à droite est prohibée de même que les sachets plastiques non biodégradables.

 

 

Exigences en matière de documents de dédouanement

 

Exigences relatives aux documents de dédouanement (par marchandise) 

 

 

Aliments 

NFI (Abris, WASH Education) 

Médicaments 

Véhicules & Pièces détachées 

Personnel et fournitures de bureau 

Equipements de télécoms 

Attestation d'exemption D&T 

1 Original de la demande d’exemption endossée et cachetée par la MAECI 

 

Idem

 

Idem

 

Idem

 

Idem

 

Idem

Facture 

2 Originaux + 1 copie

S’applique aussi bien aux ONGs qu’aux agences UN 

 

Idem

 

Idem

 

Idem

 

Idem

 

Idem

AWB/BL/ Autres documents de transport  

3 Originaux + 1 copie

S’applique aussi bien aux ONGs qu’aux agences UN 

 

Idem

 

Idem

 

Idem

 

Idem

 

Idem

Donation/ Certificats Non-Commerciaux 

1 Original + 1 copie

S’applique aussi bien aux ONGs qu’aux agences UN 

 

Idem

 

Idem

 

Idem

 

Idem

 

Idem

Listes de colisage 

 

2 Originaux + 1 copie

S’applique aussi bien aux ONGs qu’aux agences UN 

 

Idem

 

Idem

 

Idem

 

Idem

 

Idem

Certificat 

Phytosanitaire  

1 Original + 1 copie

S’applique aussi bien aux ONGs qu’aux agences UN 

 

Idem

 

Idem

 

Idem

 

Idem

 

Idem

Autres documents 

Lettre de demande d’exonération – 1 original

 

Idem

 

Idem

 

Idem

 

Idem

 

Idem

 

Notes Additionnelles :

 

Pour les équipements de télécommunications sensibles, une demande supplémentaire adressée au Président de la République est normalement nécessaire

 

 

 

 

Régime de transit

POUR L'ÉTHIOPIE :

Il existe un protocole d'accord entre Djibouti et l'Éthiopie concernant le transit douanier.

Import

  • L'agence humanitaire reçoit les documents d'expédition du siège ou du fournisseur, endosse le connaissement original et le remet au transitaire avec les documents d'expédition originaux, c'est-à-dire le connaissement et les copies des certificats (d'origine, sanitaire et phytosanitaire), la liste de colisage et la facture commerciale.

  • Le transitaire présente le connaissement original à la compagnie maritime et/ou à l'agent maritime afin de percevoir le bon de livraison.

  • Le transitaire paie les taxes portuaires, prépare la déclaration douanière et la soumet à la douane avec les documents d'expédition (connaissement original, liste de colisage original, facture commerciale original et copie des certificats d'origine, etc.), les factures portuaires (droits portuaires et THC) comme support.

  • La douane de Djibouti vérifie tous les documents et émet la déclaration de mainlevée de la cargaison.

  • Le transitaire récupère la déclaration de douane de Djibouti et prépare le laisser passer des camions pour transférer les conteneurs du port à l'entrepôt de l’agence Humanitaire.

Export/Transit direct

Le dédouanement débute avec les autorités douanières Ethiopiennes qui doivent émettre une déclaration a l’intention de l’agence humanitaire à Djibouti.

Le bureau de la douane Ethiopienne basé au port de Djibouti exige les documents douaniers éthiopiens et les documents d'expédition pour vérification dans le système de l’existence de la « Déclaration de permis de transit et de la lettre de transport » délivrés par la douane Ethiopienne afin que l'autorisation d'expédition et/ou de franchissement de la frontière soit donnée.

L’agence humanitaire remet au transitaire les documents douaniers éthiopiens copie, connaissement original et copie des certificats (origine, santé et phytosanitaire), liste de colisage original et facture commerciale original.

Le transitaire prépare la déclaration en douane en fonction de la destination finale et la soumet à la douane avec les documents d'expédition (copie du connaissement, liste de colisage, facture Commerciale et Certificats d'Origine, etc.), Factures Portuaires (Droits Portuaires et THC) et document douanier éthiopien (Déclaration de permis de transit).

Le transitaire prépare la déclaration en douane en fonction de la destination finale et la soumet à la douane avec les documents d'expédition. Les douanes de Djibouti vérifient tous les documents et délivrent la déclaration de mainlevée de la cargaison.

Le transitaire récupère la déclaration de dédouanement djiboutienne et procède au retrait de marchandise de l’enceinte portuaire et peut traverser sans soucis la frontière djiboutienne.

Le transitaire prépare le dédouanement éthiopien (déclaration imprimée) pour le camion afin de traverser la frontière éthiopienne.

 

POUR D’AUTRES DESTINATIONS

Puisqu'aucun autre pays n'a de représentation douanière à Djibouti, seules les douanes de Djibouti interviennent pour les autorisations et le dédouanement.

2  Infrastructures Logistiques

Djibouti est un pays d’Afrique de l’Est situé sur le point stratégique de Bab Al-Mandeb. Considéré comme la porte d’entrée vers l’Ethiopie, le pays a misé sur le développement de ses activités maritimes et terrestres. Le développement du secteur aérien reste timide et la compagnie nationale, Air Djibouti, peine à se développer. L’Autorité des Ports et des Zones Franches de Djibouti, APFZD ambitionne toutefois de faire du pays un hub terre-air-mer en se dotant d’un nouvel aéroport dédié aux activités cargo avec Air Djibouti en maître d’œuvre. 

Djibouti est au centre des routes commerciales mondiales et sur deux des trois routes maritimes les plus fréquentées au monde. Son emplacement relie l'Afrique à l'Asie, à l'Europe et à l'Amérique. 

Pour tirer parti de notre emplacement stratégique, APFZD a déjà investi plus de 1,1 milliard de dollars dans la modernisation des infrastructures existantes et le développement de nouvelles installations de classe mondiale, telles que le port polyvalent de Doraleh (DMP), le chemin de fer électrique reliant Djibouti à l'Éthiopie et le Libre-échange international de Djibouti. Zone (DIFTZ) qui sera la plus grande du genre en Afrique- etc…. 

Le système de transport à Djibouti est basé sur :  

  • Un réseau routier 1 806 km, dont 688 km de routes goudronnées et 1 117 km de piste non revêtues ; (Rapport JICA 2016) 

  • 1 aéroport international dans la capitale Djibouti 

  • 6 ports maritimes 

  • Un réseau ferroviaire de 106 km. Il s'agit d'une portion du Chemin de fer djibouto-éthiopien (CDE), pour une longueur totale de la ligne de 784 km. 

https://www-railway--technology-com.translate.goog/projects/ethiopia-djibouti-railway-line-modernisation/?_x_tr_sl=en&_x_tr_tl=fr&_x_tr_hl=fr&_x_tr_pto=rq&cf-view 

2.1 Evaluation des ports

 

Djibouti Ports

La construction initiale du port commence dans les années 1888 avec la création de la ville de Djibouti presque en même temps que la construction du chemin de fer franco-éthiopien. Lorsque la ligne de chemin de fer est terminée en 1917, l'activité portuaire augmente rapidement.

Pendant presque un siècle, le port de Djibouti porte la dénomination « port de commerce de Djibouti ».  Le 5 Novembre 1980, il change de dénomination et sera désormais appelé « port autonome international de Djibouti » en abrégé PAID. (Loi n°148/AN/80).

En mai 1998, la guerre entre l’Ethiopie et l’Erythrée commence. L’Ethiopie, pays limitrophe qui n’a pas accès à la mer, recevait la majorité de ses marchés via le port d’Assab (capital de l’Erythrée) ; mais avec cette guerre l’Ethiopie perd sa principale voie d’accès à la mer. C’est ainsi que le port de Djibouti lui ouvre ses portes.

Même si Djibouti bénéficiait déjà de sa position géographique stratégique (situé au carrefour des routes maritimes d'Europe, d'Extrême Orient, du Golfe Arabo-persique et de l'Afrique, une des routes maritimes les plus fréquentées de la planète et incontournable du commerce mondiale), cette guerre aura permis au port autonome de Djibouti qui connaissait une récession, d’accroitre son trafic d’une manière exponentielle compte tenu de la taille du marché éthiopien (110 M habitants)

A cela s’ajoute la création en 1994 du marché Commun de l’Afrique Austral et Oriental (COMESA) qui compte environ 400 millions d’habitants. Djibouti est considéré comme « la porte d’entrée » de ce grand marché.

Après plusieurs années de croissance, en 2004, le grand opérateur de manutention Dubaï Port World (DP World) obtient de la part du gouvernement de Djibouti un contrat portant sur la construction d'un nouveau terminal à conteneurs à Doraleh - Doraleh Container Terminal (DCT), près du port de Djibouti, dans le cadre d'un accord de concession de 30 ans suivant le modèle BOT (Build – Operate and Transfer).

Le projet impliquait la remise en état du terrain ainsi que le financement, la conception, la construction, la gestion, l'exploitation et l'entretien du terminal.

DP World achève la construction du terminal dans les délais prévus conformément à l'accord en décembre 2008 et le nouveau port voit le port le jour. Conformément à l'accord, DP World gère les opérations quotidiennes du terminal.

Le gouvernement de Djibouti lance le nouveau le projet de construction d’un nouveau port a Doraleh - Doraleh Multipurpose Port (DMP), destiné à prendre la succession de son illustre aînée : le port historique de Djibouti – le PAID devenu entretemps PDSA (Port de Djibouti SA) a la faveur de la loi n° 196/AN/12/

https://www.journalofficiel.dj/texte-juridique/loi-n196-an-12-6eme-l-portant-transformation-de-la-societe-detat-paid-en-port-de-djibouti-sa/

Une nouvelle société voit le jour – La Société de Gestion du Terminal à Conteneur (SGTC) qui reprend la gestion du nouveau terminal à conteneurs.

https://www.journalofficiel.dj/texte-juridique/decret-n2018-087-pre-portant-creation-de-la-societe-de-gestion-du-terminal-a-conteneur-de-doraleh-sgtd/

Entre temps, DMP ainsi que les ports de Tadjourah et de Ghoubet ont été inaugurés en 2017.

Djibouti dispose de nos jours de 6 ports maritimes fonctionnels dont 4 dans la cité capitale et 2 dans la région de Tadjourah tous officiellement régulés par l’Autorité Portuaire et des Zones Franches de Djibouti (DPFZA).

Il s’agit pour la capitale Djibouti de :

  1. Port de Djibouti SA – PDSA (Port historique)
  2. Société De Gestion Du Terminal A Conteneur De Doraleh (SGTD)
  3. Doraleh Multipurpose terminal - DMP
  4. Horizon Djibouti Port Limited – HDPL (Terminal Pétrolier)

Et pour la région de Tadjourah de :

  1. Port de Tadjoura
  2. Port du Ghoubet

Plus de 2500 navires transitent et font escale dans les pots de Djibouti chaque année.

 

New Ports Tariff Book

image-20240709101202-1

Ports de la capitale Djibouti

 

2.1.1 Port de Djibouti SA (PDSA)

Aperçu du port

Il s’agit du port historique de Djibouti aujourd’hui délesté d’une bonne partie de ses activités d’antan qui ont été récupérées par les nouveaux ports SGTC pour ce qui est des conteneurs et DMP pour ce qui est des marchandises conventionnelles.

Toutefois, pour ce qui est des marchandises en vrac, un operateur majeur reste très actif sur ce port : La Société Djiboutienne de Gestion du Terminal Vraquier (SDTV), concessionnaire privé bénéficiaire d’un contrat de concession de 30 ans toujours en cours.

SDTV occupe une partie des installations et dispose d’équipements de manutention ultra modernes

https://www.sdtvdji.com/

https://www.portdedjibouti.com/

 

Emplacement et contact

Pays

Djibouti

Région

Djibouti

Ville la plus proche

Avec distance du port

Djibouti – 0,8 km

Nom complet du port

Port de Djibouti S.A.

Latitude

11.608766

Longitude

43.142437

Opérateurs : Concessionnaires

SDTV/ PDSA

 

Personne de la Direction à contacter

Peter Were / Operations Manager / Deputy Chief Facility Operations & Technical

Mob: +253 77 87 70 21 Tel: +253 21 35 82 83 ext. 428 Direct Line: +253 21 32 31 24

Courriel : peter@sdtvdji.com / Société djiboutienne de gestion du terminal vraquier - (SDTV FZE)

Kaiser Hassan Ibrahim / Operations Manager / Mob : +253 77 81 71 70 / Courriel : Kaisar.hassan@dmp.dj / Port de Djibouti S.A. - République de Djibouti.

Aéroport et compagnies aériennes les plus proches avec des arrivées/départs internationaux fréquents

Aéroport International Ambouli - Djibouti

Compagnies aériennes : Air Djibouti, Ethiopian Airlines, Turkish Airlines, Qatar Airways, Kenya Airways, Fly Dubai, Air France

Photos du port

image-20240709101650-1

 

Performance Portuaire

Aucun conteneur n’est manutentionné sur ce port. Par ailleurs, les marchandises conventionnelles n’y arrivent plus que sporadiquement, l’activité principale s’étant délocalisé presque entièrement au nouveau port polyvalent DMT. Seul le concessionnaire SDTV reste très actif sur ce port.

 Performance annuelle vrac et conventionnel 2023

Vrac (MT)

Grains

220.745

Vrac (MT)

Engrais

658.175

Conventionnel (MT)

Voir performance DMT

 

image-20240709101650-2

 

image-20240709101650-3

 

Tarif de déchargement et frais de manutention au terminal

https://www.portdedjibouti.com/wp-content/uploads/2015/07/Ports-Tariff-Book-01-jan.-2018-V.-02.pdf

 Spécifications d'accostage

Type de quais

Numéro

Longueur

(m)

Draft Maximum

(m)

Commentaires

Chantier naval

1

180

9,5

 

2

220

12

 

 

Remorqueurs

3

70

2

 

4

180

5,1

 

5

180

7

 

 

Bateau boutre (pinasses)

6

170

7,8

 

6/7

93

7,8

 

7

170

7,8

 

8

202

9,3

 

Cargaison militaire

9

200

8,2

 

10

210

11,8

 

Inspection et Clinker

11

270

12

 

12

270

12

 

Cargaisons conventionnelles

13

210

9,6

 

Engrais

14

290

12

Opéré par SDTV

Grains (Blé et sorgho)

15

107

12

Dédié au PAM et opéré par SDTV

1image-20240709101650-4

Equipement de manutention portuaire

Équipement

 

Disponible

Quantité totale et capacité disponible

Commentaires sur l'état actuel et l'utilisation réelle

Grues mobile

Oui

01

Hors d’usage

Chariots élévateurs

Oui

06

 

Pelles excavatrices

Oui

12

 

Mini pelle chargeuses

Oui

09

 

Pelles chargeuses

Oui

23

 

Ensacheuse mobile

Oui

04

 

Ensacheuse fixe

Oui

02

1 petite avec 2 lignes

1 grande avec 12 lignes

Succion pipe

Oui

03

 

image-20240709101650-5 

 

image-20240709101650-6

Installations pour conteneurs (N/A)

ENTREPOTS

Type de stockage

Nombre de magasins

Surface (m2)

Cargaisons en sacs

5

600 x 5 = 3000

Cargaisons en vrac

2 silos

1 silo de 30 000 tonnes pour les grains

1 silo avec 30 000 tonnes pour engrais

Sécurité portuaire

Sécurité

 

Conforme à l’ISPS

Oui

Niveau ISPS Actuel
(Niveau 1 = Normal, Niveau 2 = Rehaussé, Niveau 3 = Exceptionnel)

2

Bateaux de police

Oui

Camions pompiers

Oui

 

 

 

2.1.2 Société De Gestion Du Terminal A Conteneur De Doraleh (SGTD)

Aperçu du port

La Société De Gestion Du Terminal A Conteneur De Doraleh (SGTD ; anciennement Doraleh Container Terminal (DCT)) a été inaugurée en 2009 construite par la compagnie maritime de Dubaï DP World après avoir conclu avec le gouvernement de Djibouti un contrat de 30 ans malheureusement résilié unilatéralement en 2018 par le même gouvernement.

Situé à Djibouti, à l’entrée de la Mer Rouge et sur la deuxième voie de navigation la plus fréquentée au monde, SGTD est le port de choix pour les marchés d’Afrique de l’Est ainsi qu’une plaque tournante régionale pour le transbordement, agissant ainsi comme principale entrée vers l’Éthiopie enclavée. Le terminal a été inauguré en 2009 et a la capacité d'accueillir des porte-conteneurs super Post Panamax tels que Ivan Hoe de CMA CGM (9 700 EVP), Cosco Indian Ocean de Cosco Line (plus de 10 700 EVP).

En mars 2011, l'Administration nationale américaine de sécurité nucléaire (NNSA) a installé un équipement de détection des radiations dans le port de Djibouti, y compris le terminal à conteneurs, qui permet de scanner les conteneurs de fret à la recherche de matières nucléaires et autres matières radioactives dangereuses.

Dès 2015, la SGTD était décrite comme le terminal à conteneurs le plus avancé technologiquement du continent africain.

Ce terminal est le plus grand employeur de Djibouti et sa plus grande source de revenus.

SGTD propose des installations suivantes :

 

  • 1,2 million d’EVP de capacité de manutention
  • 1 050 mètres de ligne de quai
  • 8 portiques de quai Super Post Panamax
  • Un tirant d'eau de 18 mètres qui permet à SGTD d'accueillir les navires les plus récents
  • Connexion directe au chemin de fer Djibouti-Addis-Abeba

 

https://en.wikipedia.org/wiki/Port_of_Doraleh

https://dpfza.gov.dj/facilities/societe-de-gestion-du-terminal-conteneur-de-doraleh-sgtd

https://www.sgtd-terminal.com/fr/

 

Emplacement et contact

Pays

Djibouti

Région

Djibouti

Ville la plus proche

Avec distance du port

Djibouti – 1,1 km

Nom complet du port

Société De Gestion Du Terminal A Conteneur De Doraleh (SGTD)

Latitude

11.594228

Longitude

43.105454

Opérateur : Concessionnaire ou Autorité Portuaire

SGTD

Personne de la Direction à contacter

Capt. Clarence Rodrigues - Directeur Général

+253 21 35 71 12 / 21 31 73 17

Fax :21 36 15 04

Customercare.dct@dct.dj

Aéroport et compagnies aériennes les plus proches avec des arrivées/départs internationaux fréquents

Aéroport International Ambouli - Djibouti

Compagnies aériennes : Air Djibouti, Ethiopian Airlines, Turkish Airlines, Qatar Airways, Kenya Airways, Fly Dubai, Air France

Photos du port

image-20240709102050-1

 

image-20240709102050-2

Performance Portuaire

Performance annuelle 2023

Escales navire

835

Traffic conteneurs (en EVPs)

829 672

image-20240709102050-3

 

image-20240709102050-4

 

 

Tarif de déchargement et frais de manutention au terminal

https://www.sgtd-terminal.com/wp-content/uploads/2021/03/SGTDTariff_Book_2021.pdf

Spécifications d'accostage

Type de quais

Quantité

Longueur

(m)

Draft Maximum

(m)

Commentaires

Quai conteneurs

03

1050

18

 

Equipment de manutention portuaire

Équipement

 

Disponible

 

Quantité totale et capacité disponible

Commentaires sur l'état actuel et l'utilisation réelle

Portiques de parc - RTG

Oui

30 x 41 Tonnes

Tous en activité

Portiques de quai super post panamax twin lift

Oui

08 x 65 Tonnes sous spreader twin lift ou 80 Tonnes sous crochet

Tous en activité

Portiques de rails RMG

Oui

02

Tous en activité

Reachstacker

Oui

10 x 40 Tonnes

Tous en activité

Véhicules de transfert interne (avec remorque)

Oui

70

Tous en activité

Chariot porte conteneur vide - ECH

Oui

06 x 8 Tonnes

Tous en activité

Installations pour conteneurs

Installation

 

20 pieds

 

40 pieds

Installation disponible

Zone de dépotage / Empotage (CFS)

Non

Non

Stations pour conteneurs frigorifiques

Oui

Oui

Capacité de traitement journalier
(Conteneurs par jour)

3 200 EVP

Nombre de prises pour conteneurs frigo
(Points de connexion)

480

Nombre de conteneurs traitable par quart de travail

1095 EVP

STOCKAGE PARC

Pas d’entrepôt, seulement un parc ouvert de 40 000 EVP de capacite

Arrière-pays

Ce terminal est relié à l’arrière-pays par le chemin de fer djiboulo-ethiopien, facilitant le transfert rapide des marchandises par train vers l’Ethiopie.

Sécurité portuaire

SGTD Doraleh Terminal s’est engagé à mettre en place et à maintenir un système de gestion ISO incluant la Qualité, la Sûreté, la Sécurité, l’Environnement (Réf : 9001, 14001 versions 2015, 45001 versions 2018 et 28000 version 2007). Ainsi, le terminal garantit la satisfaction des exigences légales et réglementaires applicables tant au niveau national qu’international.

Sécurité

 

Conforme à l’ISPS

Oui

Niveau ISPS Actuel
(Niveau 1 = Normal, Niveau 2 = Rehaussé, Niveau 3 = Exceptionnel)

2

Bateaux de police

Oui

Camions pompiers

Oui

2.1.3 Doraleh Multipurpose Port - DMP

Aperçu du port

Inauguré en mai 2017, le port polyvalent de Doraleh (DMP) a été conçu pour désengorger l'ancien port de Doraleh : en moins d'un an, le temps d'attente pour décharger les marchandises a été réduit de quelques semaines à quelques jours.

  • 1 200 mètres de ligne de quai, accueillant 5 quai d'accostage avec un tirant d’eau de 14,5 m
  • 690 hectares de terrains pour les industries
  • Performance moyenne de 90 unités déchargées par heure (RoRo) et 31 conteneurs par heure (LoLo)
  • Connexion directe au chemin de fer Djibouti-Addis-Abeba
  • L'investissement total était de 590 millions de dollars. Il est prévu d'agrandir encore le DMP, pour atteindre 4 130 mètres de ligne de quai et 17 postes d’accostage.

Le DMP peut accueillir des navires jusqu'à 100 000 DWT et dispose de terminaux pour la manutention des produits pétroliers, des marchandises conventionnelles et en vrac, des RoRo et même du bétail. Tous les terminaux ont un accès direct au chemin de fer Addis-Abeba-Djibouti, qui fournit à l'Éthiopie enclavée un accès ferroviaire à la mer.

Pour un investissement additionnel de 70 millions de dollars américains, le terminal pour bétail Damerjog a et inauguré le mercredi 14 avril 2021

  • Un quai de 655 m de long (pouvant accueillir jusqu'à 5 bateaux d'élevage)
  • Zone de collecte d'animaux de 50 hectares (avec une capacité de 150 000 têtes)
  • Un remblai en 4 tronçons entre le Terminal et la zone d'accueil
  • Vétérinaire
  • Hangar pour animaux debout (traitement d'une blessure ou d'une maladie)
  • Une zone de quarantaine moderne et équipée
  • Équipement de stockage
  • Grange
  • Capacité totale de 10 millions de têtes de bétail/an

https://www.portdedjibouti.com/damerjog-livestock-port/

https://www.sdtvdji.com/

https://dpfza.gov.dj/facilities/DMP

Emplacement et contact

Pays

Djibouti

Région

Djibouti

Ville la plus proche

Avec distance du port

Djibouti – 13,4 km

Nom complet du port

Doraleh Multipurpose Port

Latitude

11.59811

Longitude

43.07006

Opérateur : Concessionnaire

DMP

Personne de la Direction à contacter

Ali Ahmed Aouled – Directeur Commercial

Tel-1 : + 253 21 31 91 90 / Tel-2 : + 253 77 25 18 18

Email : ali.aouled@dmp.dj / customercare@dmp.dj

Aéroport et compagnies aériennes les plus proches avec des arrivées/départs internationaux fréquents

Aéroport International Ambouli - Djibouti

Compagnies aériennes : Air Djibouti, Ethiopian Airlines, Turkish Airlines, Qatar Airways, Kenya Airways, Fly Dubai, Air France

Photos du port

image-20240709102452-1

image-20240709102452-2

image-20240709102452-3

Performance Portuaire

Contraintes saisonnière

 

Se produit

Période

Saison de pluie

N/A

N/A

Campagnes d'importation majeures

N/A

Juin – Novembre (Saison des engrais)

Autres commentaires

RAS

Performance annuelle DMP/PDSA 2022/2023/2024 en tonnes métriques

 

2022

2023

2024 (Janvier)

Conventionnel (MT)

801.051

1.046.081

23.528

Vrac sec (MT)

2.791.427

2.431.432

282.252

Vrac liquide (MT)

230.897

311.034

14.803

Véhicules (MT)

169.194

147.764

2.202

Boutres (Pinasses) (MT)

68.909

106.018

11.232

Bétail (MT)

24.582

27.890

4.131

Unités (MT)

50.026

31.506

1.023

Têtes de bétail (MT)

185.306

448.062

107.812

TOTAL

4.086.060

4.070.219

338.148

Tarif de déchargement et frais de manutention au terminal

https://www.portdedjibouti.com/wp-content/uploads/2015/07/Ports-Tariff-Book-01-jan.-2018-V.-02.pdf

Spécifications d'accostage

Le Port Multifonctionnel de Doraleh (DMP) compte au total 15 postes d'amarrage répartis sur un quai de 4 km de long. L'un des postes d'amarrage est réservé à l'usage de la marine chinoise, qui dispose d'une base à l'extrémité ouest du port.

Type de quais

Quantité

Longueur

(m)

Draft Maximum

(m)

Commentaires

Quai conventionnel

1

240

14,5

 

Quai conteneur

1

240

14,5

 

Quai vraquier

2

240 chacun

14,5

 

Remorqueurs d’accostage

N/A

N/A

N/A

 

Barge à eau

N/A

N/A

N/A

 

RoRo

1

240

14,5

 

Postes de manutention de marchandises conventionnelles

Type de cargaison

Identification du quai

Importations - Cargaison en sac

N/A

Exportations - Cargaison en sac

N/A

Importations et Exportations - RoRo

1

Autres importations

RAS

Equipement de manutention portuaire

DMP dispose d’équipements de manutention ultra modernes pour de cargaisons conteneurisées, conventionnelles ou en vrac.

Équipement

Disponible

 

Quantité totale et capacité disponible

Commentaires sur l'état actuel et l'utilisation réelle

Grues de quai pour cargaisons générales

Oui

10 x 25 MT

2x 35 MT

Tous en activité

Portiques de quai pour conteneurs

Oui

04 x 50 Tonnes

Tous en activité

Portique de rail RMG

Oui

02

Tous en activité

Reachstacker de 45 Tonnes

Oui

07 x 45 Tonnes

Tous en activité

Chariots élévateurs

Oui

22

21 disponibles

Installations pour conteneurs

Installation

20 pieds

40 pieds

Installation disponible

Zone de dépotage / Empotage (CFS)

Oui

Oui

Stations pour conteneurs frigorifiques

Oui

Oui

Autres détails de capacité

Oui

Oui

Capacité de traitement journalier
(Conteneurs par jour)

390

Nombre de prises pour conteneurs frigo
(Points de connexion)

189

Capacité de traitement d’urgence

600 EVP

Nombre de conteneurs traitable par quart de travail

130

image-20240709102452-4

STOCKAGE

690 hectares d’espace ouvert y compris :

  • 1 Parc véhicules de 40.000 postes de parking
  • 2 silos pour les graines de 40 000 tonnes de capacité chacun
  • 2 silos pour engrais de 40 000 tonnes de capacité

Aconage

Informations sur l'arrière-pays

Ce terminal est relié à l’arrière-pays par le chemin de fer djiboulo-ethiopien, facilitant le transfert rapide des marchandises par train vers l’Ethiopie.

Sécurité portuaire

Sécurité

Conforme à l’ISPS

Oui

Niveau ISPS Actuel
(Niveau 1 = Normal, Niveau 2 = Rehaussé, Niveau 3 = Exceptionnel)

2

Bateaux de police

Oui

Camions pompiers

Oui

 

 

2.1.4 Horizon Djibouti Terminal Limited HDTL

Aperçu du port

Le Terminal Horizon (HDTL) est le seul terminal pétrolier de pointe en Afrique de l’Est.

C’est une société multinationale dont le capital est partagé entre « Horizon Terminals Ltd » (filiale d’Emirates National Oil Company de Dubaï) actionnaire majoritaire, le gouvernement djiboutien et des investisseurs privés. Emirates National Oil Company Ltd (ENOC) est une compagnie pétrolière qui a développé ses activités, à travers sa société Horizon, sur des terminaux situés aux Émirats Arabes Unis et en Arabie Saoudite avant d’élargir son rayon d’action et de s’implanter en Extrême-Orient et en Afrique en 2003. Djibouti étant le premier dépôt du groupe Horizon réalisé en dehors des Emirats Arabes Unis, une porte d’entrée du marché africain et un modèle d’encouragement pour les investissements qui ont suivi. C’est-à-dire les terminaux de Singapour, d’Arabie Saoudite et de Tanger (Maroc).

HDTL propose des jetées dédiées à tirant d'eau profond ainsi qu'une capacité pour de grands réservoirs, qui répondent aux exigences de stockage locales, régionales et Contango (commerce) et garantissent l'approvisionnement pour répondre à la demande locale et régionale. À mesure que la demande régionale augmente, cette capacité pourrait facilement être doublée pour faciliter l’offre.

La capacité du terminal Horizon pourrait facilement être doublée pour soutenir l'augmentation constante de la demande régionale ainsi que pour répondre aux besoins des sociétés pétrolières indépendantes en développement rapide.

C’est dans un contexte global de développement qu’est née HDTL en 2005. Pres de 90 % des produits pétroliers traites ici est destiné à l’Éthiopie. Pour assurer l’acheminement de ces hydrocarbures, plus de mille camions font tous les jours la navette entre le Terminal de Doraleh et les milliers de points de distribution du territoire Éthiopien. Faisant de ce corridor, l’un des plus importants d’Afrique sinon le plus important.

Pour accueillir cet énorme flux de poids lourd, une aire de stationnement et d’attente a été créée dans la commune de Balbala, au PK12, et un système informatique sophistiqué gère les rotations et les ordres de remplissage des camions citernes.

HDTL vise à devenir le principal fournisseur de services de liaison aux terminaux dans la région, et à terme en Afrique, grâce à la fourniture de services de classe mondiale en matière de stockage de liquides en vrac combinés à une large gamme de services logistiques à valeur ajoutée.

Ses installations et performances de classe mondiale comprennent :

    • Capacité globale de stockage de 399 300 mètres cubes
    • Deux quais de 30 000 et 80 000 DWT
    • 12 quais de chargement camion et un quai de chargement de vrac GPL sur camion
    • Capacité de pompage de 2 000 tonnes/heure/ligne
    • 1 laboratoire indépendant
    • Plusieurs générateurs DIESEL

https://www.horizon-terminals.com/services_existing_terminals_h-djibouti.html

https://www.lanation.dj/horizon-djibouti-le-terminal-de-la-raison/

https://dpfza.gov.dj/index.php/facilities/HDTL

Emplacement et contact

Pays

Djibouti

Région

Djibouti

Ville la plus proche

Avec distance du port

Djibouti

Nom complet du port

Horizon Djibouti Terminal Limited HDTL

Latitude

11.59207

Longitude

43.07809

Opérateur : Concessionnaire ou Autorité Portuaire

HDTL

 

Personne de la Direction à contacter

M. Houssein Ahmed

Directeur Général

+253 77 81 73 58 / 21 35 50 01 / 21 35 50 02

Fax :+253 21 36 11 00

houssein.ahmed@horizon-terminals.com

 amran.omar@horizon-terminals.com

 

Aéroport et compagnies aériennes les plus proches avec des arrivées/départs internationaux fréquents

Aéroport International Ambouli - Djibouti

Compagnies aériennes : Air Djibouti, Ethiopian Airlines, Turkish Airlines, Qatar Airways, Kenya Airways, Fly Dubai, Air France

 

image-20240709103859-1 

Photos du port

image-20240709103859-2

 

image-20240709103859-3

Contraintes saisonnière

 

Se produit

Time Frame

Saison de pluie

N/A

N/A

Campagnes d'importation majeures

N/A

N/A

Autres commentaires

RAS

Spécifications d'accostage

Type de quais

Nombre

Longueur

(m)

Draft Maximum

(m)

Commentaires

Quai pour vrac liquide

1

244

18

80 000 DWT

1

180

10

30 000 DWT


Postes de manutention de marchandises conventionnelles

Type de cargaison

Identification des lignes à quai

Produits pétroliers propres

3 x 16’’

Carburant 180cst / ravitaillement

1 x 16’’

Jet/kérosène

1 x 12’’

Gasoil

1 x 10’’

Essence

1 x 10’’

Diesel

2 x 8’’

GPL

1 x 8’’

Équipement de manutention portuaire

Il n’existe pratiquement pas d’équipement de manutention au niveau des ports de Tombouctou. Ils utilisent les camions grues et les chariots élévateurs des particuliers. Seule la rance est disponible au quai.

Équipement

Disponible

 

Quantité totale et capacité disponible

Commentaires sur l'état actuel et l'utilisation réelle

Quais de chargement (Chargement par le haut et par le bas)

Oui

12

Pour produits pétroliers

Quai de chargement de camion (chargement par le haut uniquement)

Oui

01

Pour produits chimiques et huiles comestibles

Générateur d'azote

Oui

01

Pour la couverture, l'inertage et le raclage

Chargeur de camion

Oui

01

Pour GPL

Installations pour conteneurs N/A

STOCKAGE

Type de stockage

Nombre de cuves

Volume (m3)

Gasoil, Kero, Jet A1, Essence 180cst

12

15 000 x 12

JP-5

2

16 100 x 2

F-76

2

31 790 x 2

Gasoil, Kero Jet A1,

3

19 950 x 3

Gasoil, Kero Jet A1

1

31 850 x 1

Essence 80cst

1

6500 x 1

Produits Chimiques

3

1 100 x 3

Huiles comestibles

4

1 100 x 4

GPL

3

450 x 3

TOTAL

31

399 300

Informations sur l'arrière-pays

Tous les camions traites sur ce terminal ce terminal sont soit en provenance, soit à destination de l’Ethiopie.

 Sécurité portuaire

Sécurité

Conforme à l’ISPS

Oui

Niveau ISPS Actuel
(Niveau 1 = Normal, Niveau 2 = Rehaussé, Niveau 3 = Exceptionnel)

2

Bateaux de police

Oui

Camions pompiers

Oui

 

 

 

2.1.5 Port de Tadjourah

Aperçu du port

Le port de Tadjourah est devenu opérationnel en juin 2017, sous l'égide du gouvernement djiboutien et de son projet d'étendre le réseau régional d'infrastructures. Construit principalement pour soutenir l’exportation de potasse, il sert également de port polyvalent pour la région. Le port a été développé en conjonction avec d'autres travaux d'infrastructure majeurs, tels que l'autoroute du corridor Nord Tadjourah-Bahlo.

Le port de Tadjourah occupe une superficie de 40 hectares équipée de toutes les infrastructures portuaires :

    • 2 postes à quai de 435m de longueur et 12 à 15 m de tirant d'eau accueillant des navires de charge générale de 65 000 DWT
    • Un système de manutention de potasse de pointe
    • Un terminal RoRo avec quai de quai 190 m de longueur et 12 m de tirant d'eau
    • Traite jusqu'à 2 000 tonnes de potasse par heure et jusqu'à 4 millions par an
    • Investissement total de 90 millions de dollars US

 

Emplacement et contact

Pays

Djibouti

Region

Tadjourah

Ville la plus proche avec distance du port

Tadjourah – 2 km

Nom complet du port/QUAI PRINCIPAL DE GAO

Port Autonome de Tadjourah

Latitude

11.783559

Longitude

42.881699

Opérateur : Concessionnaire ou Autorité Portuaire

Port de Tadjourah

 

Personnes de la Direction à contacter

Garad Ali / Directeur des Operations / Mob +235 77 82 95 38

Email garad.ali@tadjourahport.dj

Omar Hassan / Directeur General/ Mob +253 77 01 29 06

Email Omar.Hassan@tadjourahport.dj

Directeur commercial

Email :outo_dini@hotmail.fr

 

Aéroport et compagnies aériennes les plus proches avec des arrivées/départs internationaux fréquents

Aéroport International Ambouli - Djibouti

Compagnies aériennes : Air Djibouti, Ethiopian Airlines, Turkish Airlines, Qatar Airways, Kenya Airways, Fly Dubai, Air France

Photos du port

image 17

image 18

Performance Portuaire

Construit à l'origine pour soutenir l'exportation de potasse, le port de Tadjourah est devenu un port polyvalent qui manutentionne des cargaisons en vrac et des marchandises diverses pour la région.

Capacité annuelle du port : 5 millions de tonnes

Contraintes saisonnières

 

Se produit

Période

Saison de pluie

Oui

De (DEC) à (FEV)

Campagnes d'importation majeures

Non

/

Autres commentaires

RAS

 

Performance annuelle 2023

Escales navire

11

Traffic conteneurs (en EVPs)

N/A

 

Performance annuelle vrac et conventionnel

Vrac (MT) - Charbon

548.696

Conventionnel (MT)

N/A

Tarif de déchargement et frais de manutention au terminal (Voir document a ce lien)

 

Spécifications d'accostage

 

Type de quais

Quantité

Longueur

(m)

Draft Maximum

(m)

Commentaires

Quai Polyvalent

02

485 x 2

14,5

 

Remorqueurs d’accostage

02

/

/

 

Equipment de manutention portuaire

Les équipements portuaires sont gérés par le Port Autonome de Tadjourah qui fait partie de GREAT HORN.

Équipement

Disponible

 

Quantité totale et capacité disponible

Commentaires sur l'état actuel et l'utilisation réelle

Grues de quai

Non

 

 

Portiques à conteneurs

Non

 

 

Grue mobile

Oui

02

01 grue de 220 Tonnes

01 grue de 80 Tonnes

Reachstacker

Non

 

 

Tracteur RoRo (avec remorque)

Oui

06

Les 6 tracteurs sont opérationnels et en bon état.

Élévateur à grains avec ensacheuses

Oui

03

Disponible et en bon état

Transtainer

Non

 

 

Chariots élévateurs

Oui

03

2 chariots élévateurs de 16 tonnes et 1 chariot élévateur de 7 tonnes tous en bon état.

Installations pour conteneurs – N/A

Entrepôt principal

Type de stockage

Nombre de magasins

 

Surface (m2)

Cargaisons en sacs

01

5.400 (35.100 m3)

Cargaisons réfrigérées

0

N/A

Cargaisons Conventionnelles

0

N/A

Sécurité portuaire

Sécurité

Conforme à l’ISPS

Oui

Niveau ISPS Actuel
(Niveau 1 = Normal, Niveau 2 = Rehaussé, Niveau 3 = Exceptionnel)

1

Bateaux de police

Non

Camions pompiers

Oui

 

 

2.1.6 Port de Ghoubet

Apercu du port

Inauguré en juin 2017, le port de Ghoubet est dédié à l'exportation du sel et fait partie du projet de terminal minéralier du lac Assal. En effet, le Lac Assal, situé à 155 mètres en dessous du niveau de la mer, renferme les plus grandes réserves de sel inexploitées au monde avec environ 100 millions de tonnes. L’exploitation de ce précieux minerai, « l’or blanc » de Djibouti, a suscité l’installation à Goubet d’un port moderne d’une capacité d’exportation de 6 millions de tonnes par an et capable d’accueillir des navires d’une capacité maximum de 100 000 tonnes pour charger le sel.

Le port de Ghoubet a été conçu pour développer davantage les infrastructures et les emplois dans le nord de Djibouti. Ses installations à la pointe de la technologie comprennent :

    • Accueille des navires avec jusqu'à 100 000 DWT et un trafic annuel allant jusqu'à 5 millions de tonnes
    • 1 quai linéaire de 400m de longueur et 15m de tirant d'eau
    • 4 quais pour le stockage du fret
    • 2 usines de sel sont en cours de développement à proximité du Port
    • Investissement total de 64 millions de dollars

Emplacement et contact

Pays

Djibouti

Region

Tadjourah

Ville la plus proche Avec distance du port

Ghoubet -

Nom complet du port

Port de Ghoubet

Latitude

11.53579

Longitude

42.52142

Opérateur : Concessionnaire ou Autorité Portuaire

Port of Ghoubet

Personne de la Direction à contacter

Mr. Mohamed Obakar - Directeur Général

Mohamed.obakar@tadjourahport.dj

+ (253) 77 81 80 50

Aéroport et compagnies aériennes les plus proches avec des arrivées/départs internationaux fréquents

Aéroport International Ambouli - Djibouti

Compagnies aériennes : Air Djibouti, Ethiopian Airlines, Turkish Airlines, Qatar Airways, Kenya Airways, Fly Dubai, Air France

image 19

 

image 20

Tarif de manutention

https://www.portdedjibouti.com/wp-content/uploads/2015/07/Ports-Tariff-Book-01-jan.-2018-V.-02.pdf

 

 

2.1.7 Port de Damerjog

Apercu du port

Il fait partie de la nouvelle zone industrielle de Djibouti Damerjog (DDID – Djibouti Damerjog Industrial Development)  en construction depuis 2018 et toujours en chantier. Le site du projet couvre une superficie totale de 30 km2 et est situé à proximité de la frontière avec la Somalie a Loyada.

La phase pilote comprend :

    • Un parc de stockage dédié d'une capacité de 380 000 m3 ;
    • Une jetée produits/pétrole brut (2 postes d'amarrage ; 1x 100 000 DWT et 1x 50 000 DWT)
    • Un port polyvalent sur terrain récupéré avec un quai de 270 m
    • Une raffinerie de pétrole
    • Toutes les infrastructures de base essentielles telles que les immeubles de bureaux pour DDID, une centrale électrique (2x 60MW), des routes intérieures, une installation de dessalement d'eau de mer, une liaison ferroviaire de 14 km qui relie la SGR

Le DDID sera construit de manière que toutes les infrastructures essentielles soient disponibles, après quoi les entreprises privées investiront dans les superstructures.

A terme, le DDID comprendra :

  • 01 Terminal d'exportation de GNL
  • 01 Installation de laminage d'acier
  • 01 Cimenterie
  • 01 Chantier de réparation navale
  • 01 Terminal polyvalent étendu
  • 01 Terminal à bétail d’une capacité totale de 10 millions de têtes de bétail/an

https://dpfza.gov.dj/index.php/djibouti-damerjog-industrial-devevelopment-ddid

Photos du port

image 21

 

image 22

 

image 23

 

2.2 Aviation

image-20240711101345-1

Key airport information may also be found at: World Aero Data Website information on Djibouti Pour plus d'informations sur les coordonnées des agences gouvernementales et des sociétés aéroportuaires, veuillez consulter les liens suivants 4.1 Liste de contacts du gouvernement et 4.5 Liste de contacts des compagnies aéroportuaires  

A Djibouti, outre l’autorité de régulation qu’est l’AAC et les Directions des différents aérodromes qui en assurent la supervision administrative et opérationnelle, on a également le Bureau d’Enquêtes et d’Analyses – BEA et l’Agence Nationale de la Météorologie – ANM qui jouent un rôle important dans la navigation aérienne.

Le décret n° 2017-109/PR/MET portant attributions, organisation et fonctionnement du Bureau d’Enquêtes et d’Analyses (BEA) précise ses attributions comme suit :

Le BEA est chargée spécialement de mener des enquêtes à la suite d’accidents et des incidents de l’aviation civile. Il est chargé sur le fondement de l’annexe 13 de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI), de :

    • Ouvrir une enquête en cas d’accident ou incident grave d’aviation civile sur le territoire national ou dans l’espace aérien ;
    • Mener des enquêtes dans le seul objectif de déterminer les causes et les facteurs contributifs. Cette activité ne vise nullement à la détermination d’une faute ou à établir une responsabilité administrative, civile ou pénale ;
    • Prévenir des futurs accidents et incidents afin d’améliorer la sécurité des passagers et des équipages ;
    • Collecter et analyser des renseignements ou informations (ex : lecture des enregistreurs) ;
    • Publier des rapports et des recommandations établis à la suite d’enquêtes, d’études et d’analyses sur les accidents ou incidents d’aéronefs dans le but de contribuer à l’amélioration de la sécurité aérienne ;
    • Participer aux enquêtes sur tout accident ou incident survenu à l’étranger et concernant un aéronef immatriculé en République de Djibouti ;
    • Participer, en qualité d’observateur, à des enquêtes à l’étranger lorsque l’accident a fait des victimes Djiboutiennes ;
    • Diligenter une enquête technique à chaque fois que la situation l’exige notamment dans les cas où la sécurité des usagers et des infrastructures est sérieusement mise en danger ;
    • Rédiger le rapport final des enquêtes d’accidents ou incidents graves avant de le soumettre au ministre de tutelle ;
  • Publier annuellement son rapport d’activités ;
    • Prévoir périodiquement des exercices de simulation d’une catastrophe aérienne avec tous les services concernés ;
    • Assurer, éventuellement, une assistance technique lorsqu’une autorité étrangère fait appel à ses compétences dans un domaine précis.

https://www.journalofficiel.dj/texte-juridique/decret-n2017-109-pr-met-portant-attributions-organisation-et-fonctionnement-du-bureau-denquetes-et-danalyses-bea/

Le décret n° 2012-167/PR/MET portant mission et organisation de l’Agence Nationale de la Météorologie de Djibouti fixe ainsi qu’il suit les missions de l’ANM :

L’ANM a pour missions de :

  • Collecter les données, les centraliser et enfin coordonner les activités météorologiques au niveau national
  • Assurer la couverture informationnelle complète en matière des données météorologiques pour tous les acteurs nationaux en droit de les disposer de par leurs activités professionnelles.
  • Mettre en œuvre des programmes et activités de l’OMM à l’échelle nationale
  • Être le Point Focal de la République de Djibouti auprès de l’Organisation Météorologique Mondiale et des divers organes régionaux et internationaux connexes.

https://www.journalofficiel.dj/texte-juridique/decret-n2012-167-pr-met-portant-mission-et-organisation-de-lagence-nationale-de-la-meteorologie-de-djibouti/

Djibouti dispose actuellement d’un seul aéroport international (Ambouli), mais également de plusieurs aérodromes nationaux qui restent sous exploités voire inexploités.

Le transport aérien de Djibouti se concentre au niveau de l’Aéroport International de Djibouti. Il s’agit du seul aéroport du pays, utilisé pour les activités cargo, militaire et passagers.

Le pays dispose d’une compagnie aérienne nationale, Air Djibouti, qui dépend de l’Autorité des ports et des zones franches de Djibouti (APZFD). La compagnie dispose seulement de 3 avions et dessert quelques pays de la région : Éthiopie (Addis Abeba), Somalie (Hargeisa, Mogadiscio), et le Yémen (Aden). Air Djibouti est également l’opérateur en charge du grounding pour l’ensemble des compagnies aériennes transitant par Djibouti.

La compagnie nationale de Djibouti figure sur la liste des compagnies aériennes sous interdiction de survol de l’Europe en raison d’un manque de supervision de la sécurité par les autorités de l’aviation de Djibouti.

image 24

image 25

https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_a%C3%A9roports_%C3%A0_Djibouti

En raison d’une escalade du conflit au Yémen, entraînant des niveaux alarmants d’insécurité alimentaire, le service aérien humanitaire des Nations Unies - UNHAS Yémen fournit des services aériens depuis Amman, Djibouti et Addis-Abeba vers Aden et Sanaa, ainsi que des transports vers Mukalla, Seiyoun et Marib ont été ajoutés en mars 2021 pour permettre l'accès humanitaire à un nombre croissant de personnes déplacées ayant besoin d'une assistance immédiate

Au terme de l'accord de trêve du 2 avril 2022, un nombre limité de vols commerciaux depuis l'aéroport international de Sanaa ont repris en mai 2022 pour la première fois depuis août 2016. Bien que ces vols représentent un progrès significatif, ils ne peuvent actuellement pas être considérés comme une alternative pour les voyageurs. Les acteurs humanitaires et les services de l'UNHAS au Yémen continueront jusqu'à ce que des options commerciales sûres, cohérentes et fiables soient disponibles pour la communauté humanitaire.

image 26

 

Passagers transportés de/vers Djibouti en 2023 par UNHAS

 

ITINERAIRES

Passagers transportés

Djibouti - Sanaa

10

Sanaa - Djibouti

10

Djibouti - Mukala

17

Mukala - Djibouti

15

MARIB- YEMEN - Djibouti

25

Djibouti - MARIB- YEMEN

43

ADEN - Djibouti

124

Djibouti - ADEN

82

TOTAL

326

Procédures pour les aéronefs immatriculés à l'étranger

La loi n° 152/AN/11/6ème L portant Code de l’Aviation Civile dispose ce qui suit :

Article L II.1.11 Aéronef d’origine étrangère

Un aéronef d’origine étrangère ne peut être immatriculé en République de Djibouti que si le propriétaire prouve que l’aéronef a été radié du registre étranger ou qu’il n’y a jamais été inscrit.

https://www.journalofficiel.dj/texte-juridique/loi-n152-an-11-6eme-l-portant-code-de-laviation-civile/

 

Selon l’AIP, si un l’exploitant d’un aéronef immatriculé à l’étranger envisage d’effectuer des vols non réguliers à destination de l’aéroport International de Djibouti afin d’y embarquer ou d’y débarquer des passagers, des marchandises ou du courrier, il demandera au Ministère en charge des Transports l’autorisation de les faire, au moins 6 semaines avant la date prévue des vols. A titre exception, 10 jours avant la date du vol pour les pays suivants :  la Somalie, le Yémen, l’Ethiopie, et l’Arabie Saoudite.

L’accord doit être confirmé avant le vol. La demande devra comprendre les renseignements suivants, dans l’ordre indiqué ci-après :

  1. Nom de l’exploitant.
  2. Numéro du vol, type de l’aéronef et marques d’immatriculation.
  3. Date et heure d’arrivée et de départ de l’aéroport international de Djibouti/Ambouli.
  4. Lieu d’embarquement ou de débarquement à l’étranger, selon les cas, de passagers et/ ou de marchandises.
  5. Objet du vol et nombre de passagers et / ou nature et quantité de marchandises.
  6. Nom, adresse et profession de l’affréteur, s’il ya lieu.
  7. Autorité responsable du paiement des redevances de navigation aérienne, d’atterrissage et de stationnement : avec adresse complète pour la facturation (adresse postale, Tel, Fax, adresse e-mail).

 

https://firebasestorage.googleapis.com/v0/b/aviation-57c71.appspot.com/o/AIP%2FPublications%20d'Information%20A%C3%A9ronautique%2FAIP-DJIBOUTI.pdf?alt=media&token=3183b89c-e2e5-4f08-a1dd-3632182c934d

 

Sauf réel cas d’urgence ou autorisation spéciale de l’administration aéronautique militaire, un aéronef civil n’est pas autorisé à atterrir sur un aérodrome militaire en république de Djibouti.

2.2.1 Aéroport International de Djibouti AMBOULI

L'aéroport international Ambouli (arabe : مطار جيبوتي الدولي) (code IATA : JIB • code OACI : HDAM) est un aéroport civil et militaire dans la partie sud-est de la ville de Djibouti. Il dessert celle-ci, qui est la capitale de la République de Djibouti, ainsi que la totalité du pays, étant son unique aéroport. C'est la plate-forme de correspondance des compagnies aériennes Daallo Airlines et Djibouti Airlines.

UNHAS assurent des vols réguliers en provenance et à destination de Bamako pour le compte de la communauté humanitaire.

https://fr.wikipedia.org/wiki/A%C3%A9roport_international_Ambouli

 

Aéroport International de Djibouti AMBOULI

Tel. +253 21 34 16 47

Fax :+253 21 34 39 40

aeroport@intnet.dj

Pays

Djibouti

Région ou District

Djibouti

Ville la proche
Avec Distance de l’aéroport

Djibouti

DISTANCE (1,1 km)

Nom complet de l’aéroport

Aéroport International de DJIBOUTI AMBOULI

Latitude

11°32’50”N

Longitude

043°09’34”E

Elévation (ft et m)

15 m (49 ft)

Code IATA

JIB

Code ICAO

HDAM

Entreprise en charge de la gestion ou Autorité aéroportuaire

ADM – Aéroports du Mali

Personne de la Direction à contacter

Mohamed Yacoub - Directeur General / BP 204, République de Djibouti

TEL : (+253) 21 34 01 01 / FAX : (+253) 21 34 07 23

AFS : HDAMYDYX / SITA : JIBAPXH / E-mail : aeroport@intnet.dj

Ouvert de (horaire)

Dimanche à jeudi 05h00 à 10h00 UTC et de 11h00 à 14h00 UTC

*

Ouvert jusqu’à (horaire)

Dimanche à jeudi 05h00 à 10h00 UTC et de 11h00 à 14h00 UTC

*

 

* Horaires de fonctionnement opérationnel

image 27

Photographies de l’aéroport

image 28

 

 

 

image 29

 

 

 

image 30 

Description et Contacts des entreprises clés

Société

Personne à contacter

Titre

Email

Téléphone (bureau)

Téléphone (mobile)

Fax

Site Web

 Description des services fournis

AEROPORT INTERNATIONAL DE DJIBOUTI

M. Ilyas Houssein Waiss

Directeur Général

aeroport@intnet.dj

 

+253 21 34 16 47

 

+253 21 34 39 40

 

Services AÉROPORT / Transport, Logistique et Activités connexe

Autorité de l'Aviation Civile

 

BP/P.O.BOX 2609

 

civilaviation@intnet.dj

 

+253 21 34 01 51

 

+253 21 34 01 69

https://djibaviationcivile.com/

Autorité responsable de la réglementation de la circulation aérienne et de la mise en œuvre des services de la circulation aérienne,

Bureau d’enquêtes et d’analyses -BEA

 

 

 

+253 21 34 97 77

 

 

https://www.beadjibouti.dj/

 

Organismes en charges des enquêtes et des analyses d’accidents d’aeronefs

Douanes - Brigade de l’aéroport

 

 

 

+253 21 34 17 45

 

+253 21 35 59 82

 

Services douaniers

Immigration - Bureau PIF Aéroport

 

 

 

+253 21 34 04 89 / 21 34 15 22

 

 

 

Contrôle des personnes

Division de la Météorologie

BP/P.O.BOX 204. Djibouti

 

meteodj@intnet.dj

 

+253 21 34 05 05 / 21 34 01 01

 

+253 21 34 07 23

 

Fourniture de données météorologiques

National Oil Djibouti

HIBO AHMED

Finance & HR manager

 

+253 21 35 20 55

 

 

 

Fourniture de produits pétroliers et charbonniers

Rubis Energies

 

 

 

+253 21 35 06 62

 

+253 21 35 45 12.

 

Distributeur d'énergies et bitumes

 

image 31

 

Indicateur de performance passagers et fret

 

Performance de l’année 2023

 

Par an

Par mois

Par jour

Total des mouvements d'aéronefs

6038

503

17

Nombre total de passagers

288 918

24 077

792

Capacité totale de l'aéroport (MT)

10 300

858

28

Capacité actuelle de l’aéroport (MT)

6 400

533

18

Utilisation actuelle par les vols humanitaires (UNHAS)

326

27

0.9

Piste

Piste #1

Dimensions de la piste

3 150 m (10 335 ft) de longueur * 45 m (147 ft) de largeur

Direction

9/27

Surface

Revêtue d’asphalte

Héliports

Bien qu’il n’existe pas d’héliport a AMBOULI, des héliports existent non loin de l’aéroport :

  • 2 héliports militaires situés respectivement à 0,3 et 0,9 Km de l’aéroport
  • L’héliport présidentiel situe à 5,8 Km de l’aéroport

Détails de l'infrastructure aéroportuaire

 

Douanes

Oui

Carburant JET A-1

Oui

Immigration

Oui

AVGAS 100

N/A

Aérogare (Bâtiments des terminaux)

Oui

Point unique de ravitaillement

Oui

Terminal Passagers

Oui

Unités de démarrage d’air

Oui

Terminal de fret

Non

Alimentation au sol (mobile)

Oui

Transport Pax à l'aérodrome

Oui

Services d'assistance au sol

Oui

Tour de contrôle

Oui

Entretien des latrines

Oui

Installations météorologiques

Oui

Catégorie lutte contre incendie (ICAO)

Oui

Service de restauration

Oui

Équipement de dégivrage

Non

Salle d'opération de la base

Oui

Éclairage de la rampe de stationnement

Oui

Radars d'aéroport

Oui

Feux d'approche et de piste

Oui

NDB

Oui

VOR

Oui

ILS

Oui

 

 

Détails d'exploitation de l'aéroport

Détails de fonctionnement

Taille maximale des aéronefs pouvant être déchargés en vrac

B74, Antonov 124 et Galaxy qui figurent parmi les plus grands les avions ont été déchargés à l'aéroport de Djibouti

Taille maximale des Aéronefs pouvant être déchargés sur palette

Aucune limitation pour les marchandises palettisées. L'aéroport de Djibouti peut s'appuyer sur les installations militaires pour gérer ce type de marchandises

Aire de stationnement totale des avions (m²)

100.000 m2  

Zone de stockage (m3 et MT)

N/A

Équipement de manutention

Elévateurs

Oui

Capacité Max (MT)

27 Tonnes

Hauteur Max (m)

7 m

Rampes de chargement

Oui

Autres Commentaires

Chariot Elévateurs / High Loader / Tracma / Tapis à bagages autotracté

 

Conseils douaniers

Pour les passagers

Les bagages ou articles appartenant à des passagers ou à des membres d’équipage qui débarquent sont immédiatement dédouanés, à l’exception de ceux que les autorités douanières ont choisis d’inspecter. Hormis le cas des citoyens qui rentrent dans leur pays, ces bagages seront dédouanés sur la foi de déclarations verbales.

Aucune formalité douanière n'est normalement exigée au départ de l’aéroport de Djibouti.

Pour les marchandises

Les marchandises qui entrent ou qui sortent du territoire doivent faire l'objet d'une déclaration déposée au service des contributions indirectes. A cette déclaration doivent être annexés les documents suivants :

  1. Une facture commerciale ;
  2. L'autorisation d'importation ;
  3. Le manifeste des marchandises.

Il est perçu sur toutes marchandises introduites dans le Territoire et destinées à y être consommées :

  1. Une taxe intérieure de consommation ;
  2. Des surtaxes sur certains produits tels que :
    • Tabac ;
    • Alcool ;
    • Khat ;
    • Produits pétroliers, etc...

Des formalités particulières sont exigées pour les articles prohibes.

Pour plus d'informations sur les douanes au à Djibouti, veuillez consulter le lien suivant:  1.3 Informations douanières

Coûts d'aérodrome

Frais de navigation

Frais

Poids de l'avion - MTOW (kg)

 

0 - 6,000

6,001 – 25,000

25,001 - 75,000

75,001 et plus

Atterrissage vols nationaux USD - $

3560 DJF – 20.03 USD

3560 DJF + 445 DJF/MT

20.03 USD + 2.5 USD/MT

623 DJF/ MT

3.51 USD/MT

976 DJF/MT

5.49 USD/MT

Atterrissage vols internationaux USD - $

6230 DJF – 35.06 USD

6230 DJF + 623 DJF/MT

35.06 USD + 3.51 USD/MT

979 DJF/MT

5.51 USD/MT

1.246 DJF/MT

7.01 USD/MT

Carburant

- Carburéacteur :                              64 DJF – 0.36 USD par hectolitre

- Carburant pour moteurs à pistons :  89 DFJ – 0.5 USD par hectolitre

Parking des aéronefs

Aires de trafic :

- Trafic national :           par tonne et par heure : 25 DJF – 0.14 USD

- Trafic international :     par tonne et par heure : 30 DJF – 0.17 USD

 

Aires d’entretien et de garage :

- Trafic national :           par tonne et par heure : 13 DJF – 0.073 USD

- Trafic International :    par tonne et par heure : 14 DJF – 0.079 USD

Fret

- Fret débarqué ou embarqué :     3,50 DJF – 0.02 USD par kilogramme

- Fret Khat :                                7,10 DJF – 0.04 USD par kilogramme

La redevance fret ne s’applique pas :

- Aux bagages accompagnés,

- Au fret en transit non transféré dans les installations aéroportuaires,

- Aux valises diplomatiques

Balisage lumineux de la piste (par atterrissage ou décollage)

- 6.586 DJF – 37.06 USD pour tout aéronef d’un poids maximum au décollage inférieur à 6 tonnes,

- 11.570 DJF – 65.11 USD pout tout autre aéronef.

Passagers

− Passagers pour vol local - Néant

− Passagers pour les pays limitrophes - 5 000 FDJ – 28.14 USD (Ethiopie, Erythrée, Somalie et Yémen)

− Passagers pour les pays d’Afrique et CCG - 12 000 FDJ – 67.53 USD

− Passagers pour les autres pays - 15 000 FDJ – 84.41 USD

 

Sont exemptés de la redevance passagère :

a) Les membres de l’équipage de l’aéronef effectuant le transport,

b) Les passagers en transit direct, qui repartent sur le même avion,

c) Les passagers d’un aéronef qui effectue un retour forcé sur l’Aéroport en raison d’incidents techniques ou de conditions météorologiques défavorables,

d) Les enfants âgés de moins de 2 ans,

e) Les agents de l’Aéroport à l’exclusion de leur famille.

 

Sont exemptés de la redevance d'atterrissage, de stationnement, et d'usage d'éclairage

  • Vols de mission diplomatique
  • Vols d'essais avec autorisation préalable accordée par l’Office de l'Aviation Civile
  • Aéronef effectuant un retour forcé en raison d'incidents techniques ou de conditions climatiques défavorables
  • Avions de l'état de Djibouti (armée de l'air, avion présidentiel etc.)
  • Aéronef participant à des opérations de recherche et de sauvetage
  • Associations sportives d'aéronefs (Aéro-club, Club de parachutisme…)
  •  

https://firebasestorage.googleapis.com/v0/b/aviation-57c71.appspot.com/o/AIP%2FPublications%20d'Information%20A%C3%A9ronautique%2FAIP-DJIBOUTI.pdf?alt=media&token=3183b89c-e2e5-4f08-a1dd-3632182c934d

Frais de service carburant

2 sociétés opèrent à l'aéroport. RUBIS et National Oil Djibouti (NOC) qui approvisionnent les avions en carburant JET A1 sur l'aérodrome de Djibouti.

  • Les frais de ravitaillement du JET A1 sont fournis uniquement aux clients signataires du contrat ;
  • Deux types de paiement sont acceptés, par ESPÈCES ou par CRÉDIT. Lorsqu’il est convenu de payer à crédit, un contrat est signé avec les deux parties et pour quelques clients exigent un dépôt de caution d'un un certain montant varie en fonction de la quantité dont le client aura besoin par semaine/mois, etc.
  • La capacité de stockage en HDTL pour RUBIS est de +/- 20 000 m3 et pour NOC est de +/- 15 000 m3 et à l’aéroport, RUBUS dispose de 1 000 m3 et NOC de 600 m3.
  • Un test régulier lié au contrôle qualité du produit est effectué au port HDTL avec SGS entreprise.

 

Prix par litre USD - $

Jet A-1

Frais de ravitaillement fournis uniquement aux clients signataires du contrat ;

Avgas

N/A

 

 

 

 

 

 

TOTAL / EXXON MOBILE :

Camions disponibles 10m³, 20m³, 61m³, 65m³, 69m³

4 réservoirs de 325m³

OILYBIA

Camions disponibles 18m³, 46m³, 63m³

2 réservoirs de 350m³

Frais de terminal de fret

Frais d'importation

Type de frais

Taux USD - $ par kg

Commentaires

Frais de manutention

0.05 USD / Kg

 

Frais de cargaison conventionnelles

0.05 USD / Kg

 

Cargaisons dangereuses

0.05 USD / Kg

 

Courrier diplomatique

0.05 USD / Kg

 

Chambre forte – par envoi

N/A

 

Frais de chambre froide

19,77 USD / AWB

 

Livraison en dehors des heures normales de travail

N/A

 

Préparation AOA de remplacement – ​​Facture – Reçu

N/A

 

Stockage par jour

(1-10kg 5.65 USD) (11-50kg 6.78 USD) (51-

100kg 7.91 USD) (101-200kg 11.30 USD) (201-500kg 13.56 USD) (501kg to up 28.25 USD) après 2 jour de franchise

 

Frais d’Exportation

Frais de manutention – Cargaison non palettisée

0.05 USD / Kg

 

Lettre de transport aérien international

28.25 USD / AWB

 

Lettre de transport aérien local

28.25 USD per AWB

 

Amendement / Annulation de Lattre de transport aérien

62.15 USD

 

Courrier diplomatique

0.05 USD / Kg

 

Frais de stockage par jour

(1-10kg 5.65 USD) (11-50kg 6.78 USD) (51-

100kg 7.91 USD) (101-200kg 11.30 USD) (201-500kg 13.56 USD) (501kg et + 28.25 USD) après 2 jours de franchise

 

Redevances de pont aérien (N/A)

Sécurité

                                                       

1

Catégorie SSIS de l’AD

CAT 8

2

Moyens de sauvetage

Disponible

3

Moyens d’enlèvement des aéronefs accidentes

Tracteurs, grues civils/militaires

4

Observations

RAS

 

 

 

 

2.2.2 Aérodrome d'Ali-Sabieh

L’aéroport d'Ali-Sabieh est un aéroport desservant Ali-Sabieh chef-lieu de la région éponyme, et deuxième ville de la République de Djibouti.

https://fr.wikipedia.org/wiki/A%C3%A9rodrome_d%27Ali-Sabieh

Ali-Sabieh Airport est un petit aéroport situé à la latitude 11,14689 et à la longitude 42,72000. L'aéroport a une seule piste : 9/27. Le code OACI de l'aéroport est HDAS. Le code IATA de l'aéroport est AII

 

Emplacement et contact

Pays

Djibouti

Région

Ali-Sabieh

Ville la plus proche
Avec distance de l’aéroport

Ali-Sabieh

DISTANCE 1,3 Km

Nom complet de l’aéroport

Aérodrome d'Ali-Sabieh

Latitude

11,14689

Longitude

42.7247

Elévation (ft et m)

705 m = 2313ft

Code IATA

AII

Code ICAO

HDAS

Société de gestion ou autorité aéroportuaire

Aéroport de Ali-Sabieh

Personnalité ressource de la Direction

 

ONG et/ou NU Présent à l’aéroport ?

Non

Piste(s)

Pistes #1

Dimensions de la piste

1 001 m (3 284 ft)

Direction

09/27

Surface de la piste

Terre compactée et graviers

Condition de la piste

Impraticable après pluies

Détails de l'infrastructure aéroportuaire

Infrastructure

Contrôle de sécurité des passagers / du fret

Oui

Éclairage de la piste

Non

Capacité de ravitaillement

Non

Services de manutention au sol

Non

Contrôle du trafic aérien

Non

Équipement de lutte incendie

Non

Informations météorologiques

Oui / (via le point focal)

Espace de stationnement des avions

Non

Aides à la navigation

Non

Périmètre de clôture

Non

Manche à air

Oui

 

 

 

Frais de service de carburant (N/A)

Il n’existe Pas de service d’approvisionnement en carburant sur cet aéroport.

 

 

2.2.3 Aérodrome de Tadjoura

 L'aéroport de Tadjoura est un aéroport desservant la ville de Tadjourah, une ville portuaire dans la région de Tadjourah, au centre-nord de Djibouti.

https://fr.wikipedia.org/wiki/A%C3%A9rodrome_de_Tadjoura

image-20240710100737-1

 

 

Emplacement et contact

Pays

Djibouti

Région

Tadjourah

Ville la plus proche
Avec distance de l’aéroport

Tadjourah

 (3,6 km)

Nom complet de l’aéroport

Aérodrome de Tadjoura

Latitude

11,78730

Longitude

42,91765

Elévation (ft et m)

75 m (246 ft)

Code IATA

TDJ

Code ICAO

HDTJ

Société de gestion ou autorité aéroportuaire

Aérodrome de Tadjourah

Personnalité ressource de la Direction

Garad Ali - Director of Operations

Tel. +253 77 82 95 38 / Email garad.ali@tadjourahport.dj

ONG et/ou NU Présent à l’aéroport ?

Non

Piste 

Pistes #1

Dimensions de la piste

1 000 m (3 281 ft)

Direction

9/27

Surface de la piste

Terre compactée et graviers

Condition de la piste

Impraticable après pluies

Détails de l'infrastructure aéroportuaire

Infrastructure

Contrôle de sécurité des passagers / du fret

Oui

Éclairage de la piste

Non

Capacité de ravitaillement

Non

Services de manutention au sol

Non

Contrôle du trafic aérien

Non

Équipement de lutte incendie

Non

Informations météorologiques

Oui / (via le point focal)

Espace de stationnement des avions

Non

Aides à la navigation

Non

Périmètre de clôture

Non

Manche à air

Oui

 

 

 

Frais de service de carburant – N/A

 

 

 

 

 

2.2.4 Aérodrome d'Obock

L'aéroport d'Obock est un aéroport desservant Obock, chef-lieu du district et de la région d'Obock à Djibouti.

https://fr.wikipedia.org/wiki/A%C3%A9rodrome_d%27Obock

 

Emplacement et contact

Pays

Djibouti

Région

Obock

Ville la plus proche
Avec distance de l’aéroport

Obock (2,6 Km)

Nom complet de l’aéroport

Aérodrome d'Obock

Latitude

11,96849

Longitude

43,27899

Elévation (ft et m)

21 m = 69ft

Code IATA

OBC

Code ICAO

HDOB

Société de gestion ou autorité aéroportuaire

Aérodrome de Obock

Personnalité ressource de la Direction

 

ONG et/ou NU Présent à l’aéroport ?

Non

Piste 

Pistes #1

Dimensions de la piste

1 390 m (4 560 ft)

Direction

09/27

Surface de la piste

Latérite

Condition de la piste

Bonne

Détails de l'infrastructure aéroportuaire

Infrastructure

Contrôle de sécurité des passagers / du fret

Oui

Éclairage de la piste

Non

Capacité de ravitaillement

Non

Services de manutention au sol

Non

Contrôle du trafic aérien

Non

Équipement de lutte incendie

Non

Informations météorologiques

Oui / (via le point focal)

Espace de stationnement des avions

Non

Aides à la navigation

Non

Périmètre de clôture

Non

Manche à air

Oui

 

 

 

Frais de service de carburant – N/A

2.3  Évaluation du Réseau routier

image-20240711101625-1

À Djibouti, l'Agence Djiboutienne des Routes (ADR) est l'organisme gouvernemental chargé de la gestion, de l'entretien et du développement des infrastructures routières.

Le transport routier est le mode de transport prédominant et assure environ 80 % de tout le trafic de marchandises et de passagers du pays. La responsabilité de la gestion du réseau routier relève du ministère de l'Equipement et des Transports et est mise en œuvre à travers l'Agence Djiboutienne des Routes (ADR).

Le réseau routier de Djibouti comprend des routes classées comme routes urbaines et des routes nationales s'étendant sur un linéaire total de 1 806 km y compris :

  • 38% (688 km) de routes avec revêtement et
  • 62% (1 117 km) de routes sans revêtement

Source : Rapport final de l’étude préparatoire sur les équipements de maintenance routière (2016) JICA

Certaines routes principales de Djibouti sont bien entretenues. Cependant, elles sont en général très étroites, mal éclairées et parfois inondées par temps de pluies. De nombreuses routes urbaines sont en mauvais état ou complètement délabrées.

https://adrdjibouti.com/#

Matrice de distance

Distances de la capitale aux grandes villes (km)

 

Djibouti

Ali Sabieh

Arta

Dikhil

Obock

Tadjourah

Djibouti

-

90,4

34,9

113,5

233,0

170,8

Aki-Sabieh

90,4

-

69,6

49,4

228,8

168,5

Arta 

34,9

69,6

-

92,7

212,1

34,9

Dikhil 

113,5

49,4

92,7

-

251,9

189,6

Obock

233,0

228,8

212,1

251,9

-

62,2

Tadjourah

170,8

168,5

34,9

189,6

62,2

-

 

 

Les programmes d’entretien routier se heurtent à la menace sécuritaire quasi permanente dans le centre et surtout dans le nord du pays, ce qui rend l’accès à plusieurs localités difficile, voire impossible pendant la saison des pluies. 

Pour plus d'informations sur les coordonnées du gouvernement, veuillez consulter le lien suivant: 4.1 Liste des contacts du gouvernement

Temps de trajet

Temps de trajet de Capitale aux Grandes Villes à une vitesse moyenne de 60 km/h

 

Djibouti

Ali Sabieh

Arta

Dikhil

Obock

Tadjourah

Djibouti

-

1h30

0h35

1h53

3h52

2h50

Aki-Sabieh

1h30

-

1h09

0h49

3h48

2h48

Arta 

0h35

1h09

-

1h32

3h31

0h39

Dikhil 

1h53

0h49

1h32

-

4h12

3h09

Obock

3h52

3h48

3h31

4h12

-

1h01

Tadjourah

2h50

2,48

0h39

3h09

1h01

-

Sécurité routière

Le seul moyen de transport public interurbain est le bus. Les bus sont mal entretenus et leurs opérateurs conduisent souvent de manière erratique sans se soucier de la sécurité des passagers. Les taxis doivent être évités à tout prix.

Certaines rues sont étroites, mal entretenues et mal éclairées. Les mauvaises habitudes de conduite, les excès de vitesse ainsi que la présence de piétons et de bétail sur la chaussée constituent des risques supplémentaires.

Les routes principales sont asphaltées, mais n’ont généralement pas de glissières de sécurité. Les policiers érigent parfois des barrages routiers à l’aide de spirales de barbelés, qui peuvent être difficiles à distinguer la nuit. Les passages à niveau ne sont pas clairement indiqués.

En cas d’accident, demeurez dans la voiture et attendez l’arrivée des policiers sur les lieux.

Ne circulez pas après la tombée de la nuit.

Les stations-service opérationnelles sont éloignées les unes des autres, et la plupart se trouvent dans les villes suivantes :

  • Djibouti ;
  • Ali Sabieh ;
  • Dikhil ;
  • Obock ;
  • Tadjourah.

 Faites des provisions suffisantes d’essence avant d’entreprendre de longs trajets.

Ponts-bascules et limites de charge par essieu

Le décret n° 2013-245/PR/MET portant réglementation de la protection du patrimoine routier dispose ce qui suit :

L’usage des axes routiers ouverts à la circulation est réservé aux véhicules déclarés conformes, notamment en ce qui concerne les caractéristiques requises relatives :

    • Au Poids Total Autorisé en Charge (PTAC) ;
    • À la charge utile (C.U) ;
    • À la charge à l’essieu ;
    • Au gabarit.

En complément des dispositions du Code de la Route, ce décret institue une charge limite légale pour tout véhicule circulant sur la voie publique.

Cette charge limite est fixée comme suit :

La charge à l’essieu :

    • Pour un essieu simple directeur : 6 tonnes
    • Pour un essieu simple porteur (à roues jumelées) : 12 tonnes
    • Pour un essieu tandem : 20 tonnes
    • Pour un essieu tridem : 25 tonnes

https://www.journalofficiel.dj/texte-juridique/decret-n2013-245-pr-met-portant-reglementation-de-la-protection-du-patrimoine-routier/

Les contrôles du poids total autorisé en charge (PTAC) des véhicules sont réalisés au moyen de ponts-bascules de stations de pesage situées sur les axes routiers. Le seuil de tolérance est fixé à 10% (dix pour cent) du poids total autorisé en charge (PTAC). L’amende à acquitter par tous véhicules lourds de transport de marchandises est fixée à 1.000 (mille) Francs Djibouti par tonne dépassée au-delà du seuil de tolérance. En cas de dépassement de 10 (dix) tonnes du seuil de tolérance, un déchargement des marchandises est exigé jusqu’à élimination de la surcharge.

https://www.journalofficiel.dj/texte-juridique/arrete-n2013-578-pr-met-fixant-les-modalites-de-controle-du-poids-total-en-charge-des-vehicules/

Classification et condition des routes

Le réseau routier est régi par le décret n° 82-050/PR/TP du 16 Juin 1982 portant sur la classification du réseau routier et modifie le 17/07/1993 par le décret n° 93-0070/PR/TP

https://www.journalofficiel.dj/texte-juridique/decret-n82-064-pr-tp-portant-sur-la-classification-du-reseau-routier-des-districts-r-d/

https://www.journalofficiel.dj/texte-juridique/decret-n93-0070-pr-tp-portant-classification-du-reseau-routier-et-modifiant-le-decret-n82-050-pr-tp-du-16-juin-1982/

On distingue :

    • Le réseau national qui comprend les routes inter États d’intérêt international (tronçons nationaux) et les routes d’intérêt national et régional relient la capitale aux chefs-lieux de district, ces derniers entre eux, les chefs-lieux de district aux postes administratifs ainsi que certains itinéraires d’intérêt économique, touristique ou stratégique.
    • Le réseau « Districts », les routes et pistes autres que celles du réseau national et de la voirie urbaine.

Les routes classées dans le réseau national sont les suivantes (avec kilométrage)

  • RN1 – Avenue Pompidou – Bd Bonhoure – Route d’Arta – Dikhil -Yoboki – Galafi – Frontière Éthiopie      215 Km
  • RN2 – Avenue Messageries maritimes – Avenue Général Galliéni – Bd Maréchal Franchet d’Esperey – Siesta – Rue de Boulaos – Voie N°7 Boulevard Nelson Mandela – Loyada – Frontière Somalie 27 Km
  • RN 3 – Balbala – Doraleh – Khor Ambado 15 Km
  • RN 4 – Bretelle d’Arta 8 Km
  • RN 5 – Grand Bara – Ali Sabieh – Ali Addé Holl Holl   65 Km
  • RN 6 – Dikhil – As Eyla – Lac Abbé 75 Km
  • RN 7 – Yoboki – Tewao – Aba – Harrougo – Diksa Diré 68 Km
  • RN 8 – Yoboki – Moutrous 29 Km
  • RN 9 – PK 51 – RN1 – Tadjourah 122 Km
  • RN 10 – Bretelle Lac Assal 16 Km
  • RN 11 – Tadjourah (embranchement RN9) – Randa Dorra – Balho – Frontière Ethiopie 124 Km
  • RN 12 – Randa – Day 15 Km
  • RN 13 – As Dorra -Assa Gayla 33 Km
  • RN 14 – Tadjourah – Obock 62 Km
  • RN 15 – Obock – Doumeira – Frontière Éthiopie 102 Km
  • RN 16 – Obock (réservoir ou embranchement sur RN14 – Alaili Dadda – Andoli – Moulhoulé      115 Km
  • RN 17 – PK6 de la RN1 – PK11 de la RN2              5 Km
  • RN 18 – Djibouti – Goubetto – Holho – Da Asbiyo – Ali Sabieh 88 Km
  • RN 19 – PK 11,400 RN5 – Guélilé – Frontière Éthiopie 9 Km

TOTAL :  1.193 Km

Le réseau routier « Districts » quant à lui, est composé des réseaux de chaque District dont la numérotation est spécifique pour chacun d’entre eux :

  • DJIBOUTI : RD 101 à RD
  • ALI SABIEH : RD 201 à RD
  • DIKHIL : RD 301 à RD
  • TADJOURAH : RD 401 à RD
  • OBOCK : RD 501 à RD

https://www.journalofficiel.dj/texte-juridique/decret-n82-064-pr-tp-portant-sur-la-classification-du-reseau-routier-des-districts-r-d/

 

  image 32

 

La République de Djibouti possède 520 km de frontières terrestres partagées avec l’Erythrée, l’Ethiopie et la Somalie.

Il existe cinq routes principales reliant les postes frontaliers terrestres :

  • Djibouti-Éthiopie via la frontière de Galafi passant par la ville de Dikhil et Yoboki avec l'un des plus gros volumes de transit. La route de Dikhil à Galafi est en mauvais état et des réparations sont envisagées.
  • Djibouti-Éthiopie via la frontière Guelileh passant par la ville d'Ali Sabieh est le deuxième plus grand volume de transit. La route est en bon état.
  • Djibouti-Somalie via la frontière de Loyada est la seule route/frontière reliant la Somalie. L'état des routes est très bon.
  • Djibouti vers l'Ethiopie via la frontière Tadjourah/Balho. Cette nouvelle route sert à relier le port de Tadjourah à l’Éthiopie et vice versa. De Dorra à Balho.
  • Djibouti vers l'Erythrée via Obock en passant soit par Alaili Dadda soit par Khor Angar et Fagal. En raison de la crise (conflit) actuelle entre les deux pays, il n'y a pas de trafic en circulation.

 

 

 

 

 

2.3.1 Poste frontalier de Galafi

 

Aperçu

image 33

Galafi est un poste frontière, situé dans la région de Dikhil, sur la RN1. Ce poste a été ouvert en 1991, après la chute du régime militaire éthiopien, pour relier les deux pays. La RN1 est la route la plus vitale de Djibouti longue de 219 km, reliant la capitale à Galafi. Le trafic routier y est intense, l'animation perpétuelle, les restaurants et commerces divers nombreux, on y observe des queues de camions surchargés dans un sens, à vide dans l’autre. Ceux qui continuent leur route vers l’Ethiopie ne trouveront, en principe, pas de transports traversant la frontière. Il faudra la franchir à pied, puis trouver un transport de l’autre côté.

https://www.petitfute.com/v51495-galafi/

Le 27 juillet 2021, le Secrétariat du COMESA et le gouvernement de Djibouti ont signé un accord qui subdélègue la mise en œuvre des activités de gestion coordonnée des frontières au Poste frontalier de Galafi, entre Djibouti et l’Éthiopie.

https://www.comesa.int/wp-content/uploads/2020/09/COMMUNIQUE-DE-PRESSE-Le-COMESA-et-Djibouti-signent-un-accord-de-subdelegation-de-E25m.pdf

 

Poste frontalier de Galafi

Nom du poste frontalier

Galafi

Région ou district

DIKHIL

Ville la plus proche avec distance du passage frontalier

Dikhil – 97,5 km ; Asaita à 46.3 km ; Dubti à 82.1 km ; Ali Sabieh à 114 km ; Tadjourah à 114.2 km ; Djibouti à 143.2 km ; Dire Dawa (Ethiopie) a 234 km

Latitude

11.71725

Longitude

41.83695

Gestionnaire

Direction de l’Immigration

Personne à contacter

Colonel Idriss Djama

Directeur de l’immigration

+253 21 35 00 23

 

Temps de trajet

Aéroport International le plus proche

Aéroport de Djibouti Ambouli – 188 Km

Port le plus proche

Port de Djibouti SA – 190 km

Grand marché de gros fonctionnel ou grande entreprise de fabrication ou de production le plus proche

Marché Central de Dikhil – 97 km

 

Autre information

RAS

 

Horaires de travail

Lundis

Ouvert entre 6h et 18h pour les véhicules de tout type et les personnes

Mardis

Ouvert entre 6h et 18h pour les véhicules de tout type et les personnes

Mercredis

Ouvert entre 6h et 18h pour les véhicules de tout type et les personnes

Jeudis

Ouvert entre 6h et 18h pour les véhicules de tout type et les personnes

Vendredis

Ouvert entre 6h et 18h pour les véhicules de tout type et les personnes

Samedis

Ouvert entre 6h et 18h pour les véhicules de tout type et les personnes

Dimanches

Ouvert entre 6h et 18h pour les véhicules de tout type et les personnes

Jours fériés

Ouvert entre 6h et 18h pour les véhicules de tout type et les personnes

Contraintes saisonnières

N/A

 

image 34

 

 

2.3.2 Poste frontalier de Galilée

Aperçu

Galilée (arabe : جليل) est une ville située au sud de Djibouti. C’est l'un des principaux postes frontaliers pour les marchandises entrant et sortant de Djibouti, principalement en provenance des ports de Djibouti. Il est situé à environ 104 kilomètres au sud-ouest de la ville de Djibouti.

image 35

En avril 2023, dans le cadre de la modernisation de ce poste frontalier, le Gouvernement de Djibouti grâce à l’appui financier du Groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD) s’est offert les services d’un consultant pour :

  • Déterminer les impacts sur l’environnement (EIES) et définir le plan de gestion de l’environnement du site (PGES) ;
  • Concevoir la plateforme des PCJ (Postes de contrôle juxtaposes), la zone de contrôle de la plateforme ainsi que les locaux de cette zone ; 
  • Définir et étudier les bâtiments principaux nécessaires au contrôle y compris tous corps d’état ; 
  • Définir et étudier les bâtiments annexes (logement, infirmerie, magasin de stockages, toilettes extérieures, guérites d’entrée et de sorties, préau, château d’eau, bâche à eau, local groupe, etc.) y compris tous corps d’état ;
  • Définir et étudier les bâtiments de contrôle des véhicules (local technique de pèse essieu, dalle en béton pour la zone de pesée, gabarit, etc.) ;
  • Etudier les VRD (réseau d’adduction d’eau, anti-incendie, téléphone, informatique, éclairage de la plateforme, etc.), assainissement et parking y compris les éventuels parkings spécifiques pour les citernes d’hydrocarbures ;
  • Une étude économique ;
  • Elaborer les dossiers APS, APD et le DAO pour les travaux de construction des PCJ. La mission se déroulera durant

 

https://www.afdb.org/pt/documents/ami-djibouti-recrutement-dun-bureau-detudes-charge-des-etudes-techniques-detaillees-et-de-fonctionnalite-du-poste-de-controle-juxtapose-pcj-de-gaulile-la-frontiere-de-djibouti-et-de-lethiopie-pmctet-dj

Poste frontalier

Nom du poste frontalier 

 

Galilée

Région ou district

Ali-Sabieh

Ville la plus proche avec distance du passage frontalier

Ali-Sabieh – 10 km ; Holhol - 40 km ; Assamo - 25 km ; Dewele 7 km, Aysha - 46 km et Dire Dawa (Ethiopie) 218 km.

Latitude

11.09345

Longitude

42.64781

Gestionnaire

Direction de l’Immigration

Personne à contacter

Colonel Idriss Djama

Directeur de l’immigration

+253 21 35 00 23

 

Temps de trajet

Aéroport International le plus proche

Aéroport International de Djibouti Ambouli -9 5,3 km

Port le plus proche

Port de Djibouti SA – 97,4 km

Grand marché de gros fonctionnel ou grande entreprise de fabrication ou de production le plus proche

Marché Alli-Sabieh – 10,1 km

Autre information

 

RAS

 

Horaires de travail

Lundis

Ouvert entre 6h et 18h pour les véhicules de tout type et les personnes

Mardis

Ouvert entre 6h et 18h pour les véhicules de tout type et les personnes

Mercredis

Ouvert entre 6h et 18h pour les véhicules de tout type et les personnes

Jeudis

Ouvert entre 6h et 18h pour les véhicules de tout type et les personnes

Vendredis

Ouvert entre 6h et 18h pour les véhicules de tout type et les personnes

Samedis

Ouvert entre 6h et 18h pour les véhicules de tout type et les personnes

Dimanches

Ouvert entre 6h et 18h pour les véhicules de tout type et les personnes

Jours fériés

 

Ouvert entre 6h et 18h pour les véhicules de tout type et les personnes

Contraintes saisonnières

N/A

 

image 36

 

Capacité journalière

Sur l’itinéraire Guelileh-Djibouti (N5), circulent plus de 10.000 voitures et camions par jour, traversant la ville d’Ali-Sabieh avec sa gare routière d’un départ toutes les 30 mn.

 

2.3.3 Poste frontalier de Loyada

Aperçu du poste

https://fb.watch/pIs-yr01Xo/?mibextid=Nif5oz

image 37

Loyada est un village de la région d'Arta, à Djibouti. Il marque la frontière entre Djibouti et la Somalie (province d'Awdal (Zeilah), Somaliland. Le village est notamment connu pour avoir été le théâtre d'une prise d'otage d'un bus scolaire français par des indépendantistes somaliens en 1976.

Inauguré en décembre 2015 sur financement des Etats-Unis, le poste frontalier de Loyada est une installation R+2 dotée d’équipements modernes de contrôle et de surveillance. C’est le plus important passage terrestre entre Djibouti et la Somalie.

 

Poste frontalier

Nom du poste frontalier

Poste frontalier de Loyada

Région ou district

Arta

Ville la plus proche avec distance du passage frontalier

Djibouti – 18 km ; Arta – 45,28 km ; Holhol 39 km ; Ali-Sabieh – 68 km ; Dikhil 103,55 km ; Berbera (Somalie) – 223 km

Latitude

11.46118

Longitude

43.25202

Gestionnaire

Direction de l’Immigration

Personne à contacter

Colonel Idriss Djama

Directeur de l’immigration

+253 21 35 00 23

 

Temps de trajet

Aéroport International le plus proche

Aéroport International de Djibouti Ambouli – 19,6 km

Port le plus proche

Port de Djibouti SA – 23,7 Km

Grand marché de gros fonctionnel ou grande entreprise de fabrication ou de production le plus proche

Marché central de Djibouti -19,5 km

Autre information

 

Route nationale RN2 en bon état. Poste équipé d’un portique a détection de métaux pour plus d’efficacité dans la lutte antiterroriste

 

Horaires de travail

Lundis

Ouvert entre 6h et 18h pour les véhicules de tout type et les personnes

Mardis

Ouvert entre 6h et 18h pour les véhicules de tout type et les personnes

Mercredis

Ouvert entre 6h et 18h pour les véhicules de tout type et les personnes

Jeudis

Ouvert entre 6h et 18h pour les véhicules de tout type et les personnes

Vendredis

Ouvert entre 6h et 18h pour les véhicules de tout type et les personnes

Samedis

Ouvert entre 6h et 18h pour les véhicules de tout type et les personnes

Dimanches

Ouvert entre 6h et 18h pour les véhicules de tout type et les personnes

Jours fériés

Ouvert entre 6h et 18h pour les véhicules de tout type et les personnes

Contraintes saisonnières

N/A.

image 38

Capacité journalière

Entre 2012 et 2015, ont été enregistrés à ce poste frontalier :

  • Mouvements passagers ; 36 690 débarquants / 4 030 passagers embarquants
  • Mouvements de véhicules marchandises : 3 907 véhicules à l’arrivée / 4 130 véhicules au départ
  • Mouvement de véhicules Passagers : 5 430 voitures de passagers à l’arrivée / 5 373 voitures de passagers au départ

Autre information pertinente

Le poste est doté d’un scanner pour une meilleure efficacité des inspections douanières.  

Pour plus d'informations sur les coordonnées du gouvernement, veuillez consulter le lien suivant : 4.1 Liste de contacts du gouvernement

 

 

2.4 Évaluation du Réseau ferroviaire

Djibouti Railways

Pour plus d'informations sur les coordonnées du gouvernement, veuillez consulter le lien suivant : 4.1 Liste des contacts du gouvernement

 

image 39

Le chemin de fer Ethiopie-Djibouti est un chemin de fer international à écartement standard qui sert d'épine dorsale au nouveau réseau ferroviaire national éthiopien. Il donne à l’Éthiopie enclavée un accès à la mer, reliant la capitale éthiopienne, Addis-Abeba, à Djibouti et à ses ports. La construction a commencé en 2011 et le chemin de fer a été officiellement inauguré fin 2016.

Long de 756 km dont 82 km sur le territoire djiboutien, il a été construit conjointement par China Railway Group Limited (CREC) et China Civil Engineering Construction Corporation (CCECC).

Il s'agit du premier chemin de fer électrifié à écartement standard du continent construit selon les normes et la technologie chinoises. La ligne à écartement de 1 435 mm, électrifiée à 25 kV 50 Hz, remplace la voie ferrée à écartement métrique hors d'usage, ouverte en 1917.

La nouvelle ligne est conçue selon les spécifications chinoises pour fonctionner jusqu'à 120 km/h, offrant un temps de transit du fret compris entre 10 h et 12 h, contre deux ou trois jours par camion.

Le projet de 3,4 milliards de dollars a été financé à 70 % par China Exim Bank. L’Ethio-Djibouti Standard Gauge Railway Share Company (EDR), société gérée par un consortium d’entreprises chinoises (CCECC et CREC), en est le gestionnaire actuel.

Les opérations commerciales ont officiellement démarré en janvier 2018 avec différents types de services de fret fournis par EDR, notamment le transport de marchandises périssables, de véhicules, de céréales et d’engrais depuis les ports de Djibouti jusqu’à Addis-Abeba, la capitale de l’Ethiopie, pays qui ne dispose pas de littoral.

Le chemin de fer est relié au terminal à conteneurs SGTD et au terminal de fret DMP, facilitant le transfert rapide des conteneurs, avec jusqu'à 4 à 5 trains par jour transitant du terminal vers l'Éthiopie.

Au total, le chemin de fer compte 1 100 wagons de marchandises et 30 wagons de voyageurs en service, ce qui lui confère la capacité de transporter 4 millions de tonnes de marchandises et 2 millions de passagers.

 

https://www.train-franco-ethiopien.com/

https://dpfza.gov.dj/facilities/inland-transport/rail

image-20240710105022-1

 

Matrice des temps de trajets

Temps de trajet de la capitale aux principales gares* (vitesse moyenne 60 km/h)

 

Djibouti

Dawaleh

Dire-Dawa

Addis Ababa

Djibouti

 

01h33

06h14

12h36

Dawaleh

01h33

 

03h22

10h50

Dire-Dawa

06h14

03h22

 

07h41

Addis Ababa

12h36

10h50

07h41

 

 

*Note : Les gares importantes sont celles où se déroulent les activités de déchargement, de chargement, de regroupement, d'échange et de manœuvre, retardant ainsi les mouvements ultérieurs sur la ligne

Compagnies ferroviaires et consortiums

L’Ethio-Djibouti Standard Gauge Railway Share Company (EDR), société gérée par un consortium d’entreprises chinoises (CCECC et CREC) a signé avec les gouvernements éthiopien et djiboutien un contrat de concession pour l’exploitation du chemin de fer nouvellement construit pendant 6 années à compter du 1er janvier 2018. Au terme de la période de concession, le consortium EDR rétrocédera l'exploitation et la gestion aux deux pays concédants représentés par la « Ethiopian Railway Corporation » pour la partie éthiopienne et la « Société djiboutienne de chemin de fer » pour la partie djiboutienne de la ligne.

Tableau des capacités

Capacités de l'opérateur ferroviaire

EDR

Ligne desservie

Djibouti – Addis Ababa

Longueur maximale du train et/ou capacité de traction

800M, ou 3500T

Locomotives

Electrique

Types et nombre de wagons disponibles

Type

Quantité

Wagon plateau

550

Wagon couvert

220

Wagon tombereau couvert

110

Wagon tombereau non couvert

20

Wagon citerne

110

Wagon à poutre centrale

20

Wagon réfrigérant

10

Porte-véhicules à deux niveaux

20

TOTAL

1060

 

Information sur le itinéraires standards

 

Djibouti - Dawaleh

Dawaleh – Dire Dawa (DDW)

Dire Dawa – Addis Ababa (ADD)

Écartement des rails de la voie (Track Gauge)

1 435 mm

1 435 mm

1 435 mm

Pente maximale admissible pour les rampes (Rulling gradient)

Maximum 18‰

Maximum 18‰

Maximum 18‰

Distance totale de l‘itinéraire

89 km Simple

 

201 km simple

DDW-ADAMA: 348, simple

ADAMA-INDODE: 79, double

Type de Rail

50kg/m non soudé

50kg/m non soudé

50kg/m non soudé

Type de traverses et fixations

Traverses en béton Attaches à ressort de type X-II, I

Traverses en béton Attaches à ressort de type X-II, I

Traverses en béton Attaches à ressort de type X-II, I

Temps de trajet total sur l’itinéraire

1h33 (93 km)

3h22 (202 Km)

7h41 (461 km)

Maintenance

Bonne

Bonne

Bonne

Compagnies / Consortiums Opérationnels sur la ligne

EDR

EDR

EDR

Fréquence du trafic

03-04 trains par jour

03-04 trains par jour

03-04 trains par jour

Sécurité

Bonne

Bonne

Bonne

Principales gares

Djibouti ; Dawaleh ; Dire-Dawa ; Addis Ababa

Gares clés

Information sur les gares ferroviaires clés

 

Djibouti

Dawaleh

Dire-Dawa

Addis Ababa

Emplacement (Adresse)

Blvd de la République, Djibouti

Dawaleh

Dire-Dawa

Avenue Churchill – Addis Ababa

Contact

Mr WANG +253 77 34 36 20

 

 

+251 961250970, Mr Zhang

Connections avec d’autres moyens de transport

Route / Mer / Air

Route

Route

Route / Air

Capacité de stockage (en m2 et m3)

N/A

N/A

N/A

N/A

Équipement de manutention

Non

Non

Non

Non

Capacité de manutention *

 

N/A

N/A

N/A

N/A

Autres Commentaires

RAS

RAS

RAS

RAS

 

 

 

  1.  

 

2.5 Évaluation des voies navigables

image-20240711101529-1

Il n'existe aucune voie navigable intérieure, donc pas de rivières navigables à Djibouti. Cependant, de Djibouti à Tadjourah et Obock, de petites pinasses utilisent le golfe de Tadjourah pour les opérations commerciales et humanitaire. L'utilisation de cette portion de mer rouge impacte par conséquent sur le coût du transport.

 

 

2.6 Évaluation du stockage

Pour plus d'informations sur les coordonnées de la société de stockage, veuillez consulter le lien suivant : 4.6 Liste de contacts des entreprises de stockage et de mouture

Entrepôts commerciaux

 

Emplacement

Propriétaire

Disponible pour location

Nombre d’entrepôts

Capacité

(m²)

Type 

Accès 

Condition 

EAST AFRICAN HOLDING FZE (EAH) - PK 13

East Africa Holdings

Oui

05

5 000

Hall en béton

Revêtement surélevé

Semble intact

EAST AFRICAN HOLDING FZE (EAH) - PK 13

East Africa Holdings

Oui

10

10 000

Hall en béton

Revêtement surélevé

Semble intact

EAST AFRICAN HOLDING FZE (EAH) - PK 13

East Africa Holdings

Oui

02

2 000

Hall en béton

Revêtement surélevé

Semble intact

EAST AFRICAN HOLDING FZE (EAH) - PK 13

East Africa Holdings

Oui

21

14 805

Hall en béton

Revêtement surélevé

Semble intact

EAST AFRICAN HOLDING FZE (EAH) - PK 13

East Africa Holdings

Oui

40

39 200

Yard a ciel ouvert

Plat

Semble intact

ZONE FRANCHE INDUSTRIELLE - DPFFZ

DPFFZ

Oui

01

6 900

Hall en béton

Plat

Semble intact

ZONE FRANCHE INDUSTRIELLE - DPFFZ

DPFFZ

Oui

01

9 100

Hall en béton

Rampe d’accès

Semble intact

ZONE FRANCHE INDUSTRIELLE - DPFFZ

DPFFZ

Oui

04

1 340

Hall en béton

Quai de chargement

Semble intact

ZONE FRANCHE INDUSTRIELLE - DPFFZ

DPFFZ

Oui

08

614

Hall en béton

Quai de chargement

Semble intact

ZONE FRANCHE INDUSTRIELLE - DPFFZ

DPFFZ

Oui

34

510

Hall en béton

Rampe d’accès

Semble intact

 Entrepôts utilisés par les organisations humanitaires

Avec l’appui du gouvernement djiboutien à travers l’octroi d’un terrain d'environ 50 000 m², le PAM a construit et exploite une Base Logistique Humanitaire (HBL) situé à la périphérie de la ville de Djibouti, le long de la route nationale N1 menant en Éthiopie, avec une capacité de stockage allant jusqu'à 65 000 tonnes y compris 40 000 tonnes en vrac dans quatre silos. Le HBL est une installation polyvalente capable de traiter à la fois des produits alimentaires et non alimentaires ainsi que de fournir des installations pour accueillir des réunions, des ateliers et des formations.

Au niveau de l’ancien port de Djibouti, le PAM dispose également d’un entrepôt permanent dédié ainsi que d’une unité de stockage mobile.

Emplacement

Propriétaire

Disponible pour location

Capacité

(m²)

Type [1]

Accès [2]

Condition [3]

PK 20

PAM

Oui – Agences humanitaires exclusivement

2 800

Hall de stockage en béton couvert

Plat

Très Bonne

PK 20

PAM

Non

6 000

Hall de stockage en béton couvert

Plat

Très Bonne

PK 20

PAM

Oui

40 000 MT

Silos métalliques

Plat

Très Bonne

Zone industrielle

TAHER

Non

7 626

Hall de stockage en béton couvert

Plat

Bonne

Port de Djibouti

PDSA

Non

2 800

Hall de stockage en béton couvert

Plat

Bonne

Port de Djibouti

PAM

Non

1 400

Unité mobile de stockage

Plat

Bonne

 

 

image 40

Entrepôts du secteur public 

Les entrepôts publics sont essentiellement localisés au sein de les zones franches industrielles et utilisés à des fins commerciales.

Chaîne de froid

Les chambres froides sont essentiellement utilisées pour le stockage des produits pharmaceutiques y compris les vaccins

 

Emplacement

Organisation / Propriétaire

Type 

Rafraîchissement / Alimentation 

Quantité

Capacité Totale

(m³)

Condition

Zone franche Venise

BMMI

Congélateur

 

01

1 100

Semble intact

PK13

East Africa Holdings

Chambre froide et antichambre

Compression

01

400

Semble intact

PK13

East Africa Holdings

Congélateur et antichambre

Compression

07

2 800

Semble intact

PK20

PAM

Chambre froide positive

Compression

02

1 200

Semble intact

ZONE FRANCHE DPFZ

SEVEN SEAS

Congélateur

A base d’ammoniaque

02

4 000

Semble intact

 

 

2.7 Évaluation des meuneries / Minoteries

 

Étant un pays non producteur de céréales, le secteur de la meunerie n’est pas attractif pour les opérateurs économiques à Djibouti. Sur l’ensemble du territoire national, seule 01 minoterie a été identifiée.

La MINOTERIE NASMA, est située au PK13, à la périphérie de la ville de Djibouti, le long de la route nationale vers l'Éthiopie.

Pour plus d'informations sur les coordonnées des entreprises de meunerie, veuillez consulter le lien suivant : 4.6 Liste des contacts des meuneries et des entreprises de stockage

Minoterie NASMA

 

Nom et adresse de la compagnie

Contact et Email

Telephone et Fax

Minoterie NASMA

PK 13 - Djibouti

 

Nom : Mr Guelleh Mahamoud

Titre : Directeur General

Email: stgr2007@hotmail.fr

Tel: + 253 21 356307

 

Fax: + 253 21 351850

 

Installations

Aire de stationnement à l'intérieur de l'enceinte (m²)

30 000 m2 (3 hectares)

Drainage

Bon

Equipment de lute incendie

Oui - Extincteurs

Nombre de Ventilateurs (dépisté)

50

Charge électrique (KVA)

400

Générateur(s) de secours

Oui

 

Équipement de mouture

Origine de la machine

Année de fabrication

Année d’installation

Condition (état)

Chine

2012

2013

Bonne

 

Maintenance

Durée

24 Heures / Semaine

Type de Maintenance

PREVENTIVE

 

Autre équipement ou machine installé

Type d’Équipement

Disponible

Nombre

Propriétaire

Commentaires

Mangeoire d’enrichissement (Distributeur correcteur)

Oui

 

Oui

 

Usine de nettoyage de sacs

Oui

 

Oui

 

Testeur d’humidité

Oui

 

Oui

 

Usine de lapidation (unité de mouillage)

Oui

 

Oui

 

Extracteur de métal

N/A

 

 

 

 

Personnel

Nombre de travailleurs qualifiés à temps plein

03

Nombre de travailleurs à temps plein

25

 

Pont bascule

Nombre

0

Capacité (MT)

Longueur (m)

Type

Dans l’enceinte

N/A

N/A

N/A

Hors de l’enceinte

N/A

N/A

N/A

Bâtiment

 

Longueur (m)

Largeur (m)

Hauteur (m)

Bâtiment – ​​Moulin à blé

30

24

12

Bâtiment – ​​Moulin à maïs

N/A

N/A

N/A

Murs (état)

Bon

Toit (état)

Bon

Sol (état)

Bon

Conditions & Propreté

  

Extérieur

Intérieur

Fissures dans les murs ou le toit

Non 

Non 

Signes d'activité de rongeurs

Non

Non

Signes d'entrée d'oiseaux

Non 

Non 

Gouttières/Drains endommagés

Non 

Non 

Signes d'humidité

Non 

Non 

Végétation Adjacente

Non 

Non 

Propreté

Mauvais

Bon

 

Lutte contre les animaux nuisibles

Fumigation

Oui 

Fréquence

Lorsque nécessaire

Sous-traité

Non 

Pulvérisation 

Non

Fréquence

N/A

Sous-traité

Non 

Rodenticides 

Non

Fréquence

Lorsque nécessaire

Sous-traité

Oui 

Piégeage des rongeurs

Non

Fréquence

Lorsque nécessaire

Sous-traité

Oui

 

Sécurité 

Sécurité

Bon

Enceinte

Clôturée

Autres commentaires

N/A

 

Accès

Distance de la ville principale (km)

16 Km de Djibouti ville

Temps de trajet si pas situé en ville (heures)

15 minutes  

État de la route jusqu'à l'usine

Bonne route

Limitations routières (si existant)

N/A 

Tonnage maximum

40

Connexions ferroviaires

Non

Sur le chemin de fer de :

 

N/A

 

Autres commentaires

RAS

 

 

 

 

 

 

 

 

Capacité de fraisage (Écrasement)

Denrée

Capacité Journalière (MT)

 Activité mensuelle (MT)

Blé

60

1800

Mais

N/A

N/A

 

 

Capacité de stockage

Stockage en tonnes métriques

Blé – Couvert (MT)

Farine – Couvert (MT)

Dans l’enceinte

3000

600T

Hors de l’enceinte

Non

700T

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Capacité à mélanger

60 Tonnes

 

Taux de chargement et de décharge

  1. Chargement : 40 T par jour
  2. Déchargement : 400 T par jour

 

Capacité de transport à l'usine

50 camions

 

 

3 Djibouti Logistics Services

Djibouti Logistics Services

Disclaimer: Registration does not imply any business relationship between the supplier and WFP / Logistics Cluster, and is used solely as a determinant of services, and capacities. Please note: WFP / Logistics Cluster maintain complete impartiality and are not in a position to endorse,comment on any company's suitability as a reputable service provider.

The following sections contain information on the logistics services of Djibouti

3.1 Carburant

Aperçu

Djibouti ne possède pas de ressources en hydrocarbures. À ce jour aucune réserve de pétrole ou gaz naturel n’a été prouvée, malgré des recherches débutées en 2011. Djibouti est néanmoins un acteur central pour le transport d’hydrocarbures : tous les produits pétroliers distribués en Ethiopie sont importés via Djibouti. En 2020, les hydrocarbures représentaient 29,5 % du total du volume du trafic portuaire du pays. Afin de faire face à la demande croissante en hydrocarbures et produits transformés en Ethiopie, le gouvernement djiboutien souhaite améliorer et augmenter ses infrastructures pétrolières. Le pays a également conclu un accord avec son voisin éthiopien visant la construction d’un gazoduc permettant d’acheminer le gaz naturel découvert en Ethiopie vers les ports djiboutiens.

Approvisionnement du pays en produits pétroliers et les sources d’approvisionnement

En 2015, la Société Internationale d’hydrocarbures de Djibouti (SIHD) se voit accorder l’exclusivité de l’importation des hydrocarbures raffinés à Djibouti dans le but de sécuriser l’approvisionnement du marché intérieur et de constituer un stock de sécurité en cas de rupture pour assurer l’approvisionnement.

SIHD offre à ses clients :

  • Du carburant importé (JETA1, GASOIL et MOGAS) pour les transports,

  • De l’énergie pour le chauffage et la lumière,

  • Des lubrifiants pour faire tourner les moteurs et

  • Les produits pétrochimiques utilisés pour fabriquer des objets du quotidien tels que les produits agro-alimentaires, de l’électricité et les matériaux de construction. 

https://www.sihdj.com/

Les sociétés, RUBIS ENERGIE, NOC (National Oïl Company) et UCIG (United Capital Investment Groups) sont les principaux clients de SIHD, Elles opèrent à Djibouti comme distributeurs de carburant sur le marché à travers leurs stations-service désignées et pour l'exportation.

En 2015, RED SEA Bunkering obtient l’exclusivité pour l’activité d’avitaillement maritime a Djibouti.

Red Sea Bunkering exploite 2 barges et 1 stockage flottant Aframax dans les eaux territoriales de Djibouti. Red Sea Bunkering a acquis la première barge de ravitaillement MT RED SEA 1 en novembre 2015 et Red Sea Bunkering continue d'assurer le service de ravitaillement en mer dans les eaux territoriales de Djibouti.

https://www.journalofficiel.dj/texte-juridique/arrete-n2015-793-pr-mern-accordant-lexclusivite-pour-lactivite-davitaillement-maritime-a-la-societe-red-sea-bunkring/

Red Sea Bunkering a ajouté sa deuxième Bunker Barge MT VER en décembre 2019 pour mieux servir les clients de Red Sea Bunkering.

Red Sea Bunkering a ajouté son stockage flottant Aframax MT RED SEA II EX-GSS en mars 2021 pour faire de Djibouti un hub de bunker afin d'augmenter les volumes de bunker dans la région.

image-20240708134931-1

https://rsbunkering.com/

image-20240708134931-2image-20240708134931-3image-20240708134931-4

Dépôts de produits liquides

Tout le carburant importé est stocké dans l'installation portuaire Horizon Terminal (HDTL) d'une capacité de stockage de 393 000 mètres cubes pour desservir Djibouti et la région (Éthiopie) dont tous les opérateurs louent une capacité de stockage à HDTL.

Prix du carburant

Le prix à la pompe est réglementé par le gouvernement via le ministère du Budget. Les prix peuvent varier en fonction des taxes et des avantages des fournisseurs, conformément aux exigences, règles et réglementations du gouvernement. Les prix au litre sont publiés dans la grille tarifaire le 10 de chaque mois, puis communiqués aux établissements concernés.

Prix du carburant par litre au : 13/01/2024

(Monnaie locale et USD - $)

Essence

310 FDJ / 1,74 USD

Gazole

205 FDJ / 1,15 USD

Paraffine

N/A

Jet A-1

120 FDJ / 0,68 USD

 

Variations Saisonnière

Variations Saisonnières

Existe-t-il des priorités nationales en matière de disponibilité de carburant ? (C’est-à-dire y a-t-il des restrictions ou des priorités pour la fourniture de carburant, par exemple aux militaires ?)

Oui. La fourniture en carburant de EDD (Electricité de Djibouti), le fournisseur national d'électricité, est prioritaire afin d'assurer l'approvisionnement des ménages en électricité dans tout le pays.

Existe-t-il un système de rationnement ?

Non

Le carburant pour les groupes à faible revenu/vulnérables est-il subventionné ?

Oui - Le gouvernement subventionne le kérosène

L'industrie locale peut-elle augmenter l'approvisionnement en carburant pour répondre aux besoins humanitaires ?

Oui

Est-il possible pour une organisation humanitaire de contracter directement un fournisseur/distributeur de bonne réputation pour subvenir à ses besoins en carburant ?

 

Oui

Transport du carburant

Tous les navires sont déchargés au Terminal Horizon HDTL via des pipelines vers un stockage en vrac.

  • Du stockage en vrac à la pompe de distribution, le carburant est transporté par camions-citernes ;

  • Du stockage vrac au stockage fournisseur à l'aéroport, le carburant est transporté par camion-citerne ;

  • De Djibouti vers les principales communes, le carburant est transporté par camions-citernes.

En cas d'augmentation considérable de la demande locale, il est possible de s'appuyer sur les stocks éthiopiens en attente chez HDTL, qui sont plus que suffisants pour répondre à toute la demande de Djibouti.

Normes, Qualité et Testing

Mesures de contrôle de l'industrie

Les réservoirs sont-ils suffisamment protégés contre le mélange d'eau avec le carburant ?

Oui

Y a-t-il des filtres dans le système qui surveillent où le carburant est chargé dans l'avion ?

Oui

Y a-t-il un revêtement époxy adéquat des réservoirs sur les camions ?

Oui

Y a-t-il présence d'équipements de lutte contre l'incendie appropriés ?

Oui

 

Autorité de régulation /normalisation

Existe-t-il une autorité de normalisation nationale ou régionale ?

Oui

Si oui, veuillez identifier l’autorité nationale et/ou régionale appropriée.

National : ADN - Agence Djiboutienne des Normes et de la qualité

Si oui, les normes sont-elles adéquates/correctement appliquées ?

Oui. Elles sont conformes à la réglementation nationale.

 

Laboratoire de test

Existe-t-il des laboratoires de test ?

NON

 

Pour plus d'informations sur les contacts des fournisseurs de carburant, veuillez consulter le lien suivant: 4.7 Liste de contacts des fournisseurs de carburant

 

 

 

3.2 Transporteurs

La capacité actuelle de transport routier du pays réside principalement dans des entrepreneurs privés, pour la plupart basés dans la ville de Djibouti. Le marché du transport routier est principalement composé de petites et moyennes entreprises. Au cours des dernières années, le transport de marchandises à Djibouti a connu une augmentation importante, notamment via les ports de Djibouti vers le marché local et vers l'arrière-pays.

Mises à part les activités de transport dans et autour de la ville de Djibouti, Le marché local du transport terrestre est caractérisé par la présence d'acteurs dominants et par divers facteurs politiques et spécifiques à la région. De plus, le délabrement des infrastructures routières et l’état des routes secondaires sont des facteurs qui n’attirent pas les transporteurs dans les régions.

Il est donc très difficile dans un tel contexte de constituer un réseau de transporteurs sur la base exclusive de la qualité services au travers d'un système d'appel d'offres.

D’après l’expérience des dernières années, les contraintes du transport intérieur de la ville de Djibouti vers/au sein du district peuvent être classées comme suit :

  • Faible capacité de transport.
  • Monopole des transports au niveau du district (absence de concurrence)
  • Tarifs de transport élevés.
  • Absence de connaissances ou de ressources (financières/ateliers, équipements, pièces de rechange) pour gérer correctement les activités de transport.
  • Mainmise des autorités gouvernementales sur le secteur des transports (empêchant les concurrents externes d'opérer) sous le couvert de la politique visant à développer l'industrie des transports au niveau local/district.

L'ATRD (Association Transporteur Routier de Djibouti) est une association professionnelle de propriétaires d'entreprises volontaires impliqués dans le secteur du fret à l'intérieur et à l'extérieur de Djibouti. Il se concentre sur la facilitation du commerce du transport en transit pour l’arrière-pays, principalement pour les marchandises conteneurisées.

Pour plus d'informations sur les contacts des transporteurs, veuillez consulter le lien suivant : 4.8 Liste de contacts des transporteurs

Nom de l’entreprise : Ibrahim Aboubaker Abdoulkader (I.A.A))

Djibouti

abdoaboubaker@yahoo.fr

+253 77 82 79 28 / 77 81 81 53 

Régions Couvertes

Toutes des régions

 

Nombre de

Véhicules

Capacité par

Véhicule (MT)

Commentaires / Condition des Véhicules

SINOTRUCK DUMP TRUCK

04

20

Bon

DAIHATSU Dump Truck

01

03

Vieux

LANDCRUISER PICK-UP

01

01

Vieux

SINOTRUK SEMI-TRAILER

01

40

Neuf

SINOTRUK CARGO CRANE

01

22

Neuf

SINOTRUK CARGO

01

25

Vieux

Capacité Total

09

171

 

 

Nom de l’entreprise : MARITIME TRANSPORT INTERNATIONAL SARL

Djibouti

mohamed.adour@gulfagencys.com

+253 21 35 14 55

Régions Couvertes

Toutes des régions

 

Nombre de

Véhicules

Capacité par

Véhicule (MT)

Commentaires / Condition des Véhicules

CAMIONS REMORQUES 12 m

17

30

Bon

CAMIONS REMORQUES 12 m

23

45

Bon

Capacité Total

40

1545

 

 

Nom de l’entreprise : Syndicat Régional des camionneurs d'Ali Sabieh

Ali-Sabieh

hassanaska23@gmail.com

+253 77 61 87 21

Régions Couvertes

Toutes des régions

 

Nombre de

Véhicules

Capacité par

Véhicule (MT)

Commentaires / Condition des Véhicules

SINO-TRUCK

02

35

Bon

NISSAN - IZUZU

20

15

Bon

DINA-

14

7

Bon

Capacité Total

36

468

 

 

 

Nom de l’entreprise : Syndicat des camionneurs du Sud

Dikhil

hassanaska23@gmail.com

+253 77 61 87 21

Régions Couvertes

Dikhil

 

Nombre de

Véhicules

Capacité par

Véhicule (MT)

Commentaires / Condition des Véhicules

 

56

10

Bon

 

45

15

Acceptable

 

25

25

Acceptable

Capacité Total

126

1 860

 

 

SYNDICAT PROFESSIONEL DU TRANSPORT DES CAMIONEURS DU PORT (S.P.T.C.P)

Djibouti

+253 77 83 25 56

Régions Couvertes

Toutes les régions

 

Nombre de

Véhicules

Capacité par

Véhicule (MT)

Commentaires / Condition des Véhicules

Camions carrosserie

15

20

Bon

Camions remorques

35

20

Bon

Capacité Total

50

1 000

 

 

 

3.3 Main d’œuvre 

Malgré la forte croissance économique enregistrée par Djibouti au cours des dix dernières années, le pays affiche un des taux de chômage les plus élevés au monde, atteignant près de 50 % en 2022. En outre, ce chiffre atteint 70 % chez les moins de 30 ans.

Plusieurs facteurs expliquent cette situation. D’abord, Djibouti est sous l’effet d’une importante pression démographique dont la vitesse reste supérieure à celle de la croissance économique.

D’autre part, l’économie est minée par de nombreux éléments structurels négatifs. D’abord, il y a une main-d’œuvre faiblement qualifiée, la corruption et la mauvaise gouvernance. À titre d’exemple, le gouvernement voit ses entrées fiscales stagner, voire diminuer ; les exonérations sont généralisées et l’expansion du secteur financier a largement échappé au contrôle fiscal.

Ensuite, en tant que voisin possédant un accès à la mer, Djibouti se retrouve dans une situation de dépendance commerciale envers l’Éthiopie. Douze fois plus peuplé que son voisin, ce géant régional a été touché par un grave conflit en 2020-2021, entraînant une baisse des flux commerciaux. Puisque les transports et la logistique représentent 85 % du produit intérieur brut djiboutien, le conflit en Éthiopie a pesé lourdement sur l’économie djiboutienne.

Enfin, la majorité de la population dépend toujours largement de l’économie informelle. Cette situation de travail non-enregistré généralisé gonfle donc les chiffres officiels du chômage.

https://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BMAnalyse/3415

Législation de travail : A Djibouti, la durée légale du travail des salariés, quels que soient leur sexe et leur mode de rémunération, est fixé à quarante-huit heures par semaine. Cette durée peut être dépassée par application des règles relatives aux équivalences, aux heures supplémentaires, à la récupération des heures de travail perdues et à la modulation éventuellement prévue par les Conventions Collectives.

https://www.journalofficiel.dj/texte-juridique/decret-n2019-183-pr-mtra-fixant-les-modalites-de-repartition-de-la-duree-du-travail-et-lamplitude-maximale-journaliere/

Depuis le 02/01/2017, Les horaires du travail dans l’Administration et les Etablissements Publics, sont fixés comme suit :

Du dimanche au jeudi inclue

– de 8 heures à 17 heures avec une pause déjeuner de 13 heures à 14 heures.

https://www.journalofficiel.dj/texte-juridique/decret-n2016-352-pr-mtra-fixant-les-nouveaux-horaires-de-travail/

Disponibilité de la main d’œuvre : Dans le pays, le secteur des services reste le véritable réservoir d’emplois, mobilisant à lui seul 62,29 % de la main d’œuvre totale en 2019. Moteur du secteur des services du pays, l’activité portuaire est en pleine évolution depuis plusieurs années.

 

image-20240708142027-1

 

https://www.afdb.org/sites/default/files/documents/publications/djibouti_-_etude_sur_un_nouveau_modele_de_croissance_-_afdb_juin_2023_004-compresse.pdf

 

On vit également à Djibouti une situation assez critique qui se traduit par une concentration des emplois dans le secteur public (administrations et entreprises publiques) et le secteur privé informel, principalement dans les secteurs de la construction, du commerce de gros et de détail, des transports et des services ménagers. D’un autre côté, les secteurs qui portent la croissance ont un taux d’employabilité faible. Il en est ainsi du secteur des transports qui n’emploie que 7,6 % des travailleurs du secteur privé formel et 5,3 % des travailleurs du secteur privé informel. La concentration des emplois dans le secteur public est liée à l’existence à Djibouti d’une prime salariale pour les travailleurs du secteur public, qui semble être indépendante du capital humain ou des attributs personnels, et est plutôt liée au genre (embauche d’hommes au dépend des femmes) et aux liens parentaux. 

Cette prime conduit à un niveau relativement élevé des salaires dans le secteur public, ce qui induit une pression à la hausse des salaires dans le secteur privé. Ainsi, selon les données 2012 de la banque mondiale sur le secteur des transports et de la logistique (secteur dominant de l’économie du pays), le salaire mensuel se situe entre 300 USD et 500 USD contre 70 USD en Éthiopie, soit donc un renchérissement des coûts de production qui pénalise fortement l’emploi privé formel

 

Aperçu des coûts de main-d'œuvre

 

Coût
(Monnaie locale & USD - $)

Coût à compter de septembre 2023

Salaire mensuel le plus bas*

 

69,600 DJF / USD 19,48

 

15/09/2023

Salaire mensuel moyen*

 

276,000 DJF/ USD 35,53

 

15/09/2023

Salaire mensuel le plus élevé*

 

1,230,000 DJF / USD 256,32

 

15/09/2023

 

* Pas du point de vue de la loi, mais de la pratique courante

image-20240708142027-2

https://www.salaryexplorer.com/average-salary-wage-comparison-djibouti-c59?expand_article=1

 

 

3.4 Évaluation des Télécommunications

La République de Djibouti a déployé des efforts considérables pour promouvoir le développement du secteur des TIC dans le but d'atteindre les Objectifs de Développement Durable (ODD) d'ici 2030.

REGULATION

  • Le secteur des télécommunications à Djibouti est régulé par l’Autorité de régulation multisectorielle de Djibouti – ARMD. Cette autorité a été créée pour veiller à l'application des lois, réglementations et conventions relatives au secteur des Télécommunications/TIC.
  • Le projet de code numérique : plusieurs projets de loi ont été finalisés pour favoriser le développement du secteur et protéger les consommateurs.
  • Djibouti est le site d’atterrissage de huit importants câbles sous-marins de fibres optiques, ce qui lui confère un grand potentiel pour tirer parti des technologies numériques, y compris les services financiers mobiles.
  • Djibouti Telecom reste le seul fournisseur de services de connectivité téléphonique et de données du pays. Au cours des 10 dernières années, Djibouti Télécom a investi plus de 200 millions de dollars pour l’amélioration des infrastructures et des services de télécommunications

INFRASTRUCTURE

  • Le projet de câble sous-marin DARE1 entré en service en janvier 2021 : DARE1 est le premier câble régional qui relie Djibouti à Mombasa en passant par Bosaso et Mogadiscio.
  • La mise en œuvre des mesures nécessaires pour accueillir l'atterrissage prévu à Djibouti de 5 autres câbles sous-marins de dernière génération en plus des 8 câbles déjà opérationnels.
  • Densification et optimisation des réseaux mobiles 2G, 3G et 4G. Le programme d'extension vise à renforcer les sites existants et à construire de nouveaux sites sur l'ensemble de notre territoire.
  • La modernisation des réseaux fixes nationaux ;
  • Déploiement du réseau haut débit (FTTH) et haut débit via wifi mobile dans la capitale et les capitales régionales.
  • La construction de centres de données pour héberger des données nationales, régionales et internationales

SERVICES

  • Augmentation des abonnements aux services de télécommunications mobiles : près de 520 000 abonnés en 2022.
  • L'évolution du taux de pénétration des smartphones à Djibouti ; plus de 75% des smartphones sont compatibles avec le réseau 4G plus de Djibouti Telecom.
  • Explosion du nombre d'internautes mobiles, la consommation quotidienne de données mobiles a atteint 78 To par jour.
  • Le succès du Mobile Money, qui s'est traduit par un nombre croissant d'abonnés en seulement deux ans. Ce service va révolutionner le quotidien de tous les Djiboutiens et renforcer l’inclusion financière de la population djiboutienne.

https://international.djiboutitelecom.dj/news/progress-on-the-development-of-the-ict-sector/

Malgré ces efforts consentis par les pouvoirs publics, beaucoup reste à faire dans ce secteur. Djibouti est classé 158ème sur 175 pays dans l'indice de développement des TIC publié par l’Union Internationale des Télécommunications (UIT). La couverture est très limitée notamment dans les zones rurales et le gap digital sévère entre les plus pauvres et les plus riches. Seul 1 % de la population utilise l’internet, 41 % des ménages les plus pauvres possède un téléphone portable contre 89 % pour les plus riches (EDAM4). Contrairement à ses voisins dans la Corne de l’Afrique, la possession d’un téléphone mobile a peu progressé depuis 2003 alors qu’elle explosait dans les pays de sous-région. Les prix de l’internet sont très élevés, 40 fois supérieur à la moyenne de l’ASS et 69 % supérieur à celle de la région de l’Afrique du Nord et du Moyen Orient. Selon ITU, en 2017 seuls 17 % de la population avait des aptitudes de base (basic skills) en TIC.

https://www.afdb.org/sites/default/files/documents/projects-and-operations/djibouti_note_de_diagnostic_pays_-juin_2022_0.pdf

Pour plus d'informations sur les contacts télécoms, veuillez consulter le lien suivant :  4.11 Liste de contacts pour les services supplémentaires

Services Téléphone

Existe-t-il un réseau de téléphonie fixe ?

Oui

Est-ce qu'il permet les appels internationaux ?

Oui

Nombre et durée des périodes d'arrêt (en moyenne)

Principalement pendant la saison des pluies en cas d'accident technique, coupure de courant. Le temps d'arrêt est variable : entre 30 mn et une journée.

Fournisseurs de téléphonie mobile

DJIBOUTI TELECOM

Pourcentage approximatif de couverture nationale

80%

 

Règlements sur l'utilisation et l'importation

 

Règlements en Place ?

Autorité de régulation ?

Satellite

Non

N/A

Radio HF

Non

N/A

Radio UHF/VHF/HF: Portable, Base and Mobile

Oui

Oui (ARMD)

Répétiteurs UHF/VHF

Non

N/A

GPS

Oui

Oui (ARMD)

VSAT

Oui

Oui (ARMD)

Licences individuelles d'opérateur de réseau requises

N/A

Licences de fréquences requises

N/A

Systèmes de télécommunications humanitaires existants

Systèmes de télécommunication

 

PNUD

PAM

UNICEF

OMS

HCR

UNFPA

FAO

UNESCO

OIM

Fréquences VHF

Oui

Oui

Oui

Oui

Oui

Oui

Oui

Oui

Oui

Fréquences HF

Non

Non

Non

Non

Non

Non

Non

Non

Non

Emplacements des répétiteurs

Non

Non

Non

Non

Non

Non

Non

Non

Non

VSAT

Oui

Oui

Oui

Oui

Oui

Oui

Oui

Oui

Oui

Fournisseurs de Service Internet (FSI)

 

Fournisseurs d’accès internet

Existe-t-il des FSI disponibles ?

OUI

Si oui, sont-ils privés ou publics ?

Public

Dial-up uniquement ?

Oui

Tarifs approximatifs (monnaie locale et USD - $)

Dial-up

 15 DJF / 0,08 USD

Haut débit

 ADLS : 50.450 DJF / 308 USD

Bande passante "dédiée" max

15 mbps

Opérateurs de réseau mobile (ORM)

Société

Nombre de points de vente Agents par zone

Force du signal dans le secteur

Sous contrat pour les Programmes des transferts monétaires humanitaires ?

Services offerts

(ex. Paiement Marchant,

Décaissements groupés,

Paiement de factures……)

 

DJIBOUTI TELECOM

 

 

10 agences dont 06 à Djibouti, 01 à Dikhil, 01 à Obock, 01 à Tadjourah et 01 à Ali-Sabieh

Bonne dans les chefs lieu de régions, mais mauvaise dans les zones périphériques

Oui

Transfert mobile (mobile-money), Internet-Téléphonie mobile

 

 

3.5.1 Fournisseurs de denrées alimentaires

Aperçu

Avec moins de 1 000 km² de terres arables pour une superficie totale de 23 200 km² et seulement 130 mm de précipitations annuelles en moyenne, Djibouti souffre d'un déficit chronique de denrées alimentaires et dépend des importations pour subvenir à ses besoins en nourriture. Malgré des plans de développement mis en place au niveau national par le ministère de l’Agriculture, de l’Eau, de la Pêche et de l’Elevage qui élabore la politique de l’eau et du développement rural ou la FAO au niveau international, Djibouti reste largement dépendant des importations avec un IDR global de 138 %.

Les céréales représentent l’une des sources principales d’importation avec plus de 0,7 MT importées chaque année. De même, 0,3 MT de sucre et 0,2 MT d’huile de palme sont importées chaque année.

Pour plus d'informations sur les coordonnées des fournisseurs de produits alimentaires, veuillez consulter le lien suivant :  4.10 Liste des contacts des fournisseurs

 

Types de détaillants disponibles

Type de revendeur

Rang

(1-5)

Supermarché – se concentre principalement sur la fourniture d'une gamme de produits alimentaires, de boissons, de nettoyage et d'assainissement ; avoir un pouvoir d'achat important ; font souvent partie de chaînes nationales/régionales/mondiales.

5

Épicerie / Mini marchés – magasin de taille moyenne ; offre une gamme de produits plus limitée que les supermarchés ; a généralement un pouvoir d'achat bon/stable ; peut faire partie d'une chaîne ou d'une coopérative.

3

Magasin permanent à forte capacité d'approvisionnement – Magasin individuel/familial ; offre généralement moins de produits et une sélection limitée de marques ; bon stockage et options d'approvisionnement fiables.

2

Magasin permanent avec une capacité d'approvisionnement limitée magasin individuel/familial ; offre moins de produits et une sélection limitée de marques ; stockage limité et options d'approvisionnement instables.

2

Boutique mobile/Stand de marché – Magasin individuel/familial ; offre généralement moins de produits et une sélection limitée de marques ; peuvent être trouvés dans les marchés extérieurs, les camps ou les environnements instables.

1

Secteur de la distribution en gros

TWINGULF INDUSTRIES

https://twin-gulf.com/

Twingulf Industries est une entreprise pionnière dans la production de pâte alimentaire à Djibouti.

TWINGULF INDUSTRIES

Zone industrielle sud, Djibouti BP : 2597

+253 21 35 47 00

contact@twin-gulf.com

Nom de la société

TWINGULF INDUSTRIES

Adresse

Zone industrielle sud, Djibouti

Le fournisseur a-t-il sa propre capacité de production/fabrication ?

OUI

Le fournisseur a-t-il sa propre capacité de vente au détail ?

Oui

Le fournisseur dispose-t-il de sa propre capacité de transport ?

Oui

Le fournisseur dispose-t-il de ses propres installations de stockage ?

Oui

Turnover approximatif en MT

3000

Méthodes de paiement acceptées

Virement bancaire / Cheque

Autres commentaires

RAS

 

Marchandises primaires/marchandises disponibles

Marchandises par type**

(SITC Rev 4 Division Code - Titre)

Commentaires

00 – Animaux vivants (autres que poissons, mollusques, etc…)

Non

 

01 - Viande et préparations de viande

Non

 

02 - Produits laitiers et œufs d'oiseaux

Non

 

03 - Poissons (pas de mammifères marins), crustacés, mollusques …

Non

 

04 - Céréales et préparations céréalières

Oui

Pâtes alimentaires – Spaghettis et Macaroni

05 – Fruits et légumes

Non

 

06 - Sucres, préparations sucrées et miel

Non

 

07 - Café, thé, cacao, épices et leurs produits manufacturés

Non

 

09 - Produits et préparations alimentaires divers

Non

 

41 - Huiles et graisses animales

Non

 

42/43 - Graisses et huiles végétales fixes, brutes, raffinées ou fractionnées

Non

 

POIKA INTERNATIONAL COMPANY

 

POIKA INTERNATIONAL COMPANY

 

Nom de la société

POIKA INTERNATIONAL COMPANY

Adresse

A proximité d'Algalux +253 21 36 19 46 / +253 77 86 54 05

nasriouss@hotmail.com

Le fournisseur a-t-il sa propre capacité de production/fabrication ?

Non

Le fournisseur a-t-il sa propre capacité de vente au détail ?

Oui

Le fournisseur dispose-t-il de sa propre capacité de transport ?

Oui

Le fournisseur dispose-t-il de ses propres installations de stockage ?

Oui

Turnover approximatif en MT

/

Méthodes de paiement acceptées

Cash

Autres commentaires

RAS

 

Marchandises primaires/marchandises disponibles

Marchandises par type**

(SITC Rev 4 Division Code - Titre)

Commentaires

00 – Animaux vivants (autres que poissons, mollusques, etc…)

Non

 

01 - Viande et préparations de viande

Non

 

02 - Produits laitiers et œufs d'oiseaux

Non

 

03 - Poissons (pas de mammifères marins), crustacés, mollusques …

Oui

Produits de mer

04 - Céréales et préparations céréalières

Non

 

05 – Fruits et légumes

Non

 

06 - Sucres, préparations sucrées et miel

Non

 

07 - Café, thé, cacao, épices et leurs produits manufacturés

Non

 

09 - Produits et préparations alimentaires divers

Non

 

41 - Huiles et graisses animales

Non

 

42/43 - Graisses et huiles végétales fixes, brutes, raffinées ou fractionnées

Non

 

IMENROBB

https://www.imenrobb.tn/

ImenRobb est la 1ere en Tunisie spécialisée dans la transformation alimentaire de dattes. Implanté à kébili chef-lieu de la région oasienne de Nefzaoua en Tunisie, l’entreprise offre une large gamme de dérivés de dattes sous différentes formes et distribués à Djibouti :

  • Robb de dattes ou « miel de dattes »
  • Sirop de dattes
  • Confiture de dattes
  • Crème de dattes aux fruits secs
  • Jus de dattes
  • Pâte de dattes aromatisée
  • Pâtisseries aux dattes
  • Sucre de dattes

image-20240708144712-1

 

IMENROBB

 

Nom de la société

IMENROBB

Adresse

Zone Industriel Route de Tozeur KEBILI 4200 Tunisie

+253 75 49 34 80

contact@imenrobb.tn

Le fournisseur a-t-il sa propre capacité de production/fabrication ?

Oui en Tunisie

Le fournisseur a-t-il sa propre capacité de vente au détail ?

Non

Le fournisseur dispose-t-il de sa propre capacité de transport ?

Oui

Le fournisseur dispose-t-il de ses propres installations de stockage ?

Oui

Turnover approximatif en MT

/

Méthodes de paiement acceptées

Virements bancaire / Chèques

Autres commentaires

RAS

 

Marchandises primaires/marchandises disponibles

Marchandises par type**

(SITC Rev 4 Division Code - Titre)

Commentaires

00 – Animaux vivants (autres que poissons, mollusques, etc…)

Non

 

01 - Viande et préparations de viande

Non

 

02 - Produits laitiers et œufs d'oiseaux

Non

 

03 - Poissons (pas de mammifères marins), crustacés, mollusques …

Non

 

04 - Céréales et préparations céréalières

Oui

Pâtes alimentaires

05 – Fruits et légumes

Non

 

06 - Sucres, préparations sucrées et miel

Oui

Sucre de dattes

07 - Café, thé, cacao, épices et leurs produits manufacturés

Non

 

09 - Produits et préparations alimentaires divers

Oui

Pâte de dattes aromatisée, Confiture de dattes, Sirop de dattes

41 - Huiles et graisses animales

Non

 

42/43 - Graisses et huiles végétales fixes, brutes, raffinées ou fractionnées

Non

 

 

 

 

3.5.2 Autres fournisseurs

 

Pour plus d'informations sur les coordonnées des fournisseurs de produits alimentaires, veuillez consulter le lien suivant 4.10 Liste des contacts des fournisseurs

GROUPE AL GAMIL

Le groupe Al-Gamil a débuté son activité en 1978 avec la Quincaillerie AL-GAMIL, située sur l'Avenue 13 et spécialisée dans la commercialisation d'une large gamme de produits tels que les outillages, matériaux de construction, de menuiserie, de plomberie, de mécanique, d’électricité, de peinture, de pneus et d’accessoires automobiles.

En 1996, le groupe a ouvert le Supermarché Al-Gamil, un point de vente stratégique de 15 000m² offrant une variété de produits alimentaires et non-alimentaires, y compris des meubles, matériel bureautique, informatique, électronique, vaisselle, verrerie, papeterie, électroménager, articles de sport et de la musculation, ainsi que des matériaux de construction.

En 2001, le Supermarché Nougaprix a été lancé, occupant une superficie de 9500m² et proposant une large gamme de produits allant de l'alimentation à l'habillement, en passant par la parfumerie, la lingerie, l'audiovisuel, les produits d’entretien, les jouets, les fournitures scolaires, la vaisselle, les vases et les fleurs.

En 2003, la Boutique du PK 15 a été ouverte, spécialisée dans la vente de pneus PIRELLI pour les camionneurs éthiopiens, assurant ainsi la sécurité des trajets le long du Corridor Djibouti-Ethiopie.

En 2006, la Supérette AL-GAMIL a été établie en tant qu'épicerie de proximité de 150 m², offrant des produits alimentaires en libre-service dans le quartier de GABODE V.

 En 2017, la société AL-NEIMA Immobilière a été créée pour promouvoir des biens immobiliers de qualités et la société Concassage AL-GAMIL a vu le jour pour promouvoir du béton de qualités qui respecte les normes.

 

Aperçu du grossiste

Nom de la société

Groupe Al-Gamil

Adresse

Zone Industrielle Sud - GABODE - BP 2997 DJIBOUTI

Téléphone : 00253 - 21 35 66 59 / 21 35 72 35

Fax : 00253 21 35 65 89/ 21 35 41 02

Mobile : 00253 77 73 97 97 / 77 83 98 98

Email. limag.quebec@gmail.com

Le fournisseur dispose-t-il de sa propre capacité de production/fabrication ?

Non

Le fournisseur dispose-t-il de sa propre capacité de vente au détail ?

Oui – Fourniture en gros en semi-gros

Le fournisseur dispose-t-il de sa propre capacité de transport ?

Oui

Le fournisseur dispose-t-il de ses propres installations de stockage ?

Oui

Chiffre d'affaires approximatif en USD - $

300 000 USD

Méthodes de paiement acceptées

Virements bancaires / chèques

Autres commentaires ou informations clés

RAS

  

Biens primaires/produits disponibles

Produits par Type**

(SITC Rev 4 Division Code - Title)

Commentaires

24/27 - Matières brutes, non comestibles, sauf carburant

Oui – Sable et gravier

Achat local

51 to 59 - Produits chimiques et connexes

Non

 

61 to 69 - Biens manufacturés classés principalement par matière

Oui - pneus en caoutchouc, ciment, raccords de tuyauterie en fer/acier, fil de cuivre, réservoirs métalliques

Materiel importé.

71 to 79 -Machines et équipement de transport

Oui – Pieces détachées de véhicules

Materiel importé.

81 to 89 - Articles manufacturés divers

Oui - luminaires, meubles

Materiel importé.

91/93/96/97 - Marchandises non classées ailleurs

Equipements salle de gymnastique

Materiel importé.

DONE DEAL MOTORS SARL

DD MOTORS est un concessionnaire de véhicules d’occasion spécialisé dans la distribution des véhicules et des pièces détachées et accessoires.

 

Aperçu du grossiste

Nom de la société

DONE DEAL MOTORS SARL

Adresse

CITE PROGRES, EN FACE DE LA PHARMACIE DE L’HOPITAL MILITAIRE

Tel. +253 77 85 96 00 / 77 57 57 28 / 77 81 89 79 

WhatsApp +253 77 57 57 28

chouaib125@gmail.com

Le fournisseur dispose-t-il de sa propre capacité de production/fabrication ?

Non

Le fournisseur dispose-t-il de sa propre capacité de vente au détail ?

Oui

Le fournisseur dispose-t-il de sa propre capacité de transport ?

Oui

Le fournisseur dispose-t-il de ses propres installations de stockage ?

Oui

Chiffre d'affaires approximatif en USD - $

/

Méthodes de paiement acceptées

Cash, Cheque, Virement bancaire

Autres commentaires ou informations clés

RAS

  

Biens primaires/produits disponibles

Produits par Type**

(SITC Rev 4 Division Code - Title)

Commentaires

24/27 - Matières brutes, non comestibles, sauf carburant

Non

 

51 to 59 - Produits chimiques et connexes

 

 

61 to 69 - Biens manufacturés classés principalement par matière

Oui

Véhicules d’occasion – Pieces détachées

71 to 79 -Machines et équipement de transport

Non

 

81 to 89 - Articles manufacturés divers

Non

 

91/93/96/97 - Marchandises non classées ailleurs

Non

 

 

RALLYE PIECE AUTO (SOCIETE DE COMMERCE GENERAL)

 

Aperçu du grossiste

Nom de la société

RALLYE PIECE AUTO (Société de commerce général)

Adresse

Zone industriel sud, Boulaos, Djibouti.

Le fournisseur dispose-t-il de sa propre capacité de production/fabrication ?

Non

Le fournisseur dispose-t-il de sa propre capacité de vente au détail ?

Oui – 2 magasins de vente en détail

Le fournisseur dispose-t-il de sa propre capacité de transport ?

Oui

Le fournisseur dispose-t-il de ses propres installations de stockage ?

Oui

Chiffre d'affaires approximatif en USD - $

/

Méthodes de paiement acceptées

Cash – Virement bancaire – Paiement mobile

Autres commentaires ou informations clés

RAS

  

Biens primaires/produits disponibles

Produits par Type**

(SITC Rev 4 Division Code - Title)

Commentaires

24/27 - Matières brutes, non comestibles, sauf carburant

Non

 

51 to 59 - Produits chimiques et connexes

Non

 

61 to 69 - Biens manufacturés classés principalement par matière

Oui

Pneus, pièces détachées et accessoires automobiles

71 to 79 -Machines et équipement de transport

Non

 

81 to 89 - Articles manufacturés divers

Oui

Batteries de voitures

91/93/96/97 - Marchandises non classées ailleurs

Non

 

 

3.6 Autres services

Aperçu

Les autres services utiles et nécessaires pour toute agence humanitaire désirant intervenir à Djibouti incluent entre autres : l’hébergement, l’eau et l’électricité, les services financiers, les services de déclarants en douanes et transitaires, les services de manutention et construction, les fournisseurs d’équipements de production d’énergie, les services postaux, les services d’édition et d’impression, la fourniture, la location et la maintenance des véhicules.


Pour plus d'informations sur les coordonnées des fournisseurs de produits alimentaires, veuillez consulter le lien suivant 4.10 Liste des contacts des fournisseurs

Hébergement

Ci-dessous une liste des hôtels agréés UNDSS. Certains hôtels peuvent ne pas disposer de système de réservation en ligne.

 

Société

Emplacement (s)

Adresse physique

Personne à contacter

Titre

Email

Téléphone (bureau)

Téléphone (mobile)

Fax

Site Web

 Description des services fournis

Auberge du Heron

Djibouti

Heron

 

 

reservations@aubergeleheron.com

 

+253 21 32 43 43

 

 

http://aubergeleheron.com/

 

Hôtellerie

Hôtel Acacias

Djibouti

Heron

Mme Kaltoum Aouled

Directrice Générale

reservation@hotelacaciasdjibouti.com

kaltoum.ahmed@acaciashôteldjibouti.com

+253 21 32 78 78

 

+253 21 32 78 79

http://acaciashotel-djibouti-hotels.com

Hôtellerie et restauration

SAMO Hotel

Djibouti

Plateau du serpent

 

 

customerservice@samohotel.com

 

+253 21 35 53 55

 

 

http://www.samohotel.com

 

Hôtellerie et restauration

Sheraton Hôtel

Djibouti

Ilot du Heron

M. Jean Philippe Bettencourt

Directeur Général

fatouma.ali@sheratondjibouti.com

 

+253 21 32 80 00

 

+253 21 32 88 88

Sheraton Djibouti - Djibouti | Marriott Bonvoy

 

Hôtellerie et restauration

Hôtel Ali- Sabieh

Ali-Sabieh

Hôtel Ali- Sabieh

M. Mahdi DJAMA Djilal

Directeur Général

alsabhot@intnet.dj

 

+253 21 35 32 64

 

+253 21 35 50 84

 

Hôtellerie

Hôtel Ménélik

Djibouti

Place du 27 juin

M. Anteneh Ayalou

Directeur Général

reservations@menelikhotel.com

 

+253 21 35 11 77

 

+253 21 35 46 82

https://menelikhotel.com/

 

Hôtellerie et restauration

Hôtel Alia

Djibouti

Avenue Georges Clemenceau

M. Badar Elmi Obsieh

Directeur Général

alia-hotel@intnet.dj

 

+253 21 35 82 22

 

+253 21 35 86 88

http://www.aliahotel-djibouti-hotels.com

Hôtellerie et restauration

Moulk Center

Djibouti

Route de l'aéroport

 

 

contact@apparthotelmoulkcenter.com

 

+253 21 34 57 59

 

 

 

http://www.apparthotelmoulkcenter.com/

Hôtellerie et restauration

Autres hôtels

Société

Emplacement (s)

Adresse physique

Personne à contacter

Titre

Email

Téléphone (bureau)

Téléphone (mobile)

Fax

Site Web

 Description des services fournis

ATLANTIC HOTEL SARL

Djibouti

Rue de Rome

Dr Saad Farah

Directeur Général

reservation@atlantichoteldjibouti.com

+253 21 33 11 00

 

 

http://www.atlantichoteldjibouti.com/

HÔTELLERIE-RESTAURATION

HOTEL AFRICA

Djibouti

 

M. Omar Yusuf

Directeur Général

 

+253 21 34 11 44

+253 77 86 04 70

+253 21 34 11 45

 

HÔTEL

HOTEL AFRICAN VILLAGE

Djibouti

Rond point de l'Aéroport

M. Youssouf Ahmed Ibrahim

Directeur Général

africanvillage08@gmail.com

 

+253 21 34 01 02

 

+253 21 35 35 57

 

HÔTEL/RESTAURANT

HOTEL AL MADINA

Djibouti

Rue Pierre Curie

M. Ibrahim Fouad SALEM

Directeur Général

almadina_hotelreservation@intnet.dj

+253 21 35 33 53

 

+253 21 35 80 10

 

HÔTEL/RESTAURANT

HOTEL ASSAMO

Djibouti

Blv. De Gaulle

M. Mohamed Nour

Directeur Général

 

+253 21 35 25 75

 

+253 21 35 60 09

 

HÔTEL/RESTAURANT

HOTEL AUBERGE SABLE BLANC

Djibouti

Zone Portuaire sud

Mme Djima Hassan Bouh

Directeur Général

 

 

+253 21 35 11 63

 

 

 

HÔTEL

HOTEL DE DJIBOUTI

Djibouti

Av. 13, Rond-point Einguella

M. Gamal Abdillahi Ahmed

Directeur Général

nalcodjibouti@yahoo.com

 

+253 21 35 64 15

 

+25321 35 28 33

 

HÔTEL

HOTEL DJIBOUTI PALACE KEMPINSKI

Djibouti

Îlot du Héron

M. Gilles Longuet

Directeur Général

sales.djibouti@kempinski.com

 

+253 21 32 55 55

 

+253 21 32 55 56

 

HÔTEL/RESTAURANT DISCOTHÈQUE

HOTEL HORSEED

Djibouti

Blv. De Gaulle

M. Kadar Ismael Ahmed

Directeur Général

horseedhotel@gmail.com

 

+253 21 35 23 16

 

 

 

HÔTEL/RESTAURANT

HOTEL IMPERIAL

Djibouti

Blv. Maréchal Lyautey-Plateau du Serpent

Mme Mireille Uwababyeyi

Directeur Général

mireilleuwababyeyi@yahoo.com

mperial.redsea@yahoo.com

+253 21 35 22 20

 

+253 21 35 40 72

 

HÔTEL/RESTAURANT

HOTEL L'AUBE

Djibouti

Ambouli, Route Nelson Mandela

M. Aden Omar Moussa

Gérant

 

+253 21 34 20 99

 

 

 

HÔTEL

HOTEL LA SIESTA

Djibouti

Route de la siesta

M. Yasser Khalifa

Gérant

 

+253 21 35 78 03

 

+253 21 35 03 03

 

HÔTEL/RESTAURANT

HOTEL PLEIN CIEL

Djibouti

Av. Administrateur Bernard

M. Ali Aref Bourhan

Directeur Général

cielnet@intnet.dj

 

+253 21 35 38 41

 

+253 21 35 68 57

 

HÔTEL

HOTEL RAYAN SARL

Djibouti

Rue Bourhan Bey

M. Mahamoud Nour Mourasse

Directeur Général

hotelrayandjib@gmail.com

 

+253 21 35 34 45 / 21 35 33 07

 

+253 21 34 21 10

 

HÔTEL

HOTEL RESIDENCE BELLEVUE

Djibouti

Av. Cheick Osman

M. Idriss Mahamoud Djama

Directeur Général

bellevue@intnet.dj

 

+253 21 35 80 88

 

+253 21 35 24 84

 

HÔTEL

HOTEL RESIDENCE DE L'EUROPE

Djibouti

Place du 27 juin

M. Moustapha Abdi

Directeur commercial

heurope@intnet.dj

 

+253 21 35 50 60

 

+253 21 35 61 08

 

HÔTEL/RESTAURANT

HOTEL RESIDENCE LAGON BLEU

Djibouti

Av. Pierre Pascal

M. Abdi Farah

Directeur Général

ahmed-omarahmed@hotmail.fr

 

+253 21 35 78 32

 

+253 21 35 48 48

 

HÔTEL

HOTEL RESTAURANT OUGOUL

Djibouti

Av. Brazaville

M. Ahmed Amoud Ali

Directeur Général

hotelougoul@gmail.com

 

+253 21 35 40 00

 

 

 

HÔTEL/RESTAURANT

HOTEL ROYAL PLAZA

Djibouti

Av. Bonhour

M. Imad Farah

Directeur Général

hotel.restaurant.royal.plaza@gmail.com

+253 21 35 80 01

 

 

 

HÔTEL/RESTAURANT

RAHMA HOTEL

Djibouti

Quartier 3, Avenue 13

Abdi Assad

Gérant

 

+253 21 35 41 13

 

+253 21 35 66 55

 

HÔTEL

Hôtel Dar Es Salam

Djibouti

Tourisme

Ahmed Nouh

Gérant

hoteldaressalam@gmail.com

 

 

+253 77 85 39 66

+253 21 35 33 34

 

HÔTELLERIE-RESTAURATION

HOTEL BANADIR

Djibouti

Q1.AVENUE1

SIAD TIFOW OLAD

 

hotelbanadir@yahoo.com

 

+253 77 86 20 99

+253 77 71 17 52

+253 21 35 49 98

http://www.hotelbanadir.com

HOTEL

Électricité et Énergie

Le secteur de l’énergie est positionné comme un élément clé dans le plan de développement à long terme de Djibouti. En effet la « Vision Djibouti 2035 » identifie l’accès à l’énergie et la sécurité énergétique de ses habitants comme des objectifs stratégiques nécessaires à l’amélioration des conditions de vie des habitants et à l’expansion du secteur industriel.

Autrefois entièrement tributaire de la production thermique à base de combustibles importés, Djibouti a pu diversifier son mix électrique grâce à l’importation d’hydroélectricité via son interconnexion avec le réseau éthiopien depuis 2012.

Le pays ne dispose pas à ce jour de réserves prouvées de pétrole, malgré la vaste campagne d’exploration pétrolière lancée en 2016, qui a consisté en une série d’études prospectives géophysiques aéroportées sur plus de 3.350 km onshore et offshore dans le sud du pays

La production électrique est peu diversifiée puisqu’elle repose sur des centrales thermiques fossiles - fonctionnant au fioul ou au diesel importés – qui représentent la quasi-totalité de la production d’électricité produite dans le pays. Cette faible production s’explique par l’étroitesse du parc des centrales et la vétusté du réseau électrique.

L’interconnexion avec l’Éthiopie voisine en 2012 a permis de réduire significativement la dépendance du secteur au fioul et au diesel et de couvrir environ 70 % des besoins du pays.

Pourtant, Djibouti dispose d’un immense potentiel en énergies renouvelables - notamment géothermique - qui n’est pas encore exploité mais qui dans le futur pourrait permettre un accès universel à l’énergie, accroitre l’indépendance énergétique et positionner le pays comme un modèle avec un mix 100 % renouvelable.

Le mix énergétique actuel a créé une forte dépendance (hydro-énergie) vis-à-vis de l’Éthiopie dans le cadre d’un contrat d’approvisionnement non garanti.

Le coût de l’électricité reste parmi les plus chers dans la région – 0.32 USD / KWh en moyenne en 2023

https://africa-energy-portal.org/aep/country/djibouti

 

Électricité de Djibouti (EDD) est la compagnie publique qui gère le service public en matière de production et distribution de l’électricité sur l’ensemble du territoire de la République de Djibouti. La Commission de Régulation de l’électricité et de l’eau (CREE) créée le 15 Mars 2000 et chargé de la régulation du secteur de l’Electricité et du service public de I ‘eau potable dans les centres urbains ;

https://www.edd.dj/

La capacité de production du pays est de l'ordre de 143 MW en 2021.

Le réseau de transport et distribution représente environ 1 457 600 mètres répartis comme suit :

  • 4 186 mètres de haute tension ;

  • 399 000 mètres de moyenne tension ;

  • 640 000 mètres pour le réseau basse tension ;

Comme source de production, EDD dispose 4 systèmes d’exploitation électrique indépendants et une ligne d’interconnexion électrique avec l’Ethiopie :

  • 2 systèmes principaux de Djibouti ville (Puissance totale installée : 113 MW) : Centrale de Boulaos et Centrale de Marabout

  • 2 systèmes secondaires du nord et du sud (Puissance totale installée : 10 MW) : Subdivision Sud (Ali-Sabieh et Dikhil) et Subdivision Nord (Tadjourah, Obock et DAY)

  • 1 ligne d’interconnexion électrique (Puissance totale importée : 315 MW) avec l’Ethiopie depuis mai 2011.

 

Tableau récapitulatif de l'électricité et de l'énergie

Unité de production

Type

(Hydroélectrique, Thermale, etc.)

Capacité Installée

 (MW)

Production 2021 (MW)

 

EDD

Thermique

142

142

Interconnexion avec l’Éthiopie

/

315 MW importés

Services Financiers

Le système financier djiboutien est dominé par le secteur bancaire (94,0 % des actifs). Il repose sur 10 banques commerciales, 3 banques islamiques actives (La Saba African Bank, la Salaam African Bank et la East Africa Bank), 17 sociétés de transfert et 3 institutions de microfinance – CPEC Djibouti, CPEC Sud et CPEC Nord – qui enregistrent 33 728 membres et clients en 2019 dont 73,5% sont des femmes En 2019, l’encours des crédits accordés par ces institutions de microfinance s’élevait à 764 k USD.

Toutes les banques commerciales à l’exception de la Banque pour le Commerce et l’Industrie Mer Rouge (BCI-MR) sont étrangères. Le marché se structure autour de trois banques principales qui concentrent 70 % des actifs : la Banque pour le Commerce et l’Industrie Mer Rouge (BCI-MR), la Bank of Africa (BOA) et Exim Bank of Djibouti, autour desquelles gravitent une multitude d’acteurs. Depuis 2006, le secteur bancaire s’est ouvert aux banques étrangères (11). Les banques islamiques occupent une place importante sur le marché (23 % de l’actif bancaire total en 2018 ; 73 000 clients contre 20 000 pour la BCI-RM et la BOA).

Djibouti possède également de :

  • Deux organismes nationaux de sécurité sociale et de retraite – la Caisse nationale de sécurité sociale et la Caisse de retraite militaire.

  • Une institution de crédit spécialisé - le Fond de Développement économique de Djibouti créé en 2002, pour faire des crédits au PME a

https://www.tresor.economie.gouv.fr/Pays/DJ/le-secteur-bancaire-djiboutien-un-secteur-competitif

Aperçu des sociétés de transfert de fonds à Djibouti

Djibouti est loin d'être le pays où il est le plus facile d'envoyer de l'argent depuis d'autres pays. Cela étant dit, plusieurs options intéressantes s'offrent à vous.

Vous pouvez envoyer de l'argent vers Djibouti par :

Prestataire de transfert d'argent : Le moyen le moins cher et le plus rapide pour envoyer de l'argent est généralement d'utiliser un prestataire de transfert d'argent.

Virement bancaire direct : Vous pouvez également envoyer de l'argent directement par virement bancaire, mais cette méthode peut prendre plus de temps et coûter plus cher.

Mandat international : Vous pouvez choisir d'envoyer un mandat international, mais ce type de mandat n'est pas toujours disponible et est souvent assorti de restrictions.

Western Union reste le prestataire de transfert le plus rapide. Le principal inconvénient de l'option rapide de Western Union est qu'elle est plus chère que la plupart de ses concurrents.

Les autres prestataires sont : Xoom (le moins cher et le plus simple), Money Gram, RIA. Transfer Go, WorldRemit, Remitly, Wise.

La Poste de Djibouti assure, à travers son réseau, le transfert de fonds à la fois national et international via sa prestation intitulé Pos Transfert et ce à des tarifs très compétitifs.

Disponibilité du service à l’étranger dans les bureaux de poste des 7 pays suivants : France, Sénégal, Maroc, Tunisie, Madagascar, Egypte et le Qatar.

https://www.laposte.dj/?pg=ServicePostransfer

Banque pour le Commerce et l’Industrie Mer Rouge - BCIMR

Aperçu de l’entreprise

https://www.bcimr.dj/

Filiale à Djibouti du groupe Bred Banque Populaire (groupe BPCE), La BCIMR est une banque généraliste qui intervient sur tous les segments de marché : particuliers, entreprises, secteur public et institutionnels

Nom de l’entreprise

Banque pour le Commerce et l’Industrie Mer Rouge

Adresse physique du siège

Avenue Mahamoud Haid, Plateau du Marabout ; BP 2122 ; DJIBOUTI

REPUBLIQUE DE DJIBOUTI

Tél. : +253 21 35 08 57/21 313 000 (WhatsApp +253.77.02.95.95.)

Fax : +253 21 35 42 60

E-mail : contact@bcimr.dj

 

Disponible ?

Commentaires

(Montant de transfert ou de change max / min, etc.)

IBAN, BIC, ou SWIFT?

Oui

Code Swift : BCIMDJJX  

Fournit un service de change ?

Non

 

Initiera/recevra des virements électroniques ?

Oui

 

Fournit des services de prêt/crédit ?

Oui

 

Autres Commentaires ou Information clé

RAS

 

Autres emplacements (Voir contacts dans le tableau 4.11)

Djibouti

Autre (s) Ville(s)

Serpent

OBOCK

 

CAF Serpent

TADJOURAH

Mohamed Aden

ALI-SABIEH

Harbi

DIKHIL

Moulk Center

ARTA

Banque of Africa - Mer Rouge - BOAMR

Aperçu de l’entreprise

https://www.boamerrouge.com/

Créée en février 2011 après le rachat par le GROUPE BANK OF AFRICA de la Banque Indosuez Mer Rouge (BIMR) du Groupe Crédit Agricole. BANK OF AFRICA – MER ROUGE appartient au Groupe BOA, présent dans 18 pays africains.

BOAMR dispose de 10 agences, 101 448 Millions de DJF un effectif de 204 employés, PNB 5 102 Millions de DJF

Nom de l’entreprise

BANK OF AFRICA – MER ROUGE

Adresse physique du siège

CAF – 10 Place LAGARDE, BP 88, Djibouti ville

Tél. : (253) 21 35 30 16

Fax : (253) 21 35 16 38

E-mail : bnda@bndamali.com

 

Disponible ?

Commentaires

(Montant de transfert ou de change max / min, etc.)

IBAN, BIC, ou SWIFT ?

Oui

Code Swift : MRINDJJD

Fournit un service de change ?

Non

 

Initiera/recevra des virements électroniques ?

Oui

 

Fournit des services de prêt/crédit ?

Oui

 

Autres Commentaires ou Information clé

RAS

 

Autres emplacements (Voir contacts dans le tableau 4.11)

Djibouti

Autre(s) Ville(s)

AVIATION

 

ROUTE DE l’AEROPORT

 

HASSAN GOULED

 

BALBALA

 

CENTRE D’AFFAIRES

 

ELITE

 

BWADI MALL

 

PLATEAU DU SERPENT

 

PK12

 

CENTRE D’AFFAIRES

 

Exim Bank Djibouti SA

 

Aperçu de l’entreprise

https://www.eximbank-dj.com/index.php

Ouverte à Djibouti depuis 2012, EXIM Bank Djibouti est une filiale d'EXIM Bank Tanzanie qui a été reconnue comme la meilleure banque de détail de Tanzanie par Banker's Africa East Africa 2017

Nom de l’entreprise

EXIM BANK – Djibouti

Adresse physique du siege

EXIM Bank (Djibouti) S.A, 13 PLACE LAGARDE, BP.4455, Djibouti

Tél. :+253-21 35 15 14

Fax :

E-mail : infos-dj@eximbank.co.tz

 

Disponible ?

Commentaires

(Montant de transfert ou de change max / min, etc.)

IBAN, BIC, ou SWIFT ?

Oui

Code Swift : EXTNDJJD

Fournit un service de change ?

Oui

 

Initiera/recevra des virements électroniques ?

Oui

 

Fournit des services de prêt/crédit ?

Oui

 

Autres Commentaires ou Information clé

RAS

International Investment Bank - IIB

Aperçu de l’entreprise

 https://www.iibanks.com/

Présente a Djibouti depuis 2007, IIB est concentrée sur le corridor commercial éthiopien-Djibouti, et fournit des services bancaires commerciaux et transactionnels

Nom de l’entreprise

International Investment Bank

Adresse physique du siege

PLACE DU 27 JUIN, IMMEUBLE NO 15, RUE DIETHIOPIE Djibouti

Tél.: +253 21 35 50 06

E-mail : infodj@iibanks.com

 

Disponible ?

Commentaires

(Montant de transfert ou de change max / min, etc.)

IBAN, BIC, ou SWIFT ?

Oui

Code Swift : ICDJDJJD

Fournit un service de change ?

Non

 

Initiera/recevra des virements électroniques ?

Oui

 

Fournit des services de prêt/crédit ?

Oui

 

Autres Commentaires ou Information clé

RAS

Banque de Dépôt et de Crédit de Djibouti - BDCD

Aperçu de l’entreprise

http://bdcdjibouti.com/

La BDCD a démarré ses activités au premier trimestre 2008 pour fournir des services et produits bancaires aux entrepreneurs et petites entreprises djiboutiens

Nom de l’entreprise

Banque de Dépôt et de Crédit de Djibouti

Adresse physique du siège

Place Lagarde, BP 1929, Djibouti

TEL : (+253) 21 35 35 34

FAX : FAX : +253.21.35.08.80

Email. contact@bdcdjibouti.com

 

Disponible ?

Commentaires

(Montant de transfert ou de change max / min, etc.)

IBAN, BIC, ou SWIFT ?

Oui

Code swift: DECDDJJD

Fournit un service de change ?

Non

 

Initiera/recevra des virements électroniques ?

Oui

 

Fournit des services de prêt/crédit ?

Oui

 

Autres Commentaires ou Information clé

RAS

CAC International Bank SA

Aperçu de l’entreprise

https://www.cacintbank.com/en/

CAC International Bank a connu un début modeste à Djibouti en 2008, et fournit depuis lors des services bancaires et financiers à divers clients et entreprises

Nom de l’entreprise

CAC International Bank SA

Adresse physique du siège

Rue de Marseille, Djibouti City, Djibouti

Bamako-Mali

Tel : +253 21 35 63 63

Email : info@cacintbank.com

 

Disponible ?

Commentaires

(Montant de transfert ou de change max / min, etc.)

IBAN, BIC, ou SWIFT ?

Oui

Code Swift : CACDDJJD

Fournit un service de change ?

Oui

 

Initiera/recevra des virements électroniques ?

Oui

 

Fournit des services de prêt/crédit ?

Oui

 

Autres Commentaires ou Information clé

RAS

 

 

Autres emplacements (Voir contacts dans le tableau 4.11)

Djibouti

Autre(s) Ville(s)

Guichet Unique

 

Einguella

 

VIP

 

BAWADI MALL

 

FREE ZONE

 

 

SABA AFRICAN BANK – SABA

Aperçu de l’entreprise

 https://www.sababankweb.com/news/month/2022-11

Société par actions djiboutienne fondée en 2018, SABA AFRICAN BNK est une banque islamique qui offre à ses clients des services corporatifs, des services aux institutions, des services numériques a ses clients

Nom de l’entreprise

SABA AFRICAN BANK

Adresse physique du siège

SALINE OUEST, SABA BANQUE IMMEUBLE

Tél +253 21 35 57 77 / 77 57 35 21

Fax> +253 21 35 77 70

Email : ALLEML-CLIENTELEAGP@ecobank.com

info@sabafrican.com

 

Disponible ?

Commentaires

(Montant de transfert ou de change max / min, etc.)

IBAN, BIC, ou SWIFT ?

Oui

Code Swift : SAFBDJJD

Fournit un service de change ?

Non

 

Initiera/recevra des virements électroniques ?

Oui

 

Fournit des services de prêt/crédit ?

Oui

 

Autres Commentaires ou Information clé

RAS

 

Autres emplacements (Voir contacts dans le tableau 4.11)

Djibouti

Autre(s) Ville(s)

Siege - Rue de Genève

 

 

SALAAM AFRICAN BANK - SAB

Aperçu de l’entreprise

 https://www.banksalaam.com/

 

Aujourd’hui, le Groupe EcoBank est une institution de classe mondiale et un porte-flambeau de l’Afrique. Avec une présence dans 35 pays d’Afrique subsaharienne

Nom de l’entreprise

SALAAM AFRICAN BANK

Adresse physique du siège

Salaam Tower, Mohamed Kamil Route, Cite Saline Ouest, Djibouti – Republic of Djibouti

Tél +253 21 33 14 00

Fax. +253 21 33 14 00

Waafi Support:+253 77 23 90 90

Email : info@banksalaam.com

Waafi Email: info@waafi.dj

 

Disponible ?

Commentaires

(Montant de transfert ou de change max / min, etc.)

IBAN, BIC, ou SWIFT ?

Oui

Code Swift : ISEADJJD

Fournit un service de change ?

Non

 

Initiera/recevra des virements électroniques ?

Oui

 

Fournit des services de prêt/crédit ?

Oui

 

Autres Commentaires ou Information clé

RAS

 

Autres emplacements (Voir contacts dans le tableau 4.11)

Djibouti

Autre(s) Ville(s)

 

DIKHIL

 

OBOCK

EAST AFRICA BANK - EAB

Aperçu de l’entreprise

 https://eastafricabank.com/

Opérationnelle depuis 2010,

Aujourd’hui, le Groupe Eco Bank est une institution de classe mondiale et un porte-flambeau de l’Afrique. Avec une présence dans 35 pays d’Afrique subsaharienne

Nom de l’entreprise

EAST AFRICA BANK

Adresse physique du siège

Rue de Athènes, Djibouti

Tél +253 21 31 19 00

Fax.

Email : info@eastafricabank.com

 

Disponible ?

Commentaires

(Montant de transfert ou de change max / min, etc.)

IBAN, BIC, ou SWIFT ?

Oui

Code Swift : EABDDJJD

Fournit un service de change ?

Non

 

Initiera/recevra des virements électroniques ?

Oui

 

Fournit des services de prêt/crédit ?

Oui

 

Autres Commentaires ou Information clé

RAS

 

Autres emplacements (Voir contacts dans le tableau 4.11)

Djibouti

Autre(s) Ville(s)

AVENUE CHEIK HOUMED

TADJOURAH

HAYABLEH

 

Cheikh Moussa

 

PK12

 

MARCHE RAYAD

 

INSTITUTIONS DE MICROFINANCES

Caisse Populaire d'Epargne et de Crédit - CPEC DE DJIBOUTI

Aperçu de l’entreprise

 https://cpec-djibouti.com/

La CPEC est une institution de microfinance agréée par la Banque Centrale de Djibouti le 15 mars 2011 comme une composante du secteur financier. Présent sur toute l’étendue de la capitale ainsi que dans la région d’Arta et ses localités environnantes, le CPEC offre des produits d’épargne et des crédits à ses membres. Elle a pour objectif de promouvoir l’inclusion financière pour permettre une croissance inclusive et réduire la pauvreté.

Nom de l’entreprise

Caisse Populaire d’Epargne et de Crédit de Djibouti

Adresse physique du siege

UNFD- Cite MAKA Moukaram- Djibouti BP : 2059 – Djibouti RDD djibouti.com

Tel. +253 21 35 35 95

Courriel : info@cpec-djibouti.com

 

Disponible ?

Commentaires

(Montant de transfert ou de change max / min, etc.)

IBAN, BIC, ou SWIFT ?

Non

 

Fournit un service de change ?

Non

 

Initiera/recevra des virements électroniques ?

Non

 

Fournit des services de prêt/crédit ?

Oui

 

Autres Commentaires ou Information clé

RAS

 

Autres emplacements (Voir contacts dans le tableau 4.11)

Djibouti

Autre(s) Ville(s)

EINGUELA

ARTA

BALBALA

DAMERJO

PK12

 

FONDS DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE DE DJIBOUTI - F.D.E.D

Aperçu de l’entreprise

 https://fded.dj/

Le FDED est une entreprise publique à caractère commercial et une institution de financement du développement ayant pour vocation le financement des projets productifs privés des secteurs retenus comme prioritaires.

Nom de l’entreprise

FONDS DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE DE DJIBOUTI - F.D.E.D

Adresse physique du siege

Angle Av. Mohamed Farah Dirir dit Djanaleh et la Rue Hassan Houssein dit Gaulis

Tel. +253 21 35 33 91

Courriel : directiongenerale@fded.dj

 

Disponible ?

Commentaires

(Montant de transfert ou de change max / min, etc.)

IBAN, BIC, ou SWIFT ?

Non

 

Fournit un service de change ?

Non

 

Initiera/recevra des virements électroniques ?

Non

 

Fournit des services de prêt/crédit ?

Oui

 

Autres Commentaires ou Information clé

RAS

Déclarants et transitaires

Société

Emplacement (s)

Adresse physique

Personne à contacter

Titre

Email

Téléphone (bureau)

Téléphone (mobile)

Fax

Site Web

 Description des services fournis

AIR SEA LAND

Djibouti

Bâtiment Ougoul

Mme Hibo Abdi Omar

Directrice Générale

hibo.omar@airsea-land.com

 

+253 21 34 85 00

 

 

 

TRANSITAIRE

ALSA TRANSIT

Djibouti

Rue de Londres

M. Kais Aboubaker Alibhai

Directeur

 

+253 21 35 06 89

 

+253 21 35 06 89

 

TRANSITAIRE

ARDOUKOBA-ABAY

Djibouti

Avenue George Clemenceau

M. Idriss Mohamed Ahmed

Directeur Général

ardoukoba.abay@gmail.com

+253 21 35 74 75 /

+253 77 87 27 81

+253 21 35 85 84

 

TRANSITAIRE

ASKA TRANSIT SERVICES

Djibouti

Place Léon Lagarde

Mme Mouna Hassan

Propriétaire

 

+253 21 34 06 56/ 21 34 38 58

+253 77 82 33 18

+253 21 34 38 63

 

TRANSITAIRE

ATLANTICS LOGISTICS

Djibouti

Rue Bir Hakheim

M. Elleyeh Mohamed Hassan

Directeur Général

atlantic1927@gmail.com

 

+253 77 01 80 82

 

 

TRANSITAIRE

BADR TRANSIT

Djibouti

 

M. Said Omar Guelleh

Directeur Général

 

+253 21 35 27 85

 

+253 21 35 21 80

 

TRANSITAIRE

BARAKA TRANSIT

Djibouti

Rue Ras hakeim

Mme. Oubah Mohamed

Directrice Générale

 

 

+253 77 82 85 80

 

 

TRANSITAIRE

BOLLORE AFRICA LOGISTIC

Djibouti

Immeuble SEMIRAMIS

M. Koen Rombouts

Directeur Général

sdvdjibouti.transit@bollore.com

abdo.mohamed@bollore.com

+253 21 32 96 00

 

+253 21 35 83 77

 

AGENCE DE LOGISTIQUE / CONSIGNATAIRE DE NAVIRE

CHAB EXPRESS TRANSIT SERVICES

Djibouti

Blv. De la République

M. Bourhan Mohamed Ali

Directeur Commercial

chabexpress@gmail.com

 

+253 21 35 78 17

 

+253 21 35 65 20

 

TRANSITAIRE

CHALLENGE TRANSIT SERVICES

Djibouti

Blv. Cheik Osman

Mme Halimo Douhour

Directrice adjointe

 

+253 21 35 45 25

 

+253 21 35 45 28

 

TRANSITAIRE

CLARRION & SHEWALL SHIPPING SERVICE

Djibouti

Av. St Laurent du Var, Imbl. Hôtel Bellevue

Mme Zahra Mohamed Osman

Directrice Générale

 

+253 21 35 07 68

 

+253 21 35 07 71

 

TRANSITAIRE

COMAD

Djibouti

Av. Messagerie Maritime

M. Ibrahim Ibrahim Hassan

Directeur Général

comad@intnet.dj

 

+253 21 35 10 28 / 21 35 70 84

 

+253 21 35 04 66

 

MANUTENTION PORTUAIRE AGENCE MARITIME TRANSITAIRE

DITA TRANSIT

Djibouti

Rue de Paris, Imbl. 7

M. Hoch Said Dawaleh

Gérant

ditatransit@gmail.com

 

+253 21 34 22 23

 

 

 

TRANSITAIRE TRANSPORT ROUTIER

DORRA TRANSIT

Djibouti

Rue de la mosquée SA'ADA

M. Mohamed Osman

Directeur Général

dorratransit@yahoo.com

+253 21 35 85 15

+253 77 82 16 55

+253 21 35 89 31

 

TRANSITAIRE

EELLA SARL

Djibouti

Cité Saoudie

M. Omar Houssein Tani

Directeur Général

 

 

+253 77 84 04 04

 

 

COMMISSIONNAIRE EN DOUANES

ETHIO-DJIB TRANSIT

Djibouti

Rue de Genève, Imbl. Ali Barreh

M. Chamsadin Ahmed Mohamed

Directeur Général

robleh333@hotmail.com

 

+253 21 34 23 44

+253 77 60 21 04

+253 21 34 23 45

 

TRANSITAIRE

FAST REGIONAL TRANSIT

Djibouti

Imbl. Bourhan Ali Warki

M. Bogoreh Ali Maidal

PDG

transit.regional@gmail.com

 

+253 21 35 02 07

 

+253 21 35 02 07

 

TRANSITAIRE

FATHIYA EXPRESS TRADING

Djibouti

Blv. De Gaulle

M. Khaled Said Saban

Directeur Général

fet.express@gmail.com

 

+253 77 82 81 98

+253 21 35 02 07

 

TRANSITAIRE

GLOBAL TRANSIT & TRANSPORT SERVICE

Djibouti

Blv. Cheick Osman

M. Kassim Abdi Gobobeh

Directeur Général

globaltransitdj@gmail.com

+253 21 34 17 16

 

 

 

TRANSITAIRE

GO TRANSIT

Djibouti

Rue de paris

Mme Nima Houssein Absieh

Gérante

gotransit@gmail.com

 

+253 21 35 75 28

 

 

 

TRANSITAIRE

GODA TRANSIT EXPRESS

Djibouti

Croix de la Lorraine

M. Dabaleh Dileita

Directeur Général

godatransit@intnet.dj

 

+253 21 35 30 19 / 21 35 25 80 / 21 35 25 08

 

 

 

TRANSITAIRE

GOLDANAS TRANSIT

Djibouti

Av. G. Clémenceau

M. Said Ghaleb Mokbel

Directeur Général

godanastransit@gmail.com

+253 21 35 54 95

 

+253 21 35 50 46

 

TRANSITAIRE

GRACE TRADING SARL

Djibouti

Rue de Rome

 

 

 

 

+253 78 63 96 23

 

 

TRANSITAIRE

HANA TRANSIT & TRADING SARL

Djibouti

 

M. Nabil Mohamed Bourhan

Directeur Général

hanatransit@intnet.dj

 

+253 21 34 51 58 / 21 35 12 57

 

+253 21 34 52 23

 

HANA TRANSIT & TRADING SARL

HORN OF AFRICA TRANSIT SARL

Djibouti

Cité Saoudie

M. Habib Dini Farah

Directeur Général

hat2djib@gmail.com

 

+253 21 35 73 11

+253 77 81 05 24 / 77 81 46 88

+253 21 35 11 73

 

TRANSITAIRE

HOUDA EXPRESS TRANSIT

Djibouti

Rue de Verdon

M. Mohamed Guelleh

Directeur Général

houdaexpress@yahoo.com

+253 21 35 12 38

+253 77 61 45 29

+253 21 35 42 56

 

TRANSITAIRE

IKRAM INTERNATIONAL

Djibouti

Av. G. Clemenceau

M. Mohamed Ali Mohamed

Directeur Général

ikram_transit@yahoo.fr

 

+253 21 34 52 04

 

 

 

TRANSITAIRE

INTEGRATED SHIPPING SERVICES (ISS)

Djibouti

Imbl. Al Gamil

M. Manoj Nair

Directeur Général

 

+253 21 35 21 24

 

+253 21 35 32 94

 

AGENCE MARITIME TRANSITAIRE

INTERNATIONAL SHIPPING & LOGISTICS SARL

Djibouti

Blv. Cheick Osman, Imbl. Bellevue

M. Rajkumar P.P

Directeur Général

 

+253 21 34 85 70

 

 

 

TRANSITAIRE

KARIBU LOGISTICS & TRANSIT

Djibouti

Rue du Marabout, Bâtiment Dileita

M. Kanano Bourhan

Directeur Général

karibu@intnet.dj karibu99@gmail.com

+253 21 35 78 82 /  21 35 81 79

 

+253 21 35 29 00

 

TRANSITAIRE

KING TRANSIT SERVICES

Djibouti

Rue de Bonhoure en face de la Bonne Viande

M. Houssein Ali Warsama

 

Directeur Général

kingtransitservice@live.fr

 

+253 21 34 14 93

 

+253 21 35 14 93

 

TRANSITAIRE

KALMAMISS INTERNATIONAL MULTI TRANSPORT AND TRANSIT

Djibouti

Place du 27 juin, Imbl. Palmier en Zinc

M. Mohamed Ambassa Mohamed

Directeur Général

samarainternational@yahoo.fr

 

+253 21 35 44 89

 

 

 

TRANSITAIRE TRANSPORT ROUTIER

KINGSTAR INTERNATIONAL LOGISTIC

Djibouti

Av. Cheick Osman

M. Abdallah Ali

Directeur Général

kingstarinterlog@yahoo.com

+253 21 34 59 72

+253 77 81 99 11

 

 

TRANSITAIRE TRANSPORT ROUTIER

LE CAP

Djibouti

Rue Nelson Mandela

M. Fouad Moussa Dawaleh

Directeur Général

lecapdj@gmail.com

 

+253 77 81 31 16

+253 21 25 06 67

 

TRANSITAIRE

LION TRANSIT

Djibouti

Rue des marchands

M. Abokor Yacin

Directeur Général

liontransit@gmail.com

 

+253 21 35 65 35

 

 

 

TRANSITAIRE

LOGISTICS SERVICES SARL

Djibouti

Rue de Paris

M. Charmarke Askar Farah

Directeur Général

logistics_services@hotmail.com

 

+253 21 35 54 03

 

 

 

TRANSITAIRE

LUCY TRANSIT AND TRANSPORT

Djibouti

 

 

 

lucy.transit@yahoo.com

+253 21 35 70 41

 

+253 21 35 70 31

 

TRANSITAIRE

MARITIME AND TRANSIT SERVICE

Djibouti

Rue de Marseille

M. Ewnetu Taye

Directeur Général

mtsdjib@intnet.dj

+253 21 35 32 04

 

+253 21 34 46 76

 

TRANSITAIRE AGENCE MARITIME MANUTENTION PORTUAIRE

MASSIDA LOGISTICS

Djibouti

Route de l'aéroport

M. Reuben Ahronee

Directeur Général

info@massida-logistics.com

21 35 15 31

 

21 35 55 18

http://www.massidagroup.com

 

TRANSITAIRE/AGENCE DE LOGISTIQUE AGENCE MARITIME/AVITAILLEUR DE NAVIRES ENTREPOSAGE TRANSPORT ROUTIER

MASTER TRANSIT & TRADING SARL

Djibouti

Rue d'Ethiopie

M. Omar Nour Soubagleh

Gérant

master.transit@yahoo.com

+253 21 35 07 09

 

+253 21 35 07 55

 

ALIMENTATION GÉNÉRALE MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION TRANSITAIRE

MER ROUGE TRANSIT SERVICE SARL

Djibouti

Blv. Bonhoure

Mme SAMIRA Mohamed Nour

Directeur Général

merrouge09@yahoo.fr

 

+253 21 35 15 16

 

+253 21 35 48 08

 

TRANSITAIRE

MILLENIUM OMNI TRANSIT SERVICES

Djibouti

Place Ménélik

M. Mohamed Mahmoud Ibrahim

Directeur Général

mots_2009@intnet.dj

 

21 35 81 59

 

21 35 73 91

 

TRANSITAIRE

NIFAN TRANSIT

Djibouti

Bâtiment Modarek

M. Ali Daoud Ali

Directeur Général

nifantransit@hotmail.com

+253 21 34 45 17

+253 77 81 65 00

 

 

TRANSITAIRE

NURIE EXPRESS TRANSIT SERVICES

Djibouti

Blv. Cheikh Osman

M. Osman Hassan Ali

Gérant

nurie@intnet.dj

+253 21 35 30 61

 

+253 21 35 19 36

 

TRANSITAIRE

OEK TRANSIT EURL

Djibouti

Héron

 

 

oektransit@yahoo.com

 

 

+253 77 81 51 02 / 77 81 57 19

+253 21 34 34 18

 

TRANSITAIRE

OKAR TRANSIT SERVICE

Djibouti

Av. du Maréchal Foch

M. Youssoud Omar Guelleh

Directeur Général

djibship@intnet.dj okartransit@yahoo.fr

+253 21 35 10 19 / 21 35 30 75

 

 

 

BÉTAIL TRANSITAIRE MANUTENTION PORTUAIRE

ORIENT EXPRESS TRANSIT

Djibouti

Rue de Moscou

M. Ali Mohamed Aref

Directeur Général

orientexpresstransit@yahoo.fr

21 34 53 00

77 81 31 47

 

 

TRANSITAIRE

ORIENTAL AFRICAN LOGISTICS

Djibouti

Cité Saoudie

M. Robleh Mohamed Barreh

Directeur Général

oriental-african@intnet.dj roblehbarrehmed@gmail.com

+253 21 35 79 98 / 21 34 28 45

+253 77 85 96 63

+253 21 35 79 23

 

TRANSITAIRE TRANSPORT ROUTIER

RAYANE TRANSIT SERVICES

Djibouti

Rue d'Athènes Résidence Ougoul

M. Moustapha Mohamed Farah

Directeur Général